En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 2 heures 3 min
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 3 heures 23 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 4 heures 38 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 5 heures 15 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 7 heures 34 min
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 8 heures 21 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 9 heures 3 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 9 heures 43 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 9 heures 44 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 9 heures 45 min
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 2 heures 48 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 3 heures 58 min
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 5 heures 5 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 6 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 8 heures 12 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 8 heures 35 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 9 heures 18 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 9 heures 43 min
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 9 heures 45 min
décryptage > Economie
Crise

Les crédits aux PME sont insuffisants !

il y a 9 heures 45 min
© Pixabay
© Pixabay
Fiscalité pour les nuls

+55% de recettes tout en baissant le taux d'impôts sur les sociétés de 25 à 18% : l'exemple britannique à méditer

Publié le 18 juillet 2017
Au Royaume-Uni, la baisse des impôts sur les sociétés de 25% à 18% aurait permis de rapporter 55% de revenus de plus aux caisses de l'Etat qu'avant la baisse en 2010.
Sophie Loussouarn est spécialiste de l’histoire politique et économique du Royaume-Uni et proche du monde politique anglo-saxon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie Loussouarn
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie Loussouarn est spécialiste de l’histoire politique et économique du Royaume-Uni et proche du monde politique anglo-saxon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au Royaume-Uni, la baisse des impôts sur les sociétés de 25% à 18% aurait permis de rapporter 55% de revenus de plus aux caisses de l'Etat qu'avant la baisse en 2010.

Atlantico : Comment expliquer ce phénomène? Peut-on dire qu'un bon impôt est un impôt à taux faible mais à base large ? 

Sophie Loussouarn : L’impôt sur les sociétés a été abaissé à 19% pour 2018/2019 ce qui représente une coupe massive par rapport au 28% qui frappaient les entreprises avant la crise économique de 2008. La baisse de l’impôt sur les sociétés au Royaume-Uni a attiré les entrepreneurs et a offert une plus grande stabilité au monde des affaires. Le Ministre des finances de David Cameron George Osborne a voulu rendre le Royaume-Uni plus compétitif et il est parvenu à créer deux millions et demi d’emplois dans le secteur privé entre 2010 et 2015 grâce à sa politique économique favorable au monde de l’entreprise. Les recettes fiscales du Royaume-Uni ont augmenté avec la reprise de la croissance. 

L’impôt sur les sociétés a été réduit de 26% à 24% à partir d’avril 2012, puis 22% en 2015, afin de faire du Royaume-Uni le pays le plus propice à la création d’entreprises. Les charges sociales pour l’emploi d’un salarié ont été abaissé à 13% au Royaume-Uni ce qui a incité les entrepreneurs à créer des emplois dans le secteur privé.

Par ailleurs, le gouvernement de David Cameron a augmenté le crédit d’impôt pour les ménages : l’abattement d’impôt passe de £7,475 en avril 2011 à £9,205 en avril 2012 à £10,000 en avril 2014 et £12,500 en avril 2015, ce qui bénéficie à plus de 24 millions de contribuables.

Comme l’avait expliqué George Osborne, l’impôt doit être juste et tout citoyen doit payer sa part d’impôt. L’impôt doit être un instrument de croissance économique et permettre de subvenir aux besoins des services publics et de l’Etat Providence. L’impôt doit être simple et transparent. Enfin l’impôt doit assurer la stabilité économique.

Entre 1979 et 1990, le gouvernement de Margaret Thatcher avait lancé une politique de réduction de l’impôt sur le revenu qui avait permis au Ministère des Finances de rapporter davantage de recettes. En réduisant les taux d’imposition de 75% à 60% pour les plus hauts revenus et de 33% à 30% pour les revenus moyens, Margaret Thatcher avait encouragé l’esprit d’entreprise et l’investissement. Margaret Thatcher avait augmenté la TVA de 8% à 15% ce qui avait accru les recettes fiscales. Comme le disait le Président des Etats-Unis Ronald Reagan « trop d’impôts tue l’impôt ».

 

Quel est donc l’intérêt d'augmenter les impôts, si les réduire permet de récolter plus de revenus ?

Depuis les élections anticipées du 8 juin 2017 qui ont été une défaite pour le Premier Ministre Theresa May qui a perdu 12 sièges de députés à la Chambre des Communes, les conservateurs ont remis en question leur politique économique. Les Britanniques ont exprimé leur lassitude face aux mesures d’austérité adoptées depuis 2010 et le chef des travaillistes Jeremy Corbyn a promis aux Britanniques une hausse de leur pouvoir d’achat en augmentant le salaire minimum. En juin 2017, l’opinion publique britannique est donc favorable à une hausse des impôts et des dépenses publiques. Les restrictions salariales dans la fonction publique sont très controversées. Les fonctionnaires ont dans l’ensemble connu un gel de leurs salaires entre 2011 et 2012 à l’exception des fonctionnaires les moins bien payées. Le plafonnement des salaires a même été critiqué par le Ministre des Affaires Etrangères Boris Johnson. Face à la chute de la livre de 15 à 20% et face à la hausse de l’inflation à 2,9% en juin 2017, les ménages ont réduit leurs dépenses et leur consommation. Augmenter les impôts permettrait donc d’augmenter les dépenses de santé et d’éducation, même si le gouvernement ne récolte pas plus de revenus et si les dépenses publiques risquent d’augmenter. Cette nouvelle orientation de la politique économique des conservateurs est dictée par la popularité du programme travailliste et la chute de Theresa May dans l’opinion publique puisque seuls 30% des Britanniques approuvent son action. En juillet 2017, les travaillistes devancent les conservateurs de 2% dans l’opinion.

 

Peut-on, tirant les conséquences de l'expérience britannique, envisager une politique similaire en France? 

Il serait souhaitable que la France s’inspire de l’expérience britannique et réduise les dépenses de l’Etat tout en baissant la fiscalité et les charges sociales.

David Cameron avait réduit le budget des ministères de 20% en 4 ans et chargé le Bureau de la Responsabilité Budgétaire de contrôler les dépenses du gouvernement. Ceci pourrait être appliqué en France.

En revanche, le budget de David Cameron n’avait pas porté atteinte aux revenus des retraités et aux allocations des personnes handicapées.

On pourrait envisager une augmentation des frais de scolarité dans les universités et une revalorisation de l’apprentissage.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires