En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

06.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

07.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

ça vient d'être publié
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 26 min 10 sec
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 1 heure 46 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 2 heures 41 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 3 heures 26 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 3 heures 34 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 3 heures 51 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 49 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 21 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 22 heures 14 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 58 min 37 sec
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 2 heures 14 sec
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 2 heures 26 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 3 heures 18 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 3 heures 32 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 3 heures 45 min
décryptage > Religion
Double impasse

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

il y a 3 heures 56 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 20 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 22 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 22 heures 19 min
© DON EMMERT / AFP
© DON EMMERT / AFP
Et les nominés sont :

La très vide administration de Donald Trump

Publié le 20 janvier 2017
Les nominations de l'administration de Donald Trump ainsi que leurs confirmations par le Sénat américain font polémique. La majorité Républicaine rechigne à certaines confirmations tandis que les Démocrates reculent le processus. Donald Trump n'a pour l'instant que 28 membres de son administration confirmés sur environ 700.
François Durpaire est historien et écrivain, spécialisé dans les questions relatives à la diversité culturelle aux Etats-Unis et en France. Il est également maître de conférences à l'université de Cergy-Pontoise.Il est président du mouvement...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Durpaire
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Durpaire est historien et écrivain, spécialisé dans les questions relatives à la diversité culturelle aux Etats-Unis et en France. Il est également maître de conférences à l'université de Cergy-Pontoise.Il est président du mouvement...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les nominations de l'administration de Donald Trump ainsi que leurs confirmations par le Sénat américain font polémique. La majorité Républicaine rechigne à certaines confirmations tandis que les Démocrates reculent le processus. Donald Trump n'a pour l'instant que 28 membres de son administration confirmés sur environ 700.

Cette question des confirmations par le sénat n’est que la partie émergé de l’iceberg. La nature exacte des relations entre Donald Trump et la majorité Républicaine. La vraie question est la marge de manoeuvre de Trump par rapport à sa majorité, sachant que depuis le départ il a gagné contre sa famille politique. Il faut garder en mémoire que pendant le premier débat pour la candidature à la nomination Républicaine, Trump n’excluait pas la possibilité de se présenter en tant qu’Indépendant.

Au sénat il y a une majorité faible de 52-48 des Républicains. Les sénateurs ne sont pas tous d’accord avec les positions de Trump sur un certain nombre de sujets, particulièrement la volonté de rapprochement avec la Russie.

Les Démocrates de leur côté utilisent tous les moyens institutionnels possible pour repousser, comme pour la ministre de l’éducation, les différentes nominations. Ils font tout pour ralentir au maximum les auditions, ils veulent gêner le processus pour donner une image d’un Trump sans état de grâce. D’après The Washington Post et BBC News il est le président le plus impopulaire depuis les 7 derniers présidents. Seulement 40% des américains sont d’accord avec les nominations de Donald Trump. Pour les Démocrates c’est aussi une façon de se venger des Républicains qui bloquaient les initiatives de Barack Obama. Nous sommes dans la situation inverse avec les Démocrates qui à leur tour veulent bloquer l’administration de Donald Trump.

Il y a aussi des interrogations sur l’équipe que Trump est en train de mettre en place. En prenant du recul nous pouvons constater que les personnes nominées ont de l’expérience mais pas dans le domaine exécutif. Il y a des anciens militaires, des Hommes d’affaires sans expérience dans l'exécutif. Ce sont des personnes qui d’une certaine façon ressemblent à Donald Trump. Cela peut nous faire penser à Eisenhauer qui n’a pas été élu avant d’être président. Il s’était doté de personnes très au fait des rouages du système exécutif et il avait dit à ce propos :“l’organisation ne peut pas faire d’un amateur un génie, en revanche la désorganisation peut conduire au désastre”. Il y a peut être une interrogation réelle à avoir sur l’architecture générale de l’équipe de Donald Trump.

Le fait qu’il y ai si peu de personnes confirmées par le Sénat montre le caractère poussif de l’entrée de Donald Trump sur le plan de l’opinion, mais aussi sur le plan institutionnel. Barack Obama montrait la facilité qu’il avait à faire confirmer ses nominés malgré un sénat qu’il lui était opposé. Il avait 7 membres de son cabinet confirmés le jour de l’investiture c’était un coup de force.

Ces nominations préfigurent peut être les difficultés des relations entre Donald Trump et le Sénat. Il faut pour l’instant rester prudent sur le sujet. Ces difficultés peuvent préfigurer les difficultés et les interrogations concernant la gouvernabilité des Etats-Unis. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

06.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

07.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Septentrionale
- 21/01/2017 - 11:25
Papier d'un monsieur bavard, bavard, bavard, bavard, bavard, bav
spécialiste de lui-même et de sa pensée non-affranchie. Il a son alter-ego en Nicole Bacharan qui accoutre son débit sectaire de petits rires nerveux lucifériens. Des zigues sous une influence peu louable qui commence à être contrée Malgré les manifestations orchestrées par Soros, une vérité commence à se dégager. BFMtv pourra éliminer de ses plateaux tous les récalcitrants à la pensée unique, rien n'y fera.
Anguerrand
- 21/01/2017 - 11:21
A ex abruto
Je suis tout à fait d'accord avec vous, c'est la première fois que je coupe en cours C dans l'air pour la nouvelle émission de Calvi sur LCI. Bacharan me paraissait intéressante sur ses connaissances des USA, mais seulement quand le régime était socialiste Obamesque.
Ex abrupto
- 21/01/2017 - 11:08
C dans l'air
Les petits marquis (et marquises!) du clan médiatique ne pourraient-ils nous épargner les Durpaire et Bacharan, qui suent la haine anti trump, ce qui finit par mettre mal à l'aise même quand, comme moi, on n'est pas un grand adepte de ce monsieur.