En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© JOEL SAGET / AFP
Attraction désastre
À partir de quand les ralliements en série pourraient-ils finir par plomber le renouveau Macron ?
Publié le 03 mars 2017
François Bayrou, François de Rugy, Daniel Cohn-Bendit, peut-être bientôt Borloo... Les ralliements à Emmanuel Macron se multiplient. Une bonne chose à court terme au vu de la hausse fulgurante dans les sondages mais potentiellement fatale à moyenne échéance.
Bruno Cautrès est chercheur CNRS et a rejoint le CEVIPOF en janvier 2006. Ses recherches portent sur l’analyse des comportements et des attitudes politiques. Au cours des années récentes, il a participé à différentes recherches françaises ou européennes...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Cautrès
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Cautrès est chercheur CNRS et a rejoint le CEVIPOF en janvier 2006. Ses recherches portent sur l’analyse des comportements et des attitudes politiques. Au cours des années récentes, il a participé à différentes recherches françaises ou européennes...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Bayrou, François de Rugy, Daniel Cohn-Bendit, peut-être bientôt Borloo... Les ralliements à Emmanuel Macron se multiplient. Une bonne chose à court terme au vu de la hausse fulgurante dans les sondages mais potentiellement fatale à moyenne échéance.

Atlantico : On ne compte plus les soutiens dont bénéficient Emmanuel Macron. Dernier en date, Christophe Caresche qui fait un pied de nez à Benoît Hamon pour rejoindre "En Marche ! ". Mais même si cela lui permet de pallier à son absence d'expérience et de réseau structuré, quels sont les risques de verser dans un parti "catch all" ? L'adhésion est évidemment plus large mais n'est-elle pas aussi plus volatile au fur et à mesure des soutiens qui s'accumulent ?

Bruno Cautrès : Nous sommes à un vrai tournant de cette élection présidentielle. Les ralliements de Christophe Caresche, puis de Daniel Cohn-Bendit, à Emmanuel Macron montrent que la dynamique de « En Marche ! » et de son candidat ne faiblit pas. Il y a quelques mois, la plupart des observateurs pensaient que lorsque les « gros » candidats rentreraient en scène, le phénomène Macron s’essoufflerait. Il n’en est rien. Si le nombre d’électeurs indécis, dont le choix de vote peut encore changer, reste élevé parmi les électeurs potentiels d’Emmanuel Macron, il n’est pas le seul à être concerné par cette tendance de l’électorat à l’exception de Marine Le Pen dont l’électorat est assez stabilisé. Mais on commence à constater des éléments de cristallisation de l’intention de voter Macron, notamment dus aux ralliements récents à sa candidature, notamment F. Bayrou. Ces ralliements ont permis à Emmanuel Macron d’occuper presque tout l’espace disponible au centre et à ses deux bords du centre-gauche et du centre-droit. Il reste néanmoins vrai que s’il était élu le 7 mai, Emmanuel Macron aurait à construire une majorité parlementaire et à dissiper les ambiguïtés liées à la dimension « attrape-tout » de « En marche ! »

Emmanuel Macron se targue de vouloir dépasser le clivage politique gauche-droite et de ne pas faire partie du "système". Mais à force de rallier des soutiens qui eux, sont de purs produits d'un système politique qui déçoit les Français depuis plusieurs quinquennats, est-ce que cela ne risque pas de faire éclater la dynamique du candidat Macron ?

C’est de ce côté-là que le risque est le plus grand pour lui. Une grande partie de sa dynamique repose sur sa forte image de rénovateur de notre vie politique. Il a construit une forte image de nouveauté, il utilise une rhétorique, un vocabulaire et un style qui veulent incarner ce renouveau.  Le fait qu’il soit rejoint par des personnalités politiques qui n’incarnent plus cette rénovation est donc un peu à double tranchant pour Emmanuel Macron : d’un côté cela souligne le passage de témoin entre l’ancienne génération et lui (le ralliement de François Bayrou est à cet égard très symbolique) mais d’autre part cela qu’il a besoin du soutien du « système » qu’il dénonce justement.  Mais je ne pense pas que cela soit de nature à mettre en péril la dynamique d’Emmanuel Macron dans l’opinion, en tout cas pour le moment. 

A court terme, la stratégie du ralliement large pourrait faire barrage à Marine Le Pen. Mais pour les élections législatives cela se complique. Avec la somme de ces ralliements, Emmanuel Macron ne risque-t-il pas de conduire une politique de compromis qui ne serait jamais que la continuité de ce qui existe depuis des années ?  Est-ce que cela ne constituerait pas une trahison vis-à-vis des électeurs ? 

Les enquêtes que nous réalisons, par exemple le Baromètre de la confiance politique du CEVIPOF, montrent que si les Français demandent à leurs hommes et femmes politiques des choix clairs et assumés ils souhaitent aussi davantage de recherche de compromis. Dans la vague 8 de cette enquête, parue en Janvier dernier, on demandait aux personnes interrogées s’ils pensaient qu’en politique, lorsqu'on parle de compromis, c'est qu'on renonce en réalité à ses principes. 46% le pensent mais dans le même temps une très large majorité, 75%, pensent que les notions de gauche et de droite ne veulent plus dire grand-chose aujourd’hui. Nous sommes dans cette situation où les notions de gauche et de droite continuent de marquer fortement la politique et les préférences des électeurs mais où existe dans le même temps une forte attente vis-à-vis du dépassement de ce clivage. Cela est dû au fait que les électeurs ont vu beaucoup de promesses non-tenues et de grands problèmes, comme le chômage, ne pas être réglés. Les ralliements dont bénéficie Emmanuel Macron feront peut-être apparaître des contradictions programmatiques mais à plus long terme car dans un premier temps, s’il était élu, la dynamique de renouveau resterait forte auprès des électeurs.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
04.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Un bilan dont il “n’y a pas à rougir” : radioscopie des performances économiques de la France depuis l’élection d’Emmanuel Macron
07.
Cancer : Non, on ne peut pas affamer les cellules malades, mais il est possible d’optimiser son alimentation
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
Commentaires (26)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
l'enclume
- 28/02/2017 - 16:36
Français réveillez vous !!!!
A partir de quand les révélations non diffusées par la presse aux ordres, finiront-elles par plomber le Bègue et Macron ?" Quand les François s'informeront eux mêmes :
http://www.dreuz.info/2017/02/27/macron-une-affaire-de-3-010-996e-si-le-parquet-financier-ne-bouge-pas-cest-quil-y-a-du-pourri-au-sommet-de-letat/
vangog
- 27/02/2017 - 20:56
Face à Francois Fillon, Marine Le Pen grimpe à 45%!
et elle devient aussi Présidentiable que l'était Trump, sous-côté par les sondages médiatiques gauchistes de cinq ou six bons points...quant à Macron-l'Algérien, ne vous inquiétez pas pour lui, car il est sur-côté par les medias gauchistes de ce côté de l'Atlantique de dix bons points au moins. Haut-les-cœurs, républicains! Car vous l'aurez votre bataille contre les patriotes, et le minet de Bergé se contentera de compter les points, en haut des tribunes...
BOCE64
- 27/02/2017 - 20:56
La France
Le seul pays de URSS à avoir reussit