En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© REUTERS / Yves Herman
Les entrepreneurs parlent aux français
Pourquoi le PS veut faire gagner le FN
Publié le 20 février 2017
La gauche aime le FN. C’est une vieille histoire qui a commencé avec Mitterrand.
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La gauche aime le FN. C’est une vieille histoire qui a commencé avec Mitterrand.

La gauche aime le FN. C’est une vieille histoire qui a commencé avec Mitterrand. « The boss » qui était certainement intellectuellement impressionnant, en Machiavel politique du 20ème siècle, mais lamentable du point de vue des conséquences irresponsables qu’il assumait totalement. Comme tout homme qui a compris que seuls les cyniques réussissaient dans ce milieu. Le FN avait été érigé en arme anti retour de la droite, au risque de faire monter ce petit acteur bien ancré dans son rôle de minable contestataire raciste et nationaliste, au rang de parti reconnu. Bien mal lui en a pris, puisque c’était quelque temps après le FN qui déclassait le PS pour offrir à Chirac une élection à 80%. Dont il ne fit rien, mais cela est une autre histoire.

 

Nous ne sommes pas là dans l’étude de la préhistoire et l’éloignement temporel, ou l’aspect flou que le temps peut donner à la réalité, ne peut pas expliquer l’aveuglement de ceux qui, à gauche, oeuvrent dans l’ombre pour « dessouder » le soldat Fillon. Au risque de donner la victoire au même FN, qui a depuis quitté le strapontin de la 3ème classe politique pour devenir un vainqueur potentiel, instrument d’expression de la colère du peuple de France contre un système qu’il estime pourri et incompétent. On pourrait croire que l’intérêt supérieur de la France consisterait à unir les bonnes volontés pour éviter à notre pays un parti qui ferait encore pire que les autres. Mais le cynisme est allié cette fois à l’aveuglement et la volonté de nuire. Une volonté de raser et brûler le terrain politique pour le rendre cultivable, dans 5 ans, pour des semences de gauche. Le déclassement de la France pour le reclassement de la gauche. C’est le pari de ceux qui, désespérés de n’avoir pu se maintenir au pouvoir, préfèrent sacrifier cette France qu’ils estiment ingrate, tout en espérant qu’elle siffle l’heure de son retour prochain. Cette gauche qui souhaite mettre la France à genoux pour se faire prier et supplier de revenir et la sauver de l’obscurantisme. C’est un pari lamentable mais réel.

 

Il est vrai que Fillon doit tomber. Ce lamentable détournement des fonds publics au profit d’emplois fictifs est insupportable. Non d’un point de vue juridique. Et encore. Mais d’un point de vue humain, moral et citoyen. Fillon montre par son maintien de force, son mépris pour le peuple, en tenant une ligne de défense axée sur le droit, quand la France (comme tous les peuples des pays du monde) crient à l’arrêt des privilèges, appellent à couper les têtes de ceux qui ont mis leur profit personnel avant celui des français, crient à la fin d’un système qu’ils ont détourné sans aucun bénéfice pour les peuples. Fillon a volé la nation, comme nombre de députés qui pratiquent le même sport de détournement en toute impunité, car c’est « légal ». Pendant que le pauvre qui détourne un peu d’électricité pour se chauffer finit en prison. Ses missions de conseil auprès de ses petits copains d’Axa, ou de Fimalac, réserveraient certainement de nombreuses surprises si l’on étudiait le travail réellement fourni. Et donner 90K euros à ses enfants, étudiants, est simplement écoeurant. Si il ne démissionne pas, la France le démissionnera. Il va faire perdre une droite pour qui l’élection était gagnée, et permettre à Marine de démontrer à quel point cette classe politique doit définitivement rejoindre le cimetière des éléphants dont elle sera la gardienne. Mais cela ne suffit pas à la gauche. Il faut enterrer la droite et pas seulement l’écarter du pouvoir pour la prochaine échéance. 

 

Pour cette gauche à l’œuvre, dans l’ombre, dans ce cloaque qui réunit des Juges qui rêvent d’accrocher Fillon au mur des cons qui a rendu publiques leurs opinions progressistes et leur apolitisme et indépendance, des journalistes en mal de sensationnalisme pour que leur titre ne soit pas la prochaine victime de la crise de la presse, il faut que la droite se retrouve dans un état de KO total qui la mette hors jeu pour 2017 ET 2022. Pour elle la droite ne doit pas être l’alternative au FN en 2022 et le FN doit gagner les prochaines élections. Il faut tracer une ligne de destin pour fédérer un parti à l’agonie, et la perspective de reprendre le pouvoir dans 5 ans lui paraît suffisant pour recoller les morceaux. Alors elle y va. A fonds !

 

Il faut aussi provoquer quelques éraflures pour l’ami Macron, mais pas trop non plus, car il pourrait être utile si il rentrait dans le rang. Les troupes qu’il soulève lors de ses meetings, malgré une campagne que Jean Claude Brialy n’aurait pas renié (« tous mes amis »), et un programme qui reste l’arlésienne, sont un atout dans un parti qui avait bien du mal à dépasser les 800 personnes lors des passages de Valls pendant les primaires. Ils ont même tenté de déchirer le voile de sa vie privée, qui dans la 5ème République, restait le tabou absolu, la ligne rouge que chacun respectait, ne serait-ce que pour se protéger soi même de ses propres turpitudes. 

 

Mais au final, la victoire du FN arrangerait bien la gauche. Pour cette gauche qui confond le Hamas et le Club Med, et voit dans le nombre de musulmans en France, la capacité de se refaire un électorat pour remplacer cet électorat traditionnel qui la fuit un peu plus chaque jour, pouvoir incarner le rempart au nationalisme et reprendre son vêtement immaculé de vierge de la conscience humaine par opposition à ce parti qui aura asséché un peu plus la France en 5 ans,  est une opportunité fantastique de reprendre le pouvoir. Et c’est certainement, un bon calcul. Possible en tous cas, mais pas certain.

 

Alors la gauche, ses amis magistrats indépendants et la presse objective, vont continuer le pilonnage jusqu’à disparition de l’ennemi, et comme l’ennemi est bête, têtu, aveugle et sourd, son rôle n’en est que plus aisé.  Fillon leur facilite la tâche au point de se demander s’ils n’ont pas un accord secret ! Il leur goudronne la voie afin de permettre l’avancée de ceux qui viennent l’assassiner. Du suicide. Certains disaient que nous avions la droite la plus bête du monde, c’est définitivement avéré. Nous avons aussi la gauche la plus malfaisante du monde. Tout cela est du pain béni pour le FN. Nous allons tous être enrôlés de force dans cette « Marine ». Lamentable. La France mérite tellement mieux.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Attention danger (politique) : les gilets jaunes, une crise pour rien ?
05.
Le triste bilan des consignes de Castaner : des dizaines de mâchoires fracassées et d'éborgnés
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
07.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
04.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
05.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
06.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
Commentaires (35)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kelenborn
- 22/02/2017 - 08:36
Par jurgio
Oui!!! vs êtes aussi un sac mais je ne suis pas certain que de son contenu on puisse faire des frites!
kelenborn
- 22/02/2017 - 08:34
Flamel - 2
Oui ! vous devez être au fond de la mer des Sargasses!
Le ministère de l'écologie est l'héritier du ministère de l'équipement. Il y a en services déconcentrés des agents ( plusieurs dizaines de milliers) qui étaient utiles quand ils faisaient de l'assistance aux collectivités et qui sont maintenant NUISIBLES puisqu'ils ont pour mission d'aller emmerder ceux qui produisent au nom de la religion escrologiste! Je ne vois pas en quoi le fait de les faire travailler plus ameliorera les choses!!!
Etant ancien élève de l'ENA , je me sens assez de légitimité pour affirmer cela et pour dire que Fillon a du apprendre l'économie avec François Guizot mais qu'il aurait besoin d'un bon recyclage !
Car , s'agissant de ces emplois , ce n'est pas le nombre de fonctionnaires qui est en cause mais...la fonction!
langue de pivert
- 21/02/2017 - 18:16
@edac44 : 20/02/2017 19 h 30
☺Votre recherche pour améliorer la démocratie française vous honore. De nombreux pays démocratiques (Suède ; Suisse ; R.U. ; Portugal ; Espagne; France...) s’accommodent très bien de ce que vous trouvez scandaleux. Député n'est pas un métier, assistant parlementaire non plus ! Les rapports doivent être des rapports de confiance réciproque et de confidentialité absolue ainsi qu'une convergence de point de vue et même idéologique. (ex : discours, ébauche de projet de loi...) Imaginons, ☺ scandaleuse hypothèse - qu'un parti genre P.S. envoie des "candidats" dans les pattes de leur adversaire politiques ? Des taupes ! Des sous-marins ! Des déclarations sur l'honneur des électeurs de gauche ont en faites des milliers aux primaires LR pour dégommer Sarko ! Vous êtes né hier ou vous êtes bien naïf. Soit des familiers (famille, connaissance, relation soit des personnes recommandées par des personnes de confiance (appelez ça du piston ou du copinage, ou du népotisme si ça satisfait votre goût pour la pureté :-) évite ce genre de risque ! "FILLON cherche assistant parlementaire, pas sérieux ou/et socialistes s'abstenir" MRR" petite annonce sur libé ! Ou chez popol ! Vous êtes trop drôle !