En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

04.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

05.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

06.

Bilan d’Anne Hidalgo : ce sont les grandes fortunes qui plébiscitent finalement Paris comme ville la plus attractive du monde

07.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

01.

Croisade, vous avez dit croisade ?

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

ça vient d'être publié
décryptage > France
Perception

Bonheur, sens du travail et raison d’être : les attentes légitimes des Français et.... celles qui le sont moins

il y a 36 min 46 sec
décryptage > Economie
Inquiétudes sur les marchés

Récession mondiale : une forme de virus ? Comment la traiter ?

il y a 1 heure 15 min
décryptage > Politique
Une mémoire très sélective…

Quand Macron assimile la guerre d’Algérie à la Shoah !

il y a 1 heure 41 min
décryptage > Religion
Paradoxe

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bilan d’Anne Hidalgo : ce sont les grandes fortunes qui plébiscitent finalement Paris comme ville la plus attractive du monde

il y a 3 heures 32 min
décryptage > Economie
Problème en vue ?

Grève un effet désastreux sur le long terme

il y a 21 heures 57 min
décryptage > Science
Atlantico Santé

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

il y a 1 jour 18 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Comment le communisme a révolutionné les rapports sociaux par la violence

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment le prolétariat s'est réfugié dans le vote contestataire et vers le Rassemblement national

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le "génie" et le "mal" français selon Alexis de Tocqueville

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Politique
Projections financières lacunaires

Retraites : ce qui se joue vraiment avec l’avis du Conseil d’Etat sur le projet de loi du gouvernement

il y a 1 heure 2 min
décryptage > Politique
Calendrier électoral

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

il y a 1 heure 33 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Le vrai coût de l’utilisation de Google et Facebook : notre vie privée et nos données
il y a 2 heures 7 min
décryptage > Economie
Matières premières

Plus précieux que l’or, le palladium : les raisons d’un envol des prix

il y a 3 heures 4 min
pépite vidéo > International
Coronavirus
Des étudiantes françaises bloquées par la quarantaine à l'entrée de la ville chinoise de Wuhan
il y a 17 heures 16 min
décryptage > Religion
Allah était-il au courant ?

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

il y a 23 heures 43 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Donald Trump : le porte-parole des sans-voix

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment la gaullôlatrie a accéléré la disparition du gaullisme

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > International
Sanction Iraniennes

Le poids des sanctions économiques écrase le peuple iranien sans parvenir à le libérer

il y a 1 jour 2 heures
© AFP
© AFP
Paradoxe

Quand Jean-Luc Mélenchon flirte discrètement avec les électeurs de droite

Publié le 07 avril 2017
S'il est et se définit très clairement comme un candidat de gauche avec un programme de gauche, Jean-Luc Mélenchon bénéficie d'un certain intérêt, voire une certaine sympathie, de la part d'une partie de la droite. Ce qui pourrait expliquer notamment l'élan positif dont il bénéficie ces derniers temps.
Diplômé de l’IEP Paris, rédacteur en chef au magazine Famille Chrétienne, Samuel Pruvot a publié "2017, Les candidats à confesse", aux éditions du Rocher. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômé de l’IEP Paris, Pierre Jova est journaliste au Figaro puis au service politique et international du magazine Famille Chrétienne.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Samuel Pruvot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômé de l’IEP Paris, rédacteur en chef au magazine Famille Chrétienne, Samuel Pruvot a publié "2017, Les candidats à confesse", aux éditions du Rocher. 
Voir la bio
Pierre Jova
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômé de l’IEP Paris, Pierre Jova est journaliste au Figaro puis au service politique et international du magazine Famille Chrétienne.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
S'il est et se définit très clairement comme un candidat de gauche avec un programme de gauche, Jean-Luc Mélenchon bénéficie d'un certain intérêt, voire une certaine sympathie, de la part d'une partie de la droite. Ce qui pourrait expliquer notamment l'élan positif dont il bénéficie ces derniers temps.

Dans l'entretien que vous avez accordé à Jean-Luc Mélenchon, celui-ci affirme à propos de la Manif pour tous : "Aucun responsable politique ne peut passer à côté du phénomène qu’a attesté ce mouvement. C’est un phénomène social, autant que spirituel, qui exprime des convictions profondément enracinées dans notre peuple". N'est-il pas étonnant de trouver une verve aussi "buissonnienne" chez Jean-Luc Mélenchon. Doit-on voir une proximité idéologique ou un pont lancé au delà du clivage gauche-droite ?

Samuel Pruvot : Reconnaître La Manif pour Tous comme un « mouvement social et spirituel » est à la fois inattendu et assez courageux de la part Jean-Luc Mélenchon. (Le constat a d’ailleurs été le même quand nous avons interrogé ensuite Benoît Hamon.) Qu’avait-il à gagner dans cette opération ? Au mieux la réaction dubitative des manifestants anti loi Taubira. Sur le coup, la rédaction de Famille Chrétienne a même été accusée sur les réseaux sociaux d’avoir fabriqué un « fake » (une contrefaçon). Pour les militants LGBT les propos de JLM sur La Manif pour Tous et l’avortement étaient inaudibles. Car nuancés. C’était forcément entretien truqué ! 

Le candidat de la « France insoumise » se dit écologiste. Mais force est de constater qu’il ne fait pas de tri sélectif quand il s’agit du « peuple ». Jean-Luc Mélenchon est fasciné par le peuple quand ce dernier fait irruption sur le pavé comme aux grandes heures de l’Histoire de France. De gauche ou de droite, le peuple le fascine. Tout ce qui vient de lui est forcément bon par une sorte de magie. Jean-Luc Mélenchon a salué la capacité des Français à se mobiliser en masse, dans la rue, au-delà des vieilles structures partisanes classiques. Et pour une cause qui les dépasse même si la cause (la défense de la famille dite « traditionnelle ») lui semble indéfendable.  

Pierre Jova : Il y a un élément peu connu sur Jean-Luc Mélenchon et la Manif Pour Tous. Bien que partisan du mariage homosexuel, le tribun du Front de gauche ne voulait pas, au départ, jouer le jeu de l'affrontement droite-gauche que François Hollande mettait en scène avec la controversée loi Taubira. Il refusait de manifester aux côtés du gouvernement socialiste, alors qu'il lui avait déclaré la guerre dès septembre 2012, en rassemblant 80 000 personnes à Paris contre les traités budgétaires européens, avant même la Manif Pour Tous. Sans doute voyait-il également dans l'acharnement du PS à défendre le mariage homosexuel un "enfumage", comme l'a résumé à l'époque le député (PCF) de l'Oise Patrice Carvalho, destiné à masquer sa politique économique libérale. Son avis était donc de se tenir à l'écart de la bataille. C'était également la position d'Eric Coquerel, secrétaire national du Parti de gauche. Mais les deux hommes ont été mis en minorité par leurs troupes, désireuses d'accompagner le "réforme de civilisation" promis par Christiane Taubira, et ont dû publiquement soutenir le gouvernement. 

Cet arrière-plan éclaire les sentiments actuels de Jean-Luc Mélenchon. Il nous a confié en vouloir aux "naïfs" qui croyaient la France "forcément acquise" au mariage homosexuel, et qui avaient fourni un considérable coup de pouce à la droite. Tout en étant clairement favorable à la PMA, il ne le met pas particulièrement en avant (au contraire du suicide assisté, dont il est intimement convaincu), et tente désormais de briser les clivages qui divisent le peuple, pour le fédérer autour des thèmes sociaux et écologiques. C'est le programme de Chantal Mouffe, la théoricienne du populisme de gauche.

Quelles sont ses qualités et particularités qui font de Jean-Luc Mélenchon un bon candidat de droite ?

Samuel Pruvot : JLM réactive le clivage droite-gauche. En déterrant la hache de guerre il remet au goût du jour un combat idéologique qui semblait obsolète. Ce faisant, il remet la droite en selle. Son positionnement politique agit à la manière d’une réplique après un tremblement de terre. 

C’est vrai, JLM a longtemps été un apparatchik du PS. Mais il a quitté la rue de Solferino en coupant avec le réformisme plus ou moins assumé du parti socialiste. La social-démocratie à la Hollande, très peu pour lui ! Il se veut de gauche par toutes ses fibres. C’est pourquoi il exalte la matrice de la Révolution française. Je me souviens d’un meeting pendant la présidentielle 2012 dans les environs de Châteauroux. Il faisait scander à la foule en liesse : « Révolution ! Révolution ! » Il promettait à l’époque de couper les têtes des méchants profiteurs en faisant huer « La Parisot » alors présidente du Medef. JLM martelait : « Il y a une seule Révolution et pas deux ! » Autrement dit, impossible de séparer la déclaration des droits de l’homme et la terreur… Il fallait tout assumer des sources de la gauche. Et ressusciter l’ennemi de droite. 

Pierre Jova : Pour un électeur de droite, Jean-Luc Mélenchon possède une qualité unique: sa formidable culture ! Ses discours sont habités, pétris de références historiques et littéraires, presque désuètes. Il est un des derniers animaux politiques à jongler avec les grands hommes et les concepts. Sa cohérence et sa verve en deviennent romantiques. Or, l'électeur de droite aime le panache ! 

Plus profondément, Jean-Luc Mélenchon incarne un patriotisme flamboyant, celui de la Commune de Paris. Son attachement à l'indépendance de la France le conduit à des positions géopolitiques quasi-gaulliennes: défense contre vents et marrées d'une alliance avec la Russie, critique implacable de l'ingérence occidentale en Syrie, refus de reconnaître le Kosovo, plaidoyer pour une sortie de l'OTAN, appel à rétablir le service militaire... La géopolitique est absente du débat présidentiel, mais elle s'est imposée comme immense source de préoccupation des Français, notamment sur les réseaux sociaux. Et sur ce terrain, Jean-Luc Mélenchon excelle. Ses accents gaulliens, plus démonstratifs que ceux d'une Marine Le Pen et surtout d'un François Fillon, peuvent séduire à droite.

Quels sont les limites de ses capacités de séduction à droite aujourd'hui ?

Samuel Pruvot : La limite de JLM est l’incohérence entre sa révolution citoyenne perpétuelle et antilibérale et ses prises de position libertaires sur la fin de vie ou la PMA. Mais avant de voir les limites, il faut se pencher sur les raisons d’une séduction en apparence contre nature. Mélenchon et la droite, c’est un peu le mariage du feu et de la glace. Reste que JLM incarne des vertus prisées dans une certaine droite. C’est d’abord un tribun doublé d’u patriarche. JLM est une sorte de Moïse de la Révolution ou un « chamane des rouges » comme il aime à dire. C’est aussi un homme de culture aux antipodes de l’air du temps consumériste. Il a confié dans mon livre avoir appris à lire dans les œuvres du père Teilhard de Chardin ! JLM incarne aussi un patriotisme de gauche très ancien que la droite a su dérober à son profit.  C’est un candidat en armes, le chantre de Valmy, Robespierre réincarné place Stalingrad promettant de purger la République de ses scories. Provocateur, JLM plait à une culture de droite qui a en horreur le conformisme. Lors de notre dernier entretien il s’est exclamé en voyant arriver des journalistes de Famille Chrétienne : « Vous venez interviewer le diable !?! » Histoire de tester ses interlocuteurs sur leur terrain culturel (qui a été le sien). Avant de donner une grande claque dans le dos quand à ces plumitifs qui avaient eu la folie de ne pas reculer devant lui.

Pierre Jova : Jean-Luc Mélenchon demeure très attaché au suicide assisté, qui est loin de susciter l'enthousiasme à droite, ni au sein de la France insoumise, d'ailleurs. Place de la République, lors de sa dernière manifestation en mars, cette mesure a été très peu applaudie, contrairement à la sortie de l'OTAN... Même s'il a mis de l'eau dans son vin, il demeure capable de pulsions laïcistes, comme à l'égard des crèches en mairie, qui l'éloignent des classes populaires, qui sont déchristianisées mais qui restent attachées à leurs racines spirituelles. Surtout, son discours sur l'immigration et les frontières est nouveau, mais demeure en-deçà des attentes des Français qui veulent avoir l'assurance d'être protégés. Sans parler de sa fascination pour le monde arabe le conduit parfois à sous-estimer le djihadisme. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Alors que les populations de culture musulmane connaissent un retour marqué à la religion en Europe, les pays arabo-musulmans connaissent pour leur part une sécularisation rapide

04.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

05.

Cette découverte sur l’immunothérapie qui pourrait aider à traiter TOUS les cancers

06.

Bilan d’Anne Hidalgo : ce sont les grandes fortunes qui plébiscitent finalement Paris comme ville la plus attractive du monde

07.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

01.

Croisade, vous avez dit croisade ?

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

06.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

05.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bd
- 12/04/2017 - 04:08
Emmanuel Macron: La logique pragmatique (2)
Pantin, sans expérience, disant ce que d'autres puissances l'enjoignent à dire?

Dont acte, il a 39 ans, c'est vrai, et sans doute donc moins d'expérience que des hommes et femmes politiques rompus aux joutes électorales...

Il suit une ligne cognitiviste, ce qui pour tout pédagogue, est particulièrement parlant.
Il faut des constats, argumentés, intellectualisés, et de ces constats, découlent des solutions.
Cela s'appelle du pragmatisme. 
Il ne prétend pas que toutes ces solutions seront un succès. 
Il explique le droit à l'échec (pour lui comme pour tout le monde en promettant le droit au chômage pour tous).
Mais on tente, on essaie, parfois cela marchera, parfois non.
Mais, bon sang, qu'est-ce que ça fait du bien justement d'entendre quelqu'un qui peut ne pas être totalement sûr de lui et dire : «on va faire ensemble».
Cela permettra à chacun, individuellement, de se sentir meilleur, en ayant le sentiment légitime d'avoir participé à l'élévation de la société dans son ensemble.
Là où tous les politiques depuis plus de 40 ans expliquent à longueur de temps sur Les plateaux télé savoir exactement ce qu'il faut faire, et qu'une fois élus, ils semblent d'un coup avoir tout oublié...
bd
- 12/04/2017 - 04:07
Emmanuel Macron: La logique pragmatique (1)
Parce qu’Emmanuel Macron peut être d'accord avec des gens de droite et de gauche, il n'aurait pas d'idée?

Nous souffrons tous depuis des années de voir des lois élaborées sous un gouvernement être détricotées par le suivant.
"En Marche!" n'est pas comme les autres.
Le rôle d'un Président dans un pays mature est, en effet, de trouver le dénominateur commun entre des personnes et des positions différentes, pour avancer, pour que le pays, en tant que nation, avance.

Est-ce que les politiques qui divisent, qui pointent du doigt l'autre, sont plus claires pour l'électorat?
Il est temps de comprendre que ceux qui jouent à diviser, à opposer, sont des apprentis sorciers.
Wortstein
- 06/04/2017 - 15:10
Il flirte surtout avec la démagogie
et le populisme. Il est dans la lignée de tous les trosko-mao-chavo tueurs de masse et d'économie. Rien à battre de ce nullard à l'idéologie collectiviste.