En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

06.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 43 min 25 sec
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 2 heures 40 min
décryptage > Politique
Info ou intox ?

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

il y a 3 heures 2 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 17 heures 45 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 19 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 20 heures 4 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 20 heures 22 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 21 heures 43 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 22 heures 32 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 22 heures 47 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 47 min 39 sec
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 2 heures 58 min
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 17 heures 3 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 19 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 19 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 20 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 21 heures 41 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 22 heures 25 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 22 heures 39 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 22 heures 53 min
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Macron président

Le paradoxe Macron : les enseignements d'une victoire très large mais d'une adhésion fragile

Publié le 12 mai 2017
Emmanuel Macron a été élu avec 66.1% des voix contre 33,9% pour Marine Le Pen. Un deuxième tour dont on peut déjà tirer les enseignements.
Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Directeur des études à l'IFOP
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lévy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Daniel Lévy est directeur du département politique & opinion d'Harris Interactive.
Voir la bio
François Krauss
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Directeur des études à l'IFOP
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Macron a été élu avec 66.1% des voix contre 33,9% pour Marine Le Pen. Un deuxième tour dont on peut déjà tirer les enseignements.

Quels sont les principaux enseignements que l'on peut tirer de ces résultats

Jean-Daniel Levy : Le premier enseignement que l'on peut tirer c'est qu'il y a la victoire d'une personne qui était inattendue il y a un an dans le cadre de toutes les enquêtes. Une personne inconnue sans formation politique qui a su  mettre en cohérence une partie des attentes des FR qui attendaient que le président soit jeune parle a la gauche et a la droite, qu'il soit à l'écoute et avec une expérience du public mais aussi du privé.

Ensuite il faut retenir que malgré tout il y a un fort progrès du Front National entre le premier et le deuxième tour. Pour la première fois le FN passe la barre des 10m des électeurs et avec un front républicain qui a volé en éclat puisque l'on peut voir le progrès par rapport à 2002.

Il faut aussi noter que l'électorat s'est moins déplacé au deuxième tour par rapport au premier tour notamment parce qu'ils ont rencontré des difficultés a devoir choisir entre deux programmes qui ne leur convenaient pas. Nous sommes face à un électorat qui a plus voté contre Marine Le Pen que pour Emmanuel Macron en tant que tel et que la mobilisation autour du projet est bien moins forte autour d'Emmanuel Macron qu'autour de Marine Le Pen. Cela peut poser un problème pour le prochain président.

Le quatrième point, nous sommes face a des électeurs qui ont voté massivement blanc ou nul. Ils envoient un message avec ce geste, celui de ne se retrouver dans aucun des programmes des deux candidats.

Combien d'électeurs sont concernés par le vote blanc ou nul et que peut-on déduire lorsque l'on fait la comparaison avec les précédentes élections ?

Il y a environ 4 millions d'électeurs. C'est sans commune mesure avec ce que l'on a pub voir par le passé avec près de 8% de l'électorat qui a voté blanc ou nul. C'est bien plus important que les 5% de 2012 qui était déjà un score important. Dans ce contexte, cet électorat est plutôt mobilisé, plutôt présent, qui croit que la politique est quelque chose d'important et qu'il faut se déplacer pour aller voter mais qui, lorsqu'ils sont çà gauche considèrent Emmanuel Macron comme trop libéral et lorsqu'ils sont à droite rattachent Emmanuel Macron au projet et aux orientations de François Hollande.

Concernant l'abstention, on atteint un niveau record, pratiquement celui de  1969 au deuxième tour de la présidentielle avec un électorat plutôt populaire qui se divise entre les voix de Jean-Luc Mélenchon au premier tour ainsi que des votes de François Fillon au même moment.

Quels enseignements peut-on déjà tirer de la cartographie du vote ?

François Krauss : On a clairement le clivage du premier tour qui se retrouve. L'opposition entre les métropoles, les centres-villes connectés, le milieu de la mondialisation contre le milieu rural et les zones éloignées des centre-ville.  On voit que le score de Marine Le Pen est de 42% dans les communes rurales et 21% en agglomération parisienne. C'est un rapport du simple au double qui illustre bien le clivage entre les gagnants les perdants de la mondialisation, les zones périphériques et les centres-villes des grandes métropoles. Ce clivage n'est pas applicable qu'à la France, on le retrouve aux Etats-Unis avec l'élection de Trump, pour le Brexit ou encore aux régionales ou aux européennes.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

06.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
mark de san
- 09/05/2017 - 14:43
Le président Macron marche au polycarburant
C’est vrai que les problèmes sont nombreux, paraissent insurmontables tant les Français sont attachés à leur immobilisme, au principe du droit acquis sans voir qu’un mieux est possible car le temps, qu’on le veuille ou non, est évolution et l’évolution se fait nécessairement pour le meilleur ou pour le pire. Le nouveau Président me semble avoir compris qu’une société ne fonctionne pas au mieux avec un seul carburant qui se concrétise par une idéologie, qu’elle soit de gauche ou de droite, mais avec divers carburants concrétisés par les sensibilités des préoccupations diverses qui, en étant prises en compte, font qu’une société peut progresser plus vite et mieux. Le monde évoluant, la société doit évoluer. Cette société est de plus en plus complexe à gérer car composée de personnes ayant la possibilité de choisir, surtout, de comprendre les conséquences de leurs choix qui peut être douloureux, la présidence Hollande en est un brillant exemple. S’il peut puiser dans les divers carburants qui animent la société, nous entendrons le doux ronronnement moteur France mais il faudra de nombreux réglages.
jurgio
- 08/05/2017 - 20:11
« On nous a dit que c'était impossible... »
La force de la France, comme il assène ? Ou les médias qui manipulent des jeunes déboussolés et détruisent les réputations ? La faiblesse de la France est d'être contrainte d'élire par défaut. La misère de la France, c'est l'élection d'un camelot.
GRAR
- 08/05/2017 - 17:23
Pyramide de chiffres
Emmanuel Macron, avec 20 753 797 voix, a obtenu 66,10% des suffrages exprimés, soit un peu plus de 43% des inscrits.

Comme 43% des électeurs de Macron ont indiqué voter seulement « contre Le Pen » ( 11 829 664), son électorat propre ( choix du Renouvellement 33%, du Programme 16%, de la Personnalité 8%) se réduit à 8 924 133 suffrages. Soit à 18,76% des inscrits et 28,42% des exprimés.
Tel sont les chiffres qui le regardaient, symboliquement figurés par les deux étranges yeux rouges lumineux, cloués en haut de la pyramide qu'il a choisi pour le cadrer avec une remarquable précision dimanche soir.