En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

04.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

07.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran : le soleil se lève à l'est

il y a 1 heure 34 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand coulent les heures de bronze et quand roulent les nanobilles dorées : c’est l’actualité des montres à la veille de l’hiver
il y a 2 heures 18 min
décryptage > Social
Réforme protéiforme

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

il y a 2 heures 55 min
pépites > France
Agression
Un homme qui menaçait des policiers avec une arme blanche a été "neutralisé" à la Défense
il y a 3 heures 59 min
décryptage > International
Vote

Elections algériennes : manifestations et abstention record, le peuple algérien plus déterminé que jamais à en finir avec les années Bouteflika

il y a 4 heures 44 min
décryptage > Santé
Activité physique

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

il y a 6 heures 4 min
décryptage > France
Clownerie généralisée

Retraites : le jeu des 7 erreurs

il y a 7 heures 2 min
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 1 jour 56 min
pépite vidéo > Politique
Cohue
Grève : couloirs bondés et scènes improbables dans les transports parisiens
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Politique
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 11 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Trois femmes (l'échappée)" de Catherine Anne : une interprétation séduisante

il y a 1 heure 58 min
décryptage > France
Réforme

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

il y a 2 heures 41 min
pépites > International
Algérie
Présidentielle algérienne : Abdelmadjid Tebboune, l'ancien Premier ministre de Bouteflika, est élu dès le premier tour avec 58,15% des voix
il y a 3 heures 15 min
décryptage > Culture
Check news

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

il y a 4 heures 25 min
décryptage > Science
Art préhistorique

La première œuvre figurative de l’histoire vient d’être découverte. Elle date d’il y a 44 000 ans

il y a 5 heures 13 min
décryptage > Europe
Brexit

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

il y a 6 heures 47 min
décryptage > Politique
La grande illusion

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

il y a 7 heures 23 min
décryptage > Société
Ville de demain

Bâtiment, immobilier, transports : ces vraies initiatives pour une ville plus durable

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Economie
Nouvelle ère ?

Première réunion de l’ère Lagarde : la BCE peut-elle se saisir des problèmes structurels qui minent la zone euro ?

il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Politique
1979 all over again

Royaume-Uni : des législatives parties pour marquer l’histoire

il y a 1 jour 5 heures
Revival

Modem, UDI, constructifs…reconstitution de ligues (UDF) dissoutes ?

Publié le 22 juin 2017
Trois groupes pour le centre, entre Modem, UDI et constructifs se placent pour servir au mieux le nouveau maître de l'Elysée. Mais dans leur cas, l'union pourrait faire la force face à un groupe LREM unique et hégémonique.
Jean Petaux est docteur habilité des recherches en science politique. Ingénieur de recherche, directeur de Communication, des Relations extérieures et institutionnelles de Sciences Po Bordeaux, il dirige une collection aux éditions Le Bord de l’Eau, «...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Petaux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Petaux est docteur habilité des recherches en science politique. Ingénieur de recherche, directeur de Communication, des Relations extérieures et institutionnelles de Sciences Po Bordeaux, il dirige une collection aux éditions Le Bord de l’Eau, «...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Trois groupes pour le centre, entre Modem, UDI et constructifs se placent pour servir au mieux le nouveau maître de l'Elysée. Mais dans leur cas, l'union pourrait faire la force face à un groupe LREM unique et hégémonique.

Atlantico : Après la démission de François Bayrou et de Marielle de Sarnez, le Modem disposera tout de même d'un groupe conséquent à l'Assemblée. De plus, entre les députés de l'UDI et le groupe des "constructifs", les différents mouvements portant une identité centrale dans le paysage politique semblent se télescoper. Dans quelle mesure une ré-émergence d'un UDF renouvelé pourrait voir le jour ? 

Jean Petaux :: Je n’ai pas le sentiment que cette hypothèse soit la plus probable. Le propre des sensibilités politiques que vous citez (Modem, UDI, « Constructifs » issus de Les Républicains) c’est justement leur volonté d’indépendance et de « démarcation » des grands ensembles ou conglomérats politiques qui ont eu le vent en poupe dans la décennie 2000. L’exemple le plus frappant est bien évidemment le Modem qui a succédé à la minorité de l’UDF qui n’a pas accepté de rallier Nicolas Sarkozy entre les deux tours de la présidentielle de 2007. Cette même minorité était née du refus de François Bayrou de fonder l’UMP en 2002-2004 avec Alain Juppé. On se souvient de sa fameuse phrase au congrès fondateur de Toulouse : « Quand on pense tous la même chose c’est qu’on ne pense plus rien ! ». Ce qui était, bien évidemment, une formule et une posture rhétorique dans la mesure où, on l’a bien vu par la suite, l’UMP d’abord et LR ensuite ne sont pas vraiment singularisés par le fait qu’ils étaient des partis monolithiques. Je ne crois pas du tout à la recréation d’un « centre » autour du MODEM et autour duquel viendrait s’agréger des formations politiques satellites. Le « centre » aujourd’hui est incarné, collectivement, par « La République en marche » et individuellement par Emmanuel Macron et pas par François Bayrou qui n’est pas du tout une personnalité politique populaire dans l’opinion française et qui représente, clairement, la vieille « caste » du personnel politique, avec ses réflexes hérités de la pratique politique en vigueur dans les années 1980-1990…. La capacité d’entrainement de François Bayrou n’est plus aussi intacte et motrice que celle qu’on lui a connu, surtout en 2007. Il est incontestable qu’il a aidé et sans doute même renforcé la candidature Macron à un moment où ce dernier en avait sérieusement besoin, au milieu du mois de février 2017, mais, on l’a bien vu dès que la question de la rémunération des attachés parlementaires du Modem est venue sur le devant de la scène, la présence de Bayrou au gouvernement n’était pas plus souhaitée que celle d’un Ferrand ou d’une de Sarnez (pour des raisons différentes par ailleurs). Le Modem et François Bayrou à sa tête ont eu l’extraordinaire opportunité de « se refaire » (comme on dit au poker) à la faveur des dernières législatives. Le parti et son président ont retrouvé des moyens (surtout financiers) qu’ils n’espéraient plus. On peut donc considérer, sans grand risque, connaissant le « Béarnais » âpre au gain et autant pingre que jaloux, que ce n’est pas au moment où le parti de Bayrou voit regonfler sa trésorerie que celui-ci va diluer son nouveau trésor de guerre dans un agglomérat partisan dont il n’aurait ni le contrôle ni la capacité à orienter comme il l’entend la ligne et les alliances.

Dans une telle hypothèse d'une refondation, quels seraient les enjeux découlant d'une force centrale, qui, contrairement aux dernières décennies, serait liée plus étroitement au centre gauche qu'à la droite ?
 

En fait, si l’on se place dans le scénario que vous évoquez, l’enjeu principal va être de savoir qui sera en mesure de prendre le leadership d’une telle formation politique rassemblant tout la famille centriste. En dehors de François Bayrou dont je viens d’évoquer les propres limites, rien ni personne ne me semble en situation de prendre le leadership d’un centre forcément parcouru de tensions et de rivalités personnelles. Certes ce centre-là aurait une forte inclinaison vers « La République en marche » mais il est inexact de réduire LRM à une formation de centre gauche. Aujourd’hui à l’Assemblée si on se réfère au simple décompte des sièges on voit bien que LRM peut aligner sur le papier près de 310 parlementaires. Cela suffit largement pour atteindre une majorité absolue qui est de 289 députés. En d’autres termes LRM n’a besoin de personne pour être majoritaire au Parlement. Mais, pour autant, les élus Modem et leurs éventuels alliés (UDI ou « Constructifs » de Thierry Solère) ne sont pas promis au simple destin de supplétifs ou de titulaires de « jobs d’été ». La preuve en est qu’Emmanuel Macon a bien veillé à remplacer les deux départs (Bayrou et de Sarnez) par d’autres ministres très proches du président du Modem comme la sénatrice Jacqueline Gourault, véritable « taulière » du Modem et Geneviève Darrieussecq, « voisine » du Bayrou maire de Pau en tant que maire de Mont-de-Marsan fraichement élue député des Landes dimanche soir. Le poids symbolique et politique du Modem n’est pas mince dans le « montage politique » macronien. Il en a besoin tout autant que les élus Modem eux-mêmes ont besoin du titulaire actuel du fauteuil présidentiel. De ce point de vue là on peut dire que Bayrou et Macron se sont trouvés et sans doute appréciés. Les deux ont « biberonné » au savoir-faire d’un Mitterrand. Bayrou comme adversaire fasciné par le vainqueur du 10 mai 1981 longtemps seul contempteur du régime gaulliste ; Macron comme héritier spirituel d’un Hollande lui-même aspirant à faire « du » Mitterrand.

Quels sont les éléments qui pourraient venir empêcher un tel scénario d'une renaissance d'un UDF nouveau ? 
 

Essentiellement des querelles de personnes et des conflits d’égos. Auxquels pourraient s’ajouter les premiers soucis auxquels le gouvernement va être désormais confronté après avoir « mangé son pain blanc » depuis l’élection d’Emmanuel Macron à l’Elysée. Mais plus que cela, ce qui va sans doute empêcher la renaissance d’une UDF comparable à celle que l’on a connu avec Valéry Giscard d’Estaing, Raymond Barre, François Léotard, Alain Madelin et… François Bayrou, c’est tout simplement le fait que désormais les partis politiques sont très sérieusement déstabilisés et ébranlés au point que la question de leur fonctionnement et de leur utilité se pose sérieusement.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

04.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

07.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires