En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne

03.

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

04.

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

05.

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

06.

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

07.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

01.

André Santini préfère regarder les étoiles plutôt que les CV pour décider d'une embauche

01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

ça vient d'être publié
light > Histoire
Incroyable
Des chercheurs ont découvert des dizaines de milliers (!) de dessins vieux de 12.500 ans dans la forêt amazonienne
il y a 13 heures 36 min
pépite vidéo > Sport
Plus de peur que de mal
Formule 1 : Romain Grosjean miraculé après un accident très impressionnant
il y a 14 heures 19 min
pépites > Santé
Sceptiques
Covid-19 : une majorité des Français n'ont pas l'intention de se faire vacciner
il y a 16 heures 47 min
pépite vidéo > Société
Casseurs
Manifestations contre les violences policières : des dégâts à Paris
il y a 17 heures 31 min
light > Culture
Mort d'un géant
L'acteur David Prowse, qui avait incarné Dark Vador, est décédé
il y a 18 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Oscar Wilde ou l’art avant tout

il y a 19 heures 38 min
décryptage > International
A qui profite le crime ?

Assassinat du scientifique iranien, piège de dernière heure tendue à Téhéran

il y a 20 heures 1 min
décryptage > International
Pardon présidentiel

Pourquoi Donald Trump a eu raison de gracier son ancien conseiller à la sécurité nationale

il y a 20 heures 14 min
décryptage > Santé
Vecteur

Pourquoi les virus frappent-ils plus certains continents que d'autres ? Une étude sur Zika donne des indices

il y a 20 heures 37 min
décryptage > France
Munich 1938 ? Non, Munich 2020 !

Vous subodoriez que Grigny n’était plus en France : Gabriel Attal l’a confirmé

il y a 20 heures 54 min
pépite vidéo > France
Heurts
Manifestation : les images très violentes d'un policier tabassé par plusieurs manifestants
il y a 14 heures 48 sec
pépites > France
Défense
Pour le directeur général de la Police nationale, "la police est un reflet de la société"
il y a 15 heures 30 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'origine de l'énergie des étoiles confirmée grâce aux neutrinos de Borexino ; Gravité quantique : l'écume de l'espace-temps, une clé du Big Bang au vivant ?
il y a 17 heures 2 min
light > Media
Disparition
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
il y a 18 heures 4 sec
pépites > Religion
Distanciation
Messes : le Conseil d'Etat casse la règle des trente fidèles maximum
il y a 18 heures 57 min
décryptage > Politique
Partis des libertés

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

il y a 19 heures 54 min
décryptage > Economie
La crise qui vient

La bourse est-elle trop optimiste ?

il y a 20 heures 7 min
décryptage > International
Etatisme

Le Covid-19 est en train de transformer profondément l'Asie et voilà comment

il y a 20 heures 28 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Si vous voulez vraiment faire des achats respectueux de l'environnement, il ne faudra pas vous contenter de lire les étiquettes des produits en rayon. Petits conseils pour y voir plus vert
il y a 20 heures 47 min
décryptage > Société
Big tech

Pourquoi il devient urgent de sauver nos démocraties de la technologie

il y a 20 heures 58 min
© geralt - Pixabay
© geralt - Pixabay
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le consommateur français et européen signe sa soumission par ses achats

Publié le 16 janvier 2017
Cessons de nous plaindre de la domination américaine et chinoise et lançons nos champions.
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cessons de nous plaindre de la domination américaine et chinoise et lançons nos champions.

Les Français aiment à se plaindre de ces méchants politiques qui mentent et déçoivent. Mais continuent à voter pour eux et pensent que voter FN sera une sanction au profit d’un parti pas comme les autres. Et pourtant il est comme les autres, en pire peut être. Un parti de nantis, d’héritiers, népotique, qui souffle le retour au passé et l’exclusion, 2 thèmes en vogue chez ceux qui ne croient plus à l’avenir. Et je ne peux, de ce point de vue, leur donner tort.

Les Français aiment se plaindre, certains en tous cas, de ces méchantes multinationales qui foulent nos modèles au pied et détruisent la valeur qu’ils captent pour leur seul intérêt. Et pourtant, ils leur donnent leur index plutôt que leur majeur, quand il s’agit d’internet, d’alimentation, d’achats quotidiens, de décision sur le prix. Mais aussi comme salarié et décideurs des grands groupes, des collectivités locales, de l’Etat.

 

Les Français aiment se plaindre et se moquer, mais ne font rien pour inverser la tendance. Le fameux consommateur-acteur est une invention marketing destinée à nous faire croire que nous serions passé à l’ère du consommateur responsable qui PENSE ses achats. Fumisterie, sauf chez 2% de la population qui a les moyens et le temps d’avoir un peu de conscience et de recul.

 

Les Français ne comprennent pas que nos emplois nous aient échappé, mais ont acheté eux mêmes leur chômage avec la complicité des politiques et de la distribution.

 

Je suis entrepreneur. Je décide, j’évite de faire ce qu’on me dit de faire, d’agir comme on me dit d’agir, de penser comme on me l’impose. C’est la caractéristique de l’entrepreneur, de ne pas aimer les cases préfabriquées et préférer les construire lui même. Contester, analyser avant de faire avant de mettre ses pas dans les pas de son père, quel que soit l’amour qu’on lui porte. De refuser la fatalité, la douleur, l’échec, sauf à en faire une leçon de vie destinée à la rendre plus belle.  

 

Et puis, nous sommes de plus en plus nombreux à penser que c’est aussi le rôle des entrepreneurs, du fait de leur pouvoir économique, de leur influence majeure sur la réussite d’un pays, de montrer une autre voie que celle que les dompteurs de moutons essaient de nous imposer, au travers de cette phrase fatale du « ceux qui ont acheté cela ont aussi acheté ceci » et « ceux qui te ressemblent pensent que ». Cette aspirateur à neurones qu’on appelle l’intelligence collective, et que j’appelle la « démission individuelle à changer la collectivité ». L’entrepreneur, l’un des derniers acteurs libres, au sens où il choisit les conditions de sa propre servitude, a le devoir de partager son esprit critique, une part des gênes anormaux qui le constituent et le composent, avec une population qui doit plus que lui, obéir à un système, un chef, une hiérarchie, une dictature collective.

 

Nous avons entre les mains un outil, qui devient et sera prochainement, une extension de nous mêmes, vraisemblablement intégré à notre corps, commandé télépathiquement, paresse suprême, dans un monde où la l’inactivité, la sédentarité et l’alimentation font exploser les chiffres de l’obésité. Nous avons donc un outil, qui nous permet d’un mouvement de l’index, de nous réveiller ou de nous faire opposer le majeur, par des pouvoirs qui nous dépassent déjà. De quoi suis je en train de parler ?

 

Le monde du digital ne nous appartient pas, nous en sommes les victimes consentantes. Les agneaux qui s’offrent au loup, dans une cérémonie bien réglée, ou l’aveuglement face à la gratuité, a fait de nous le produit, victimes adoratrices d’un internet contrôlé par l’étranger, qui se renforce et s’enrichit sans que nous ne recevions rien d’autre que la gratuité en partage. Nous devenons gratuits et comme tout ce qui est gratuit, nous perdons notre valeur.

 

Constat 1 : Les français utilisent à plus de 95% Google comme moteur de recherche. La nouvelle Bible, le nouveau testament nous promet un bel enterrement. Une entreprise tellement puissante qu’elle veut indexer le monde pour le mettre à l’index. Mais l’enrobe magnifiquement et brillamment (d’un point de vue marketing). Santé, éducation, commerce, financement.. Mais aussi la Singularity University qui nous promet un homme post humain, dans un élan démocratique destiné à faire des plus faibles, il faut y croire en se concentrant bien, les plus forts.

 

Les apôtres Google nous promettent que « les derniers seront les premiers », en les augmentant. La réalité est toute autre. Au final, un acteur seul, et omnipotent, sans concurrence, qui achète sans payer, afin de contrôler vos vies en les connaissant mieux que quiconque, finira par confondre le bien de l’humanité et le sien propre. Cela s’appelle une future dictature. Et les Français achètent !! L’un des plus beaux scores de Google dans le monde, c’est la France. Nous leur confions les clés de nos portes et ne demandons même pas à voir ce qu’il y a derrière. Contre la gratuité d’accès au moteur de recherche, nous avons cédé. Et Qwant, notre moteur de recherche national, doit se battre pour rêver à 5 ou 6% de vos recherches. Alors qu’il ne conserve pas nos données. Ce que nous devrions préférer non ?

 

Pas de champions mondiaux prêts à « contrôler » le monde, n’est français. Ne nous plaignons pas, nous sommes passés à l’ouest, mais pas en France.

 

Constat 2 : Nous préférons les prix qui créent l’emploi des autres et condamnent les nôtres. 30 années d’aveuglement face à la politique du pouvoir d’achat, ont permis aux enfants mineurs du Bengladesh de fabriquer nos t-shirt à la place de nos ouvriers français. Quand on fait le choix du moins cher, on fait le choix du chômage. Ils sont où les Consom’acteurs ? Foutaise.

 

Amazon nous dit que la livraison est gratuite. Pensez vous que cela permettra de payer le livreur, à vélo, à roller, en bout de chaîne. Si la livraison est gratuite, il sera payé en roue de bicyclette ?! Un modèle économique vertueux, conduisant à l’élévation sociale passe rarement par un chômage massif des plus faibles. Une économie solvable et croissante, ne passe pas par leur paupérisation.

 

Et pourtant d’un point de vue purement entrepreneurial et financier, Google comme Amazon sont de super boîtes, fondées par des entrepreneurs géniaux et visionnaires. Mais entre la vision de départ et la visée d’aujourd’hui, le cours de bourse est passé par là, et je crains que la vision de demain soit nettement moins acceptable. Voire pas du tout.

 

J’ai beaucoup aimé comme vous, la publicité de Monoprix moquant la pub des magasins sans caissières d’Amazon, en indiquant que l’on pouvait être moderne en préservant l’humain.

 

Car le combat à l’œuvre c’est de fabriquer, au nom de la technologie et du « progrès », au nom de la productivité aussi, un monde parfait, mais sans humain. Faire des humains, un mal temporairement nécessaire, que nous devront augmenter pour qu’ils soient à la hauteur des robots qu’on lui fabrique comme challenger, pour normer sa conduite afin qu’elle rentre dans les cases et devienne plus prévisible (afin de rendre intelligent les systèmes prédictifs, qui à leur goût permettent trop de prévoir l’avenir par l’étude de la reproduction statistique des actes passés et non dans la prévision des actes futurs bruts), pour qu’il ne soit plus indispensable, car il n’est qu’un ensemble de données à offrir au Dieu Big Data traité par l’IA.

 

Pessimiste ? Etre réaliste n’est pas réactionnaire, c’est le devoir de toute personne dotée d’un cerveau. Etre réaliste n’empêche pas de rechercher et accepter le changement, mais uniquement quand il est porteur de MIEUX, de MIEUX POUR L’HOMME.

 

Constat 3 : La commande publique, celle des collectivités publiques, des grands groupes. Pourquoi n’est elle pas prioritairement affectée à faire naître des géants français. Pas ceux qui existent déjà, ceux que nous devons faire naître. Tant que nos politiques économiques ne seront pas destinées à donner aujourd’hui, à nos futurs géants, ce qu’ils nous rendront demain ; tant que nous ne leur donnerons pas la pièce, nous nous exposons à recevoir la mendicité.

 

La preuve, nous avons déjà accepté notre défaite par le débat sur l’allocation universelle. Une défaite, car nous semblons accepter l’idée que créer de la richesse, de l’emploi appartient au passé, qu’il faut baisser les bras et perfuser les victimes, les anesthésier aussi un peu, afin qu’ils ne se révoltent pas. Ou pas trop vite.

 

Que faisons nous pour financer par le chiffre d’affaire ces PME, start-up, innovantes, qui pourraient non seulement prospérer mondialement, si nous leur donnions leur chance, un bon de commande et un paiement à 30 jours ? La réponse est simple : RIEN, à l’exception de certaines initiatives vertueuses (UGAP et le Tour de France de l’achat public innovant avec Parrainer la Croissance, la Médiation, le comité Richelieu, l’INPI…).

 

Alors peuple de France, cesse de te plaindre et agis. Sers toi de ton index pour indexer ton avenir en lui donnant une couleur tricolore. Non pas nationaliste, recluse, conservatrice ou réactionnaire, protectionniste. Non, seulement une fierté et une ambition, à un prix juste. Un prix juste, c’est celui qui rémunère la personne qui rend le service, à un prix logique et partage la valeur créée.  

 

Nous devons inventer un système, un modèle économique, différent du modèle américain (et Chinois), car il ne sert à rien de tenter de les battre sur leur terrain et modèle. Ils sont plus forts, plus nombreux, plus puissants, mieux financés. Non. Et surtout, c’est le leur et on ne peut pas leur reprocher. Moi j’adore les USA. Mais je suis français et je souhaite faire gagner la France, et certainement pas en m’excitant uniquement sur le fait de taxer ces « méchants GAFA » qui ne paieraient pas leur impôts. Les taxer de nous donnera pas d’avenir. Il faut y réfléchir mais c’est un pansement, pas une solution au service de notre avenir.

 

Ce que devons nous reprocher c’est de ne pas donner la chance à nos propres services et produits et de ne pas les payer. Nous sommes seuls coupables de notre déclin, arrêtons d’accuser les autres. C’est injuste et trop facile. Ils gagnent parce que nous avons décidé de perdre, de baisser les bras. Il faut donc nous laisser tenter un modèle différent mais économiquement viable et centré sur l’homme. C’est notre responsabilité et ce que nous devrions imposer aux candidats, qui sur ces sujets, à droite et à gauche (et ailleurs) sont bien primaires !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Alain Briens
- 17/01/2017 - 12:09
Rafraichissant !
Bravo, il est en effet facile de s'exonérer en tant que consommateur et citoyen de toute responsabilité et accuser les autres de nos malheurs. En politique, c'est exactement la même chose : nos politiciens médiocres ne tombent pas du ciel, c'est nous qui les choisissons (et peut-être les choisissons-nous à notre image).
2 points de détail : concernant Amazon, l'idée même que la livraison puisse être "gratuite" aurait fait hurler de rire Milton Friedman. Mais son coût est largement compensé et au delà par les économies faites sur le magasin. Il faut savoir que pour le livre, par exemple, le libraire absorbe 30% de la marge. Dans la confection, c'est 50% minimum. L'absence de magasin permet à Amazon de financer aisément la livraison. Et désolé de vous décevoir mais Monoprix, dans la ville de Chambéry où j'habite, expérimente 4 caisses sans caissière sans se cacher qu'en cas de succès, ce système sera amené à devenir le standard.
Deneziere
- 17/01/2017 - 05:44
Les mêmes constats en creux
Constat 1 : Les résultats renvoyés par Google sont significativement plus riches que les autres, car il indexe énormément plus de pages. Moi aussi j'utilise les autres.
Constat 2 : Les consommateurs ne sont pas des imbéciles et savent très bien ce qu'est un rapport qualité/prix. Le bengalais travaille bien et a besoin de son job pour s'en sortir. Marcel Blaireau, permanent CGT, lui, ne travaille que 30% de son temps, et parfois pas du tout.
Constat 3 : les dépenses publique sont déjà faramineuses, si en plus elles servent à acheter des produits et services sous performants, mais vendus par un copain de promo...
Pourquoi-pas31
- 16/01/2017 - 20:55
Ne nous cherchons pas des excuses
Maintenant, j'utilise QWANT. COM, c'est aussi bien que googole et c'est français.
D'ailleurs, si nous le voulons, les fameuses trente glorieuses, elles sont devant nous, au vu de l'état dégfradé dans lequel se trouvent les infrastructures et l'industrie dans notre pays. ALORS, RELEVONS LES MANCHES.