En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Consensus

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

il y a 33 min 51 sec
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 16 heures 22 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 17 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 20 heures 4 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 20 heures 26 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 21 heures 57 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 22 heures 32 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 23 heures 6 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 23 heures 41 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 23 heures 51 min
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 16 heures 2 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 17 heures 3 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 18 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 20 heures 14 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 21 heures 48 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 heures 2 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 22 heures 40 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 23 heures 11 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 23 heures 45 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 1 jour 2 min
Deux droites irréconciliables ?

Les Républicains : la séparation de corps est déclenchée mais personne ne sait quand le divorce sera officiellement prononcé

Publié le 28 avril 2017
A l'instar des couples qui restent ensemble à cause des gosses, les Républicains s'efforcent de continuer à partager le même toit jusqu'au 2ème tour des législatives, c'est à dire le 18 juin prochain.
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A l'instar des couples qui restent ensemble à cause des gosses, les Républicains s'efforcent de continuer à partager le même toit jusqu'au 2ème tour des législatives, c'est à dire le 18 juin prochain.

Mais ce n'est pas acquis. Les règles de financement de la vie politique ainsi que celles concernant le seuil des voix nécessaires à la qualification pour le deuxième tour pourraient avoir raison de ces principes... 

Cette hypothèse est dans tous les esprits, au point que certains oublieraient presque que l'on n'en est qu'à l'entre deux tours de la présidentielle, et chez les Socialistes, comme chez les  Républicains, on a beaucoup de mal à digérer le choc de la défaite. Chez les Républicains pour qui cette présidentielle était théoriquement imperdable, la zizanie est à son comble et les troupes continuent de se  déchirer sur l'opportunité d'appeler à voter nommément pour Emmanuel Macron le 7 mai ou s'il faut se contenter d'appeler à faire barrage au Front National. Hier soir Alain  Juppé qui réunissait ses amis dans un bistrot parisien a clairement demandé que l'on  arrête de tergiverser : "Voter blanc c'est donner sa chance au FN, Assez de finasserie ! Pour battre MLP, il n'y a qu'une solution : voter Macron" a-t-il déclaré .Nicolas Sarkozy, dont la parole est également attendue puisqu'il a fait dire qu'il va s'engager, a déjà reporté deux fois son  éventuelle prise de position, attendant, selon de ses proches "le bon moment". Ce ne sont pas les échos provenant de la réunion de groupe des députés LR de ce mardi, ni les prises de position  et tribunes publiées ici et là  qui vont l'y inciter, mais il a déclaré à des proches que "la droite a failli".

Dans l'ordre chronologique des derniers rebondissements, c'est Bruno Le Maire qui a ouvert le bal en déclarant sur BFMTV qu'il pourrait " évidemment travailler avec Emmanuel Macron" si ce dernier, une fois élu, n'avait pas de majorité au Parlement. Même tonalité chez le président de la région PACA, Christian Estrosi (élu avec des voix de gauche), qui ne veut pas d'une France ingouvernable. Cette hypothèse  est (pour l'heure), totalement balayée par les dirigeants de L.R. qui croient dur comme fer (ou font semblant, pour maintenir la cohésion des troupes), qu'une victoire de la droite est possible aux législatives... Dans la droite ligne du Bureau Politique de la veille, ils ont accepté de la désignation de Christian Jacob, actuel président du groupe, comme coordinateur de la campagne pour les législatives,  ainsi que l'intronisation de François Baroin comme premier ministrable dans l'hypothèse de la victoire. Le sénateur maire de Troyes se voit donc premier ministre virtuel d'un  président virtuel pour la troisième fois en quelques mois, puisqu'il l'a été successivement sous la bannière de Nicolas Sarkozy pendant la campagne de la primaire, puis avec François Fillon, à la fin de la campagne présidentielle.

Le Président de la Région Rhône-Alpes-Auvergne, Laurent Wauquiez, qui brigue la direction du Parti, continue de dire (et il a encore posté un tweet dans ce sens hier), qu'il "ne croit pas aux consignes de vote. Certains voteront Macron, d'autres blanc. Je demande que ce choix soit respecté". Ce qui lui vaut la réplique du député juppéiste Frank Riester qui déclare qu'il est "irresponsable et dangereux de cautionner le vote blanc alors qu'il faut battre la candidate FN". Les députés candidats à leur réélection ainsi que les aspirants  à l'élection seront invités à signer une charte plate-forme, à travers  laquelle ils s'engageront à soutenir le programme  des Républicains ; ce document a aussi but de "maintenir l'unité", et d'éviter les fuites vers En Marche, car la suspicion règne. 

Mais quid de ceux qui, à LR appellent à voter pour Marine Le Pen au deuxième tour ? Christine Boutin, présidente d'honneur du Parti Chrétien Démocrate (qui fait partie de LR), a annoncé qu'elle le ferait. L'ancienne secrétaire d'Etat Françoise Hostalier (tombée dans l'anonymat depuis son exclusion du gouvernement Juppé avec les "Juppettes"), également. Des responsables de Sens Commun, frange ultra conservatrice de La Manif pour Tous vont dans le même sens, même si officiellement Sens Commun refuse de choisir entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Christian Estrosi a réclamé leur exclusion de LR dans une lettre ouverte où il écrit qu'"en tolérant un quelconque rapprochement avec le FN, ce sont nos valeurs que nous excluons". La direction du Parti ne s'est pas prononcée pour le moment. 

Christian Estrosi ne fait pas partie des  juppéistes qui se sont retrouvés autour du maire de Bordeaux en début de soirée. Avec ses amis, le maire de Bordeaux  et candidat malheureux  à la primaire, pense également à l'avenir : il se dit "prêt à s'engager pour aider la jeune génération des humanistes" (les humanistes était le nom du courant de Jean-Pierre Raffarin au sein de l'UMP) ; il invite les siens à "s'organiser", et les appelle à être "progressistes" en ajoutant que "s'il y a de bonnes réformes, il faudra y participer". On est à mille lieux des principes énoncés quelques heures plus tôt dans l'enceinte de l'Assemblée. Et la sénatrice du Bas-Rhin Fabienne Keller, constatant le fossé qui se creuse entre les deux lignes à droite, évoque maintenant l'existence de deux "droites irréconciliables", car, a-t-elle déclaré "ce qui nous rassemblait était peut-être moins fort que ce qui nous distingue ".

Ce n'est pas une lettre ouverte, mais une tribune que publient cinq membres dont les députés Damien Abad et Julien Aubert dans le journal l'Opinion, et lancent un avertissement : "La droite ne survivra pas longtemps si elle débat uniquement des consignes de vote d'un  autre temps"..., ils  prédisent "une période de déchirements pour savoir qui est responsable de ce terrible fiasco"... et reconnaissent que "nous n'avons pas su parler aux Français : la droite a perdu l' élection parce qu'elle s'est montrée trop rancunière et idéologiquement divisée pour faire campagne en rangs serrés derrière le vainqueur de la primaire...

"Beaucoup d'entre nous ont été paresseux : au lieu d'écouter les problèmes des Français, les barons de la droite croyaient dur comme fer que le hollandisme inefficace rappellerait automatiquement la droite au pouvoir". Cet examen de conscience les amène à eux aussi à envisager l'hypothèse d'une participation  à une future coalition de gouvernement : "Nous ne pourrons pas ignorer le résultat de la présidentielle et nous opposer sur tout, ce serait destructeur au moment où la France a besoin de réforme" et parlent d'"un accord sur des thèmes très concrets - sur l'Europe, sur l'économie, sur les économies budgétaires", qui "pourra être trouvé dans le seul intérêt de la France. Mais pour la clarté du débat politique, il faut que chacun reste dans son mouvement". C'est le propre d'une coalition.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kilian
- 27/04/2017 - 13:37
ATTALI se moque de nous.
voir ci dessus.
Je vote marine.
kilian
- 27/04/2017 - 13:35
suite
y déroger. Par conséquent : aucune inquiétude.
kilian
- 27/04/2017 - 13:34
Tout ça c'est de la couille
car je n'ai retenu que la sagesse de ATTALI. Au plan économique et mondialisation.
Entre la droite et la gauche, la marche manœuvre est comparable à l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarette.
Marine ne pourra