En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

03.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

04.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

05.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

ça vient d'être publié
pépites > International
Balles perdues
Selon une étude, les personnes blessées lors de fusillades ont un risque accru de troubles mentaux longtemps après leur guérison
il y a 5 heures 8 min
pépite vidéo > International
Victimes collatérales
Australie : vive émotion après le sauvetage d’un koala lors des terribles incendies qui ravagent une partie du pays
il y a 6 heures 34 min
pépites > Environnement
Polémique
Europe Ecologie Les Verts condamne fermement les propos de Roger Hallam, le cofondateur d'Extinction Rebellion, sur l'Holocauste
il y a 7 heures 35 min
light > Science
Phénomène assez rare
Une pluie d’étoiles filantes devrait être visible dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre 2019
il y a 9 heures 40 sec
Méthode d'avenir
Coldplay arrête ses tournées pour des raisons environnementales
il y a 11 heures 19 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pechkoff, le manchot magnifique" de Guillemette de Sairigné : un héros de légende endormi réveillé par la plus noble des biographes

il y a 14 heures 59 min
décryptage > Santé
Plan palliatif

Cette liberté que la France ne se décide toujours pas à accorder à ses hôpitaux

il y a 15 heures 34 min
décryptage > Culture
Vive la liberté !

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

il y a 17 heures 32 min
décryptage > France
Culture

Repeignez-moi donc ces statues blanches que je ne saurais voir : l’antiracisme en pleine crise d’intolérance

il y a 18 heures 31 min
pépites > Social
Négociations sous tension
SNCF : la CFDT-Cheminots a annoncé son intention de déposer un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre
il y a 6 heures 2 min
light > People
Le poids des mots, le choc des photos
Paris Match met en vente certaines de ses plus belles photos à l’occasion de son 70e anniversaire
il y a 7 heures 2 min
pépites > International
Séisme politique et judiciaire
Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été mis en examen pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance"
il y a 8 heures 18 min
pépites > France
Climat
Pierre de Bousquet de Florian, le coordinateur national du renseignement, estime que le "degré de violence" est inédit en France
il y a 9 heures 39 min
pépites > Politique
Manifestations
Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25
il y a 11 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Picasso, tableaux magiques" : la magie des signes

il y a 14 heures 51 min
décryptage > France
Immobilier

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

il y a 15 heures 16 min
pépite vidéo > Politique
Réformes
Retraites, hôpital : Edouard Philippe s'est confié sur France Inter sur les dossiers sensibles de cette fin d'année
il y a 16 heures 14 min
décryptage > Politique
Stratégie de défense

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

il y a 18 heures 6 min
décryptage > Politique
Le Macron nouveau est arrivé

Le nouvel entre-deux stratégique d’Emmanuel Macron

il y a 19 heures 4 min
© STRINGER / AFP
© STRINGER / AFP
Catastrophe

Crash à la plaine Saint-Denis : Marine Le Pen entraine le débat vers le fond, Emmanuel Macron peine à surnager ...

Publié le 04 mai 2017
Le débat présidentiel est un échec : la stratégie de Marine Le Pen de ne jamais plier a conduit à l'éviction de toute discussion entre les deux candidats. Emmanuel Macron s'est montré moins vindicatif, mais a été parfois désarçonné par son adversaire, tout en essayant de montrer une stature présidentielle.
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le débat présidentiel est un échec : la stratégie de Marine Le Pen de ne jamais plier a conduit à l'éviction de toute discussion entre les deux candidats. Emmanuel Macron s'est montré moins vindicatif, mais a été parfois désarçonné par son adversaire, tout en essayant de montrer une stature présidentielle.

Inutile de s'embarrasser de circonvolutions : le débat de l'entre deux tours entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron n'a pas été à la hauteur des attentes suscitées dans le pays. Le candidat d'En Marche a résisté tant bien que mal à l'entreprise de démolition de la candidate du F.N, mais devant la charge délivrée d'entrée de jeu par son adversaire, Emmanuel Macron n'a pas réussi à tenir le discours visionnaire sur la France, l'Europe, la société qu'il entend construire en général, que l'on était en droit d'attendre de la part du favori pour devenir le prochain Président de la République .

A aucun moment la tension n'a baissé sur le plateau, où les deux modérateurs n'ont pas été en mesure d'arbitrer les échanges pour laisser place à un échange sérieux de propositions qui auraient permis aux téléspectateurs encore indécis de se déterminer. Le sondage Elabe post-débat pour déterminer lequel des deux protagonistes avait été le plus convaincant est révélateur à cet égard, car il est calqué à quelques pourcentages près sur les intentions de vote pour le deuxième tour qui ressortent de l'ensemble des enquêtes d'opinion effectuées au cours de cet entre deux tours. (les derniers sondages d'intentions de vote prêtent 60% des intentions de vote en faveur d'Emmanuel Macron et 40% des voix à Marine Le Pen). Mercredi soir Emmanuel Macron a été jugé le plus convaincant par 63 % des téléspectateurs et Marine Le Pen par 34 % d'entre eux). Marine Le Pen ne gagne en potentialité que pour deux questions : "quel est le candidat qui comprend le mieux les gens comme vous ?(42% contre 55% ) et "qui veut vraiment changer les choses ?(44% contre 53% pour Emmanuel Macron ).

Pendant plus deux heures il aura fallu se contenter d'invectives du type vous êtes le " candidat de la mondialisation piloté par François Hollande", qui affiche la" froideur du banquier d'affaires", guidé par une " stratégie marketing", qui fait " des choix cyniques" et "fait preuve de complaisance à l'égard des islamistes", lancées par Marine Le Pen. Ce à quoi Emmanuel Macron a répliqué qu'elle est "l'héritière du parti fondé par son père ", présent " à toutes les élections présidentielles depuis quarante ans", s'exclamant un moment "vous êtes dans la co-production du système que vous dénoncez, vous êtes son parasite", et qualifiant de " poudre de perlimpinpin" les solutions économiques proposées par la candidate du Front National. Marine Le Pen a reproché à Emmanuel Macron d'être soutenu par l'UOIF , et d'avoir qualifié certains actes de la colonisation de "crime contre l'humanité" propos de proche des Frères Musulmans ,Emmanuel Macron lui a lancé ses propos sur la rafle du Vel d'Hiv (où elle a récusé la responsabilité de la France). Avec les questions économiques (sortie de l'Euro et l'age de départ à la retraite), Marine Le Pen a frôlé le naufrage. La candidate qui a réajusté sa position sur l'euro, à la faveur de son alliance avec Nicolas Dupont-Aignan, n'avait pas affiné son argumentaire et sa théorie sur l'instauration d'une double monnaie, avec le retour du franc dans les porte monnaies et le maintien de l'euro comme monnaie d'échanges commerciaux , est si peu crédible que même ses amis politiques n'insistent pas sur le sujet quand on les interroge. Quant à sa proposition de revenir à la" retraite à 60 ans avec 40 annuités", Marine Le Pen n'est pas e mesure d'expliquer comment elle financerait son coût. Son adversaire lui oppose une démonstration chiffrée et catastrophiste. Point n'était besoin d'être docteur en économie pour comprendre que la politique économique de la candidate du FN si elle était élue, creuserait considérablement la dette et provoquerait une hausse de la fiscalité, mais qu'Emmanuel Macron en ne promettant pas de raser gratis , et en chiffrant toutes ses propositions, n'apporte pas cette part de rêve qui fait chavirer les électeurs. Après ce débat on avait le sentiment que Marine Le Pen ne se préparait plus à gouverner, mais plutôt à mener une guerre impitoyable aux futurs dirigeants de ce pays, en l'occurrence une majorité indéterminée à ce jour, sous la présidence d'Emmanuel Macron .Pour sa part, le candidat d'En Marche va devoir monter en puissance au cours de l'ultime ligne droite de la campagne s'il veut obtenir plus que de la résignation, une véritable adhésion de la part des Français qui s'apprêtent à déposer un bulletin à son nom dans l'urne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

03.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

04.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

05.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 04/05/2017 - 23:04
Il fallait prendre Macron par derrière...
plutôt que l'attaquer de face...Marine Le Pen aurait dû rentrer dans son jeu, faire mine de croire à ses sophismes enarchiques, puis feindre de s'étonner que c'est la même politique que celle de Hollande, celle de Fillon, avec les mêmes résultats prévisibles...il fallait laisser de côté tous les arguments sur la sécurité, sur l'islamisation de la France, sur les délires societaux gauchistes, sur la désindustrialisation galopante avec le Jockey Macron, qui emportent une grande majorité de Français, et faire le forcing sur la nouvelle donne incarnée par Dupont-Aignan et son Euro-Monnaie d'échange. Il fallait dire que cette monnaie d'échange européen deviendra un atout pour la France, lorsque la France aura retrouvé sa compétitivité et aura relocalisé ses industries: et là, Marine convainquait la gauche Melenchonienne...la France tout court! Plutôt que de parler des racailles d'extrême-gauche, elle aurait dû insister sur le fait qu'ils font honte à la gauche, car la gauche vaut mieux que ces minables, qui cassent du flic pour purger leur haine...
Yves3531
- 04/05/2017 - 23:01
Aboutissement de l'abjecte stratégie hollandaise...
Arriver à faire choisir et mettre en compétition finale et faire passer par comparaison un énarque jeune politicien pas fini et post pubère pour un possible président en le mettant dans le bac à sable médiatique face à une démagogue masquant difficilement ses faiblesses derrière une arrogance narquoise; voilà la stratégie hollandaise préparée de longue date en faisant dezinguer par les moyens mediatico-judiciaire à disposition tout possible candidat de droite de niveau. Alors dimanche, il faut voter tactique en votant pour la peste et ainsi limiter la victoire du choléra, sachant qu'il sera possible au deux tours suivant en juin de voter pour un possible vaccin...
Nemrod07
- 04/05/2017 - 22:04
Débat pénible à suivre.
Marine n'a pas été bonne, dommage. C'est sûr que NDA aurait été meilleur. Peut-être est-ce lui qu'il faudra en 2022 parce que pour dimanche c'est flambé. Macron va être élu par défaut et je crains le pire avec cet immature comme Président. Malheureusement nous n'avons pas comme aux USA de procédure d'impichment. En cas de crise internationale grave il ne sera pas à la hauteur d'un Sarko par exemple ou d'un Fillon. Dimanche votons MLP pour minorer son succès le plus possible.