En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© REUTERS/Philippe Wojazer
Dura lex, sed lex…

De grâce monsieur le Président, pourriez-vous vous arrêter de gracier ?

Publié le 29 décembre 2016
Il ne reste plus que cinq mois à François Hollande pour faire ce que bon lui semble. Nul doute qu'il va en profiter.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il ne reste plus que cinq mois à François Hollande pour faire ce que bon lui semble. Nul doute qu'il va en profiter.

Il y a un an, monsieur le Président, vous aviez partiellement gracié Jacqueline Sauvage condamnée à 10 ans de prison pour avoir tué son mari violent. Un an! Il vous a fallu un an de tourments, qu'on suppose intenses, pour parvenir à la conclusion que cette demi-mesure n'était pas digne du grand président que vous êtes. Et vous l'avez donc totalement graciée.  Vous avez bien fait. Car jamais depuis le début de votre quinquennat, vous n'aviez suscité un tel enthousiasme amoureux. 

A gauche, ce n'est plus de la passion, c'est de la rage. La ferveur de Montebourg et d'Hamon est palpable. L'émotion de plusieurs ministres femmes a de quoi arracher des larmes. "Une décision courageuse" se pâment-t-elles. Nous vivons une époque formidable ou les mots ne veulent plus rien dire : qu'est-ce que le courage a à voir dans cette affaire ? A droite, c'est à peine moins lacrymal. Valérie Boyer, porte-parole de François Fillon  et (présidente du comité de soutien à Jacqueline Sauvage) salue la décision présidentielle. Même Florian Philippot vous félicite. C'est dire si vous êtes populaire. 

Tout à leur émotion, les journaux oublient de rappeler un petit détail. Jacqueline Sauvage a été condamnée aux assises par un jury populaire. Peine qui a été confirmée une deuxième fois par un autre jury populaire. On ne nous a pas informés que les jurés, tirés au sort, avaient des sympathies particulières pour les maris violents et une tendance à s'acharner sur les femmes battues. La présidente de l'Union Syndicale des Magistrats a essayé de le rappeler. Elle a été noyée sous un tombereau d'insultes. Elle avait osé toucher à une icône. 

Et vous, monsieur le Président, vous aimez bien les icônes. Car dans les sondages, ça rapporte. Voyez-vous, votre quinquennat avait commencé sous le signe du mensonge ("mon ennemi c'est la finance"). Il s'est poursuivi avec le grotesque-roi : vos escapades en scooter. Il s'achève dans un feu d'artifice de la démagogie.

Pourquoi avez-vous gracié Jacqueline Sauvage ? Sans doute parce que vous aviez envie de plaire. Et ça se comprend : vous avez tellement déplu. Mais aussi, parce qu'il vous est agréable d'user encore pour quelques temps de vos prérogatives présidentielles. Un prince a bien le droit à un hochet. Maintenant, nous sommes certains que vous allez encore nous surprendre. 

Qui vous empêchera pour vos derniers jours d'abroger la loi El Kohmri ? Vous avez à l'Assemblée Nationale la majorité qu'il faut pour ça. La gauche reconquise applaudira. Qui pourrait vous interdire de renoncer à la construction de l'aéroport Notre-Dame des Landes ? Les écologistes brûleront d'amour pour vous. Pourquoi vous priveriez-vous du plaisir de remettre sur le tapis la déchéance de la nationalité ? La droite subjuguée sera à vos pieds. Et pourquoi ne rétabliriez-vous pas la double peine abolie par votre prédécesseur ? L'extrême droite sera en pâmoison.

Et puis, monsieur le Président, vous n'allez quand même pas vous sentir tenu par votre annonce hâtive de ne pas vous représenter à l'élection présidentielle ? L'heure est grave. La France endolorie traverse des moments difficiles. Elle a besoin d'un homme qui, comme pour Jacqueline Sauvage, est capable de réaliser l'union nationale. La gauche vous appelle, la droite vous aime, l'extrême droite vous veut. Venez, oui venez, monsieur le Président !

PS : Luc Tournié, buraliste de son état, a été condamné à 10 ans de prison. La même peine que Jacqueline Sauvage. Il avait tué un cambrioleur qui s'était introduit chez lui. Ni le monde politique, ni les associations, ni les partis ne se sont mobilisés en sa faveur. Hollande ne l'a pas gracié.. 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

03.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

04.

Le chômage est au plus bas au Royaume-Uni depuis 1974. Comment l’expliquer dans un pays empêtré dans le Brexit ?

05.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

06.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

07.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
moneo
- 31/12/2016 - 11:41
pourquoi tirer sur l'ambulance?
c'est tout le système qui est pourri
En France le président Roi peut gracier : il l'a fait ..les juges ne sont pas d'accord ? normal ,pas touche à notre pré carré ou nous pouvons tout faire , y compris les pires conneriesLe risque? être muté avec augmentation de salaire-:)
les jurés? mais ils sont manipulables et manipulés..le textes , mais ils sont toujours pour les agresseurs,les voyous, jamais pour la victime .
un mur des cons est acceptable .. .(dans quelle autre démocratie) ;la fameuse légitime défense est un scandale dans sa définition d'aujourd'hui . Vous êtes agressé chez vous , vous arrivez à vous saisir d'une arme pour stopper vos agresseurs qui s'enfuient ,mauvaise pioche ... si vous en blessez ou tuer un , c'est vous le méchant allez hop en prison ,c'est vrai ,vous vous fête fait justice vous même et cela est intolérable car la justice ce sont les magistrats cad la noblesse de robe.
Tant que la loi ne sera pas modifiée et que toute personne agressée physiquement ne sera pas en mesure de riposter avec les moyens disponibles pour stopper les agresseurs;il ne faudra pas s'étonner de ce qui se passe dans notre pays.

cloette
- 30/12/2016 - 11:39
encore une remarque
la vox populi qui juge , peut se faire dans l'autre sens, j'étais à marseille quand la petite Maria Dolorés fut assassinée, le déferlement de haine était justifiée mais sa désignation du coupable , moins. Je me souviens du matin sinistre où on annonça sa décapitation , sa grâce fut refusée sous la pression du peuple, et il était peut être innocent .... exemple un peu contraire qui me fait dire que seule la preuve absolue de la culpabilité ou l'innocence est celle du vrai .
cloette
- 30/12/2016 - 11:01
@edac44
Dans cette affaire, si on parle de pression, la plus impressionnante est surtout celle du " comité de soutien" .La justice n'est pas infaillible certes , mais c'est elle qui a réhabilité Dreyfus , qui a libéré les innocents de l'affaire d'Outrau, et ce jeune homme accusè d'avoir tué un enfant ( je ne me souviens plus du nom ) . Dans le cas présent cette dame a bien tué un homme , il n'y a aucun doute sur ce fait ni non plus qu'elle n'était pas en état de légitime dèfense . Était ce une femme soumise ? Non plus , pas vraiment ,...., les jurés tirés au sort sont ils si influençables ? A notre époque on l'est de moins en moins . Mais quelle sorte de prison c'est très bien , pourquoi pas , elle aurait dû sortir toute seule de son enfer, bien avant le meurtre , c'était encore mieux .