En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 7 heures 9 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 8 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 9 heures 12 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 10 heures 16 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 11 heures 23 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 12 heures 8 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 12 heures 33 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 15 heures 57 sec
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 15 heures 36 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 16 heures 5 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 7 heures 35 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 8 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 10 heures 2 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 10 heures 50 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 11 heures 39 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 12 heures 23 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 32 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 15 heures 25 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 15 heures 47 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 16 heures 35 min
© Pixabay
© Pixabay
Bonnes feuilles

Ce curieux royaume de France où l'on taxe les entreprises... avant même qu’elles aient gagné le moindre euro

Publié le 09 avril 2017
Un naufrage programmé ? Privatine, la mule croulant sous les fardeaux, s’est effondrée sur la place du village. Privatine ? C’est l’économie privée, la bête de somme qui soutient à bout de forces les 30 millions de personnes dépendant de la dépense publique. Accablée de charges, impôts et normes, elle est épuisée, dépassée par ses consoeurs étrangères qui caracolent loin devant. Et si Privatine venait à mourir ? Extrait de "Privatine, la mule qui souffrait d'être trop chargée" d'Irène Inchauspé et Olivier de Massy, aux Editions du Cerf (2/2).
Passée par Le Point et Challenges, Irène Inchauspé est notamment l'auteur de L'Echéance avec François de Closets et de L'Horreur fiscale avec Sylvie Hattemer. Elle est journaliste à L'Opinion.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ancien administrateur de l’Insee et ex-président de la Commission paritaire de la banque, Olivier de Massy est dirigeant d’entreprise.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Irène Inchauspé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Passée par Le Point et Challenges, Irène Inchauspé est notamment l'auteur de L'Echéance avec François de Closets et de L'Horreur fiscale avec Sylvie Hattemer. Elle est journaliste à L'Opinion.
Voir la bio
Olivier de Massy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ancien administrateur de l’Insee et ex-président de la Commission paritaire de la banque, Olivier de Massy est dirigeant d’entreprise.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un naufrage programmé ? Privatine, la mule croulant sous les fardeaux, s’est effondrée sur la place du village. Privatine ? C’est l’économie privée, la bête de somme qui soutient à bout de forces les 30 millions de personnes dépendant de la dépense publique. Accablée de charges, impôts et normes, elle est épuisée, dépassée par ses consoeurs étrangères qui caracolent loin devant. Et si Privatine venait à mourir ? Extrait de "Privatine, la mule qui souffrait d'être trop chargée" d'Irène Inchauspé et Olivier de Massy, aux Editions du Cerf (2/2).

Le professeur: Pourrait-on parler maintenant de ces impôts que payent les entreprises?

Walter : Avec plaisir car on a vraiment là une particularité française. Beaucoup d’économistes et de politiques se sont écharpés sur le partage de la valeur ajoutée… sans voir qu’un énorme intrus s’y installait progressivement! Dans ce royaume, on taxe les entreprises, avant même qu’elles aient gagné le moindre euro. Un peu comme si vous préleviez un sac de graines à un agriculteur avant qu’il ne les plante et ne récolte quoi que ce soit. Avant d’avoir le moindre chiffre d’affaires, les entreprises françaises payent donc 60 milliards d’euros (CFE, CVAE, impôts sur les salaires et la main-d’œuvre). Un chiffre en hausse depuis quinze ans. Si je veux être honnête, je soustrais de cela toutes les subventions diverses et variées; cela fait en net plus de 40 milliards d’euros en 2013. Avec le CICE, dont monsieur le maire a parlé, l’addition est encore à 30 milliards d’euros en 2015 ! Cela représente 5,3 % de la masse salariale brute des entreprises, c’est énorme !

L’ouvrier: Ben moi ce que je comprends, c’est que, finalement, personne n’est content, ni les salariés qui n’ont pas vu augmenter les salaires, ni les entreprises qui ont vu baisser leur compétitivité. On pourrait peut-être tomber d’accord là-dessus.

Walter: Vous avez raison, mais il n’y a pas que cela. À la fin des trente glorieuses, l’économie française était soutenue par ses acquis industriels et commerciaux et n’était pas encore trop alourdie par le poids des dépenses publiques. Il y a eu débat sur le partage de la valeur ajoutée car on pensait pouvoir jouer sur la part des rémuné- rations dans celle-ci. La production était considérée comme une sorte d’acquis résultant de la capacité de nos produits – avec leurs qualités et leurs prix – à s’imposer tant sur les marchés à l’exportation que sur le marché intérieur. Aujourd’hui, la logique est inversée. Très souvent, c’est le marché mondial qui fixe les prix ; ensuite, les entreprises essaient comme elles peuvent de dégager une valeur ajoutée en vendant leurs produits ou services à ces prix. La capacité des entreprises à s’adapter à cette situation et à obtenir une « production » est directement traduite par la « compétitivité » telle que nous l’avons définie (production par euro de travail). C’est là que pèse dans le mauvais sens le poids du poste « rémunérations », en particulier celui des charges fiscales et sociales qui ont beaucoup augmenté pour financer les 57 % de dépenses publiques dans le PIB national.

Extrait de "Privatine, la mule qui souffrait d'être trop chargée" d'Irène Inchauspé et Olivier de Massy, aux Editions du Cerf 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 09/04/2017 - 13:58
Vous oubliez qu'en France il
Vous oubliez qu'en France il y'a deux choses très moches héritées de l'ancien régime. La haine de l'argent et du travail. Un intellectuel se doit d'haïr le coté "besogneux" . ....et s'il a de l'argent ce n'est admis que s'il provient d'un héritage ...BHL, Anne Sinclair etc...)
alors imaginez comment peut être perçu un type qui travaille et qui en plus gagne de l'argent..... Il doit être pendu haut et court !!!
JG
- 09/04/2017 - 13:29
Quand on paye 2/3 de son chiffre d'affaire....
ce qui est mon cas en tant que chirurgien dans le privé, en cotisations, taxes, impôts, salaires, taxes sur salaires, etc...
On se rend bien compte pour qui on travaille....POUR LES AUTRES !!
Lazydoc
- 09/04/2017 - 11:42
C'est tres clair
Merci beaucoup! La Mule!