En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

06.

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Vraie mère de toutes les réformes

Cette réforme monétaire sans laquelle aucune réforme d’ampleur ne pourra vraiment être réussie en France

il y a 49 sec
décryptage > Europe
Atlantico Business

Brexit : en Grande-Bretagne, tout va donc changer pour que rien ne bouge

il y a 34 min 36 sec
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 12 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 38 min
light > Social
Colère des usagers
Grève RATP : sera-t-il possible de se faire rembourser son pass Navigo ?
il y a 14 heures 52 min
pépites > Politique
Engagement
Retraites : Emmanuel Macron défend son projet, salue les efforts du gouvernement et évoque "une réforme historique pour le pays"
il y a 16 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Trois femmes (l'échappée)" de Catherine Anne : une interprétation séduisante

il y a 20 heures 3 min
décryptage > France
Réforme

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

il y a 20 heures 46 min
pépites > International
Algérie
Présidentielle algérienne : Abdelmadjid Tebboune, l'ancien Premier ministre de Bouteflika, est élu dès le premier tour avec 58,15% des voix
il y a 21 heures 20 min
décryptage > Culture
Check news

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

il y a 22 heures 30 min
décryptage > Science
Art préhistorique

La première œuvre figurative de l’histoire vient d’être découverte. Elle date d’il y a 44 000 ans

il y a 23 heures 17 min
décryptage > Politique
Triomphe électoral

Libéral, conservateur, insensible à la "raison des élites" : la recette Johnson pratiquée par la droite française… à son exact inverse

il y a 16 min 56 sec
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?
il y a 43 min 16 sec
pépite vidéo > Social
Main tendue
Grève : Jean-Pierre Farandou, patron de la SNCF, demande aux cheminots de "faire une pause" pendant les fêtes de Noël
il y a 11 heures 56 min
pépites > International
Réconciliation
Fin de la guerre commerciale ? : les États-Unis et la Chine annoncent un accord
il y a 16 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran : le soleil se lève à l'est

il y a 19 heures 39 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand coulent les heures de bronze et quand roulent les nanobilles dorées : c’est l’actualité des montres à la veille de l’hiver
il y a 20 heures 22 min
décryptage > Social
Réforme protéiforme

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

il y a 20 heures 59 min
pépites > France
Agression
Un homme qui menaçait des policiers avec une arme blanche a été "neutralisé" à la Défense
il y a 22 heures 4 min
décryptage > International
Vote

Elections algériennes : manifestations et abstention record, le peuple algérien plus déterminé que jamais à en finir avec les années Bouteflika

il y a 22 heures 49 min
décryptage > Santé
Activité physique

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

il y a 1 jour 9 min
Aubaine

Indicateurs au vert : vers un climat économique parfait pour le prochain président ?

Publié le 27 mars 2017
De nombreux indicateurs comme ceux de l'institut Markit montrent un climat plutôt positif en cette fin de mandat présidentiel. Mais s'il peut y avoir des opportunités, la mission ne sera pas nécessairement facile pour le prochain occupant de l'Elysée. D'autres marqueurs le montrent.
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De nombreux indicateurs comme ceux de l'institut Markit montrent un climat plutôt positif en cette fin de mandat présidentiel. Mais s'il peut y avoir des opportunités, la mission ne sera pas nécessairement facile pour le prochain occupant de l'Elysée. D'autres marqueurs le montrent.

Atlantico : Selon la dernière enquête menée par l'institut Markit, le niveau d'activité du secteur privé aurait atteint un plus haut de 6 ans au cours de ce mois de mars 2017. Faut-il y voir une réelle opportunité pour le début du prochain quinquennat ?

Philippe Crevel : Depuis le début de l’année, de nombreux indicateurs économiques sont bien orientés pour l’Europe et pour la France également. Ainsi, les dernières données PMI Flash de mars mettent en évidence une expansion du secteur privé français et cela pour le 9e mois consécutif. L’Indice Flash Composite Markit de l’Activité Globale atteint 57.6, soit son plus haut niveau depuis mai 2011. Le volume des affaires en cours augmente pour le 13e mois consécutif. L’indice mesurant le climat des affaires même s’il a légèrement baissé au mois de mars est à un niveau largement au-dessus de sa moyenne de longue période. L’indice parisien CAC 40 a franchi la barre des 5000 points ce qui ne lui était pas arrivé depuis 2015. Il y a un petit vent d’euphorie un peu surréaliste qui envahit les marchés et les analystes. Néanmoins, il faut rester prudent. Les résultats économiques réels ne témoignent pas d’une réelle accélération de la croissance. Simplement, les investisseurs tentent de croire que du fait que le pire ne soit pas au rendez-vous, il est possible de croire au meilleur. La série des mauvaises nouvelles de 2016, Brexit, Trump… n’a pas provoqué les cataclysmes annoncés. En France, le taux de croissance de 2016 a été très modeste, 1,1 %. Il a été inférieur à la moyenne de la zone euro. Le taux de chômage fait du surplace depuis la fin de l’année dernière. La production industrielle est loin d’avoir retrouvé son niveau d’avant crise. Le déficit public a été d 3,4 % en 2016 et la dette publique s’élève à 96 % du PIB. Il n’y a donc pas lieu de penser que tout va bien en ce début de printemps. Les marchés veulent croire à la reprise promise par Trump et au rattrapage de croissance en Europe mais tout cela pourrait se retourner très rapidement

Quels sont les facteurs qui pourraient modifier la tendance actuelle ? Quelles sont les opportunités offertes par un tel contexte, et quels sont les risques qui peuvent y être associés ? 

L’INSEE a prévu une croissance de 0,3 % au premier trimestre et une croissance de 0,5 % pour le 2e. Cette légère amélioration attendue pourrait être remise en cause d’élévation trop rapide des taux. La montée des taux pourrait être provoquée par des doutes sur la volonté de la France ou de l’Italie de vouloir rester en zone euro. Si la France devenait ingouvernable après les élections, il pourrait y avoir des tensions sur les taux. Leur augmentation renchérirait le service de la dette et pénaliserait l’immobilier. De même, il y a un risque en France de relance et d’accroissement des déficits qui pourraient créer un réel blocage au sein de l’Union. En outre, à force de tirer sur la ficelle de l’endettement, elle pourrait craquer.

Des incertitudes internationales pourraient remettre le micro-climat d’optimisme qui règne à l’heure actuelle. L’incapacité de Donald Trump d’appliquer sa politique pourrait déboucher sur une correction sur les marchés américains qui s’étendrait sur les autres places. A contrario si Donald Trump réussit à faire adopter ses mesures protectionnistes, la croissance de l’économie mondiale pourrait ralentir ce qui toucherait la France.

La négociation avec le Royaume-Uni sur leur départ de l’Union européenne qui débute le 29 mars peut donner à des tensions qui pourraient peser sur l’investissement

Le retour des tensions au Moyen Orient pourrait également modifier le climat économique.

Dans quelle mesure le contexte économique actuel est-il différent de celui du printemps 2012 ? 

En 2012, nous sortions d’une double crise, celle de 2008 liée à la faillite de Lehman Brothers et celle de 2011 liée à la Grèce et aux dettes souveraines. En 2009, l’économie mondiale a connu la récession la plus forte depuis 1929. Le système financier a failli imploser. Les chefs d’Etat et de gouvernement ont mis en place dans le cadre du G20 un plan de sauvetage de l’économie portant sur des milliers de milliards de dollars. En 2011, l’euro était au bord du gouffre. Même si tout n’a pas été parfait, la France et l’Allemagne ont réussi à empêcher la fin de l’aventure européenne. La Grèce a été sauvée tout comme l’Irlande, le Portugal ou l’Espagne.

Aujourd’hui, de nombreux Etats ont retrouvé le plein emploi : les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la République tchèque… Seule l’Europe du Sud et le France sont à la peine.

Mais, aujourd’hui, huit ans après la crise, la population a le sentiment que la mondialisation et la digitalisation mettent en danger le système économique tel que nous le connaissons depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. La crainte du déclassement, la peur du chômage, le sentiment que la croissance favorise les autres entraînent la montée du populisme, du nationalisme, du protectionnisme. Les dirigeants apparaissent impuissants face à la situation quand en 2012 ils pensaient encore avoir la main. Le multilatéral recule, les égoïsmes nationaux progressent. La construction européenne est en panne. Aux Etats-Unis, un Président est prêt à s’entendre avec Vladimir Poutine en passant par-dessus des Européens. Le monde est plus instable et moins coopératif aujourd’hui qu’en 2012.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

06.

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

07.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
C3H5.NO3.3
- 28/03/2017 - 09:26
encore un pignouf
«La série des mauvaises nouvelles de 2016, Brexit, Trump… n’a pas provoqué les cataclysmes annoncés.»
Discours pitoyable de bien pensance. Il n'est pas venu à l'esprit de cet «expert» que ce sont justement ces événements (Brexit, Trump) qui portent le marché, et qu'il faudrait donc les qualifier de bonnes nouvelles.

«Grace au Brexit et à l'élection de Trump, on note un regain d'optimisme sur les marchés.»
vangog
- 27/03/2017 - 12:43
96 milliards de déficit du commerce extérieur pour 2017!!!!!
(Si on extrapole les 8 milliards de déficit du seul mois de janvier), soit un déficit commercial double de celui de 2016, 7 millions de chômeurs, des émeutes naissantes, partout, vous appelez cela un "climat favorable"? le bilan Macron-Hollande est catastrophique, et il faudra une Marine Le Pen énergique et déterminée, et tous les Français avec elle, pour redresser la barre du Titanic, face aux icebergs gauchistes! Mais nous, les patriotes, restons confiants dans la France. Elle s'est sortie du socialisme Hitlerien, elle est en train de libérer ses chaînes du socialisme hollandais, et elle ne tombera pas dans le socialisme Macronien, cette mer des sargasses médiatiquement polluée, sous laquelle rôdent les requins de la finance et des medias mondialistes...