En direct
Best of
Best Of
En direct
Bonnes feuilles
Douloureux mais nécessaire : comment apprivoiser "le désert" créé par la mort d'un proche
Publié le 13 août 2017
Conçu comme une progression en 9 étapes, ce parcours se nourrit de l'expérience d'accompagnement de l'auteur auprès de centaines de personnes endeuillées. Structuré comme une démarche de coaching, il s'appuie sur des exercices pratiques, autant de jalons qui accompagnent le lecteur vers la libération émotionnelle. Extrait de "Faire son deuil", de Line Asselin aux Editions Eyrolles (2/2).
Line Asselin est infirmière de formation, diplômée d'un double master en sonté et en accompagnement de fin de vie. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Line Asselin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Line Asselin est infirmière de formation, diplômée d'un double master en sonté et en accompagnement de fin de vie. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Conçu comme une progression en 9 étapes, ce parcours se nourrit de l'expérience d'accompagnement de l'auteur auprès de centaines de personnes endeuillées. Structuré comme une démarche de coaching, il s'appuie sur des exercices pratiques, autant de jalons qui accompagnent le lecteur vers la libération émotionnelle. Extrait de "Faire son deuil", de Line Asselin aux Editions Eyrolles (2/2).

Le désert : un passage obligé

Le départ de l’être cher a provoqué une déchirure dans votre vie « telle qu’elle était ». D’autres déchirures sont peut-être survenues dans votre vie : une autre personne chère décédée, la perte d’un travail ou d’une source de revenus importante. Toutes ces ruptures, ces déchirures créent ce que j’appelle des « trous dans le cœur ».

À noter

L’Amour s’introduit dans vos blessures et les colmate subtilement et doucement sans avoir à nommer ou à analyser chacune d’entre elles. L’Amour guérit les blessures d’amour de manière inconditionnelle. L’Amour ne se dit pas : « Oh la la, il y a trop de blessures, ce sera compliqué » ou « Il ou elle n’a pas assez analysé sa blessure. Je reviendrai plus tard » ou encore : « La blessure est trop petite. Ça ne vaut pas la peine. » L’Amour ne pense pas ! Il est ! L’Amour guérit à condition que votre cœur soit ouvert, ou du moins entrouvert. La déchirure a forcé une ouverture qui vous a propulsé dans un « passage obligé » que j’appelle « un désert »21. Pourquoi est-ce que j’utilise le mot désert ?

• Parce que votre espace de vie actuel est aride, inconfortable et sans repères.

• Parce que vous n’êtes plus ce que vous étiez et ne savez pas ce que vous deviendrez.

• Parce que votre vie d’avant n’existe plus sous la forme que vous connaissiez et que votre vie d’après reste et restera voilée à votre conscience tant et aussi longtemps que votre désert ne sera pas fertilisé de semences de guérison. Confronté à l’aridité d’un tel milieu de vie, vous reconnaissez l’exigence d’un tel passage. Afin de ne pas le «  subir  », vous décidez d’en faire une « étape » à partir de laquelle vous pouvez renaître et revivre. Personne ne peut le faire à votre place. Par contre, ce que je peux vous dire, c’est que je sais que vous pouvez y arriver.

Le désert : un passage évolutif

Apprivoiser son désert ne veut pas dire tourner en rond dans sa souffrance, mais se donner toutes les chances de créer l’espace intérieur à partir duquel le processus menant vers le mieux-être et la guérison peut s’activer.

Maintenant, pour quelle raison choisiriez-vous d’apprivoiser un espace aussi aride et inconfortable ? Parce que le « gazon » ou si vous préférez «  les semences porteuses du mieux-être  » ne pousseront nulle part ailleurs que dans ce désert.

Croyez-moi, plusieurs personnes ont essayé de faire fi de cette loi incontournable et nul n’y est arrivé, à commencer par moi. Vous voilà au cœur d’une réalité difficile à envisager pour votre cœur tout comme pour votre mental, je le reconnais !

Au risque de me répéter, des centaines et des centaines de personnes ont confirmé qu’en accueillant ce passage obligé par la voie de leur cœur, tout en se donnant les moyens d’ensemencer leurs déserts, elles ont véritablement guéri.

Extrait de "Faire son deuil", de Line Asselin aux Editions Eyrolles

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
03.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
04.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
07.
Francois Xavier Bellamy enchante la droite, Bruno Retailleau laboure son sillon (et l'électorat Fillon), Le Point charge Castaner, L'Express les dérives de la médecine douce ; Anti-social quand la CGT piétine le droit du travail
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
OLYTTEUS
- 15/08/2017 - 09:02
N'apporte rien: du verbiage.
N'apporte rien: du verbiage.
Lazydoc
- 13/08/2017 - 12:52
"Ensemencer son désert"
Pensée complexe, qui procède de l'ère Macron.
L'Amour irrigue les crevasses du Deuil.
Ah! Machine à Phrases. Utiliser des mots avec une construction de phrase, qui n'a acun rapport avec les mots.
C'est beau comme du socialisme!