En direct
Best of
Best Of
En direct
A l'Est du nouveau
Macron affronte l'Europe de l'Est en mode bobo
Publié le 23 juin 2017
On peut égrener sans fin les poncifs bobo sur l'Europe: elle a garanti la paix sur le continent depuis 1945 (tout le monde ayant oublié l'OTAN et sa capacité de dissuasion face à l'URSS), elle garantit la prospérité (tout le monde évitant de remarquer que la performance de la zone euro est inférieure à celle de l'UE 28), et elle doit accueillir des réfugiés venus de Méditerranée.
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
On peut égrener sans fin les poncifs bobo sur l'Europe: elle a garanti la paix sur le continent depuis 1945 (tout le monde ayant oublié l'OTAN et sa capacité de dissuasion face à l'URSS), elle garantit la prospérité (tout le monde évitant de remarquer que la performance de la zone euro est inférieure à celle de l'UE 28), et elle doit accueillir des réfugiés venus de Méditerranée.

On peut égrener sans fin les poncifs bobo sur l'Europe: elle a garanti la paix sur le continent depuis 1945 (tout le monde ayant oublié l'OTAN et sa capacité de dissuasion face à l'URSS), elle garantit la prospérité (tout le monde évitant de remarquer que la performance de la zone euro est inférieure à celle de l'UE 28), et elle doit accueillir des réfugiés venus de Méditerranée. Macron a sacrifié à ces poncifs en tançant vertement la Pologne et la Hongrie.

Europe bobo, Europe occido-centrée

Tous ceux qui partagent l'étrange culpabilité de l'Europe bienpensante vis-à-vis des réfugiés applaudiront, bien entendu, à cette sortie fracassante qui vise notamment la résistance farouche opposée par le groupe de Visegrad à la politique européenne de "relocalisation" forcée des réfugiés. Depuis de nombreux mois, la Pologne et la Hongrie mènent une véritable campagne de refus contre l'intention, portée par l'Allemagne, de "placer" de force des migrants dans ces pays. 

Dans la vision bobo du monde, dont Macron se fait l'écho, cette résistante procède évidemment d'un racisme profond et n'est pas acceptable. Donc, il faut l'éradiquer. 

Ce faisant, Emmanuel Macron reprend à son compte une compréhension à courte vue, essentiellement occido-centrée. C'est le triomphe du boboland. 

Les migrations vues de Hongrie et de Pologne

Du point de vue de la Hongrie et de la Pologne, le problème des réfugiés se pose en effet de façon très différente. 

Côté Pologne, la leçon sur les migrants ne peut qu'être mal vécue. En effet, le conflit en Ukraine a beaucoup pesé sur la solidarité des Polonais. On parle d'un million de réfugiés ukrainiens qui se seraient installés en Pologne.

Ce million de réfugiés portés par la seule Pologne n'a pas beaucoup inspiré de tristesse ni de culpabilité à l'Europe de l'Ouest. Disons même que personne n'en parle. Mais ils expliquent largement pourquoi la Pologne ne se laissera pas faire pour accueillir de nouveaux migrants dont l'Europe de l'Ouest ne veut pas sur son sol. 

Côté Hongrie, Macron devrait se souvenir que la pilule est tout aussi amère. Lorsqu'Angela Merkel a ouvert la vanne pour les réfugiés, c'est en effet la Hongrie qui a dû absorber l'essentiel du choc démographique. On a oublié en France que la Hongrie est historiquement la portée d'entrée du continent quand on vient des Balkans. Les colonnes de réfugiés venus de Grèce en marche pour l'Allemagne se sont toutes échouées en Hongrie, sans que l'Europe ne se mobilise vraiment pour aider la Hongrie à affronter un phénomène inconnu en Europe depuis 1945. 

L'égoïsme de la bonne conscience bobo risque de laisser des traces

Dans cet ensemble, la vision occido-centrée risque donc de laisser des traces. Pour la Hongrie ou la Pologne, recevoir des leçons de solidarité de la part de pays qui sont loin d'être exemplaires ne devrait pas contribuer à rehausser une adhésion spontanée à l'Europe proposée par Bruxelles. 

Avec ses campements à Calais, avec les images de réfugiés bloqués à la frontière italienne, avec un très faible nombre de réfugiés accueillis sur notre sol, Macron prend la tête d'une croisade qui risque de lui revenir méchamment dans la figure. En quoi la France prend-elle plus sa part que la Hongrie ou la Pologne?

Si Macron veut être crédible vis-à-vis de ses collègues, il devra tôt ou tard accepter une vague de réfugiés sur le sol français. Et rien n'exclut que la réaction ordinaire, y compris au sein de son électorat, soit virulente. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
ISF, la réforme impossible
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
De Christchurch à Utrecht : quel modèle intellectuel pour penser sereinement le grand bouleversement démographico-ethnique dans les démocraties occidentales ?
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
beg meil
- 24/06/2017 - 02:04
Les gens de ces pays (Pologne
Les gens de ces pays (Pologne, Slovaquie, Hongrie, Tchéquie) s' en fichent de Macron !
lafronde
- 23/06/2017 - 22:08
Nos vrais défenseurs sont en Hongrie et en Pologne !
Les gouvernements polonais et hongrois peuvent stopper quand ils le veulent la campagne de Macron-Merkel pour l'immigration extra-européenne - autant dire africaine et islamique : il leur suffira de mettre publiquement les gouvernements français et allemand devant leurs contradictions : ils ont décidé l'ouverture des frontières migratoires par dérogation à leur Droit national sur les étrangers, et sans consulter leurs citoyens. Avec quelques manifs contre l'invasion des clandestins, le relai politique du FN et de l'AfD en Allemagne, l'opinion publique ouest-européenne dissuadera le duo franco-allemand de poursuivre sa politique de trahison des peuples d'Europe. Car n'oubliez pas Citoyen européen ! l'ADN de la Construction européenne, c'est la trahison des peuples d'Europe et leur remplacement progressif, faute d'une natalité jugée suffisante par l'immigration disponible, c'est à dire africaine et musulmane. Le projet européen de l'UE est tout simplement le génocide culturel des européens dans une Europe islamisée par l'immigration continue. Pour les risques, voir (Algérie 1962, Afrique du Sud post-Mandela, chrétiens en pays musulmans)
Tatras69
- 23/06/2017 - 21:52
Bravo
Bravo pour cette article!