En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

03.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

07.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > Social
Syndicats vs gouvernement
"Mardi noir" à la veille de la présentation du projet de réformes des retraites
il y a 38 min 28 sec
décryptage > Social
Sauver les retraites, oui. Mais lesquelles…?

Mais qui croit encore que la France dispose du meilleur système de retraites au monde ?

il y a 1 heure 51 min
décryptage > Science
Parker Solar Probe

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

il y a 3 heures 4 min
décryptage > Religion
Allah, des sous !

Imam, c'est pas un métier... Et c'est bien pour ça qu'ils sont si rares

il y a 3 heures 34 min
décryptage > Economie
Vers des guerres commerciales sans issue ?

OMC : le système d’arbitrage des conflits commerciaux poussé à la panne sèche par les Etats-Unis

il y a 3 heures 53 min
décryptage > Environnement
Fibre sociale

Grève du 5 décembre : le conflit social sur les retraites place écolos & décroissants au pied de leurs 1001 contradictions

il y a 4 heures 17 min
Rien que ça !
Chicha, piscine gonflable et système "chromecast" : les objets improbables dont disposait un détenu dans sa cellule de prison
il y a 21 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Le chant du périnée" : Une conférence musicale pianotée par André Manoukian

il y a 23 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"La fin de l’individu ; voyage d’un philosophe au pays de l’intelligence artificielle" de Gaspard Keonig : Bientôt la naissance d’une intelligence égale à celle de l’Homme ?

il y a 23 heures 59 min
light > Media
Franche rigolade
Johson, Trudeau et Macron se moquant de Trump à l'Otan : SNL recrée la vidéo et parodie les trois chefs d'Etat
il y a 1 jour 23 min
décryptage > International
CCG

Sables mouvants dans le Golfe : le dernier sursaut du Roi Salmane pour la paix

il y a 1 heure 30 min
décryptage > Environnement
Convergences

Retraites : l’heure de la divagation des luttes a sonné

il y a 2 heures 13 min
décryptage > Economie
Complexité

Fraude massive à la TVA dans le e-commerce : pourquoi il est urgent de simplifier notre système fiscal

il y a 3 heures 19 min
décryptage > France
SOS productivité

L’efficacité des organisations : grande oubliée de la réflexion en matière de politiques publiques et privées

il y a 3 heures 44 min
décryptage > Social
Atlantico Business

Retraite : les partenaires sociaux ont négocié pendant 18 mois sans interruption pour en arriver aujourd’hui à exiger de tout remettre à plat. Mais qu’ont-ils fait pendant tout ce temps ?

il y a 4 heures 9 min
décryptage > France
Perdant perdant

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

il y a 4 heures 32 min
pépites > Economie
Fraude
E-commerce : Fraude à la TVA massive découverte par Bercy
il y a 21 heures 52 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

il y a 23 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Berlin 33" de Sébastien Haffner : Seul (en scène et dans la salle) face à Hitler

il y a 1 jour 5 min
pépites > Politique
Oupsi
Retraites : Jean-Paul Delevoye avait oublié de faire état de ses liens étroits avec le monde de l'assurance
il y a 1 jour 1 heure
© wikipédia
© wikipédia
Atlantico Business

En lui inspirant une guerre frontale avec Fillon, l'entourage d'Alain Juppé va l'entraîner dans le mur…

Publié le 23 novembre 2016
En poursuivant une guerre violente avec François Fillon, Alain Juppé prend le risque de se fracasser contre le mur des réalités économiques et politique.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En poursuivant une guerre violente avec François Fillon, Alain Juppé prend le risque de se fracasser contre le mur des réalités économiques et politique.

L'attitude d'Alain Juppé depuis le soir du premier tour et la façon dont il déroule une campagne d'une violence extrême contre François Fillon surprend et étonne jusqu'à beaucoup de ses amis qui ne voient pas dans cette attitude la meilleure façon d'en sortir pour le bien du pays et de tous.

Cette campagne de deuxième tour menée par Alain Juppé soulève trois séries de questions. 

La première série de questions tourne autour de la décision de se maintenir ou pas dans la course. Alain Juppé, compte tenu des résultats, aurait pu jeter l'éponge. Le scénario a été examiné par Alain Juppé lui-même et son épouse Isabelle qui pensaient tous les deux, plus élégant de prendre acte de ce résultat, de constater que la campagne du premier tour avait été correcte, et de se rallier à François Fillon qui était à deux doigts de la majorité absolu. C'était sans compter avec les entourages. On savait chez Juppé que sans les voix de gauche dont il a bénéficié, il n'aurait même pas pu être qualifié. Les voix de gauche ont flingué Nicolas Sarkozy et c'est Juppé qui en a profité, mais disons que pour le maire de Bordeaux, cette performance n'était guère glorieuse, d'où l'idée de partir la tête haute, et de reconnaître que Fillon avait gagné. 

Cette hypothèse qui a animé le débat interne toute une partie de la soirée, n'a finalement pas été retenue par A. Juppé.

La deuxième série de questions cherchent à expliquer qui avait intérêt à pousser A. Juppé dans une bagarre qui semblait perdue d'avance.

La réponse est simple, tout son entourage et tous ceux qui gravitent dans son orbite avaient intérêt à le voir poursuivre. Pour plein de raisons pas forcément très nobles.

Question d'argent pour tous ceux dont la politique est le métier, les conseillers et les parlementaires. Question d'avenir, parce qu'avec une locomotive qui se serait mise en retraite définitive, le futur de quelques centaines de personnes n'était plus assuré.

Question d'intérêt politique enfin, liée au soutien de François Bayrou qui veut aller jusqu'au bout de sa logique. Le leader centriste n'aurait pas abandonné l'idée de récupérer le centre, au soir de la défaite d'Alain Juppé, pour se présenter au 1e tour de la présidentielle. Même si la présence d'Emmanuel Macron, lui prendra tout l'espace. Le nombre de voix qu'obtiendra Juppé dimanche soir donnera à Bayrou une idée du nombre de voix qu'il pourrait obtenir lors d'un premier tour de la présidentielle. 

Tous ces petits calculs politiciens font cruellement désordre dans le paysage politique. D'autant que François Fillon s'est donné pour règle de ne pas réagir à tout cela et d'être au-dessus de la mêlée.

La troisième série de questions aujourd'hui portent sur la stratégie de campagne. Pourquoi lancer une campagne aussi violente contre François Fillon étant donné que les deux projets sont extrêmement proches. Ils sont tous les deux imbibés de la logique d'offre, de la nécessité de créer un écosystème fiscal et social, favorable aux entreprises, convaincus d'affronter et d'assumer les mutations du monde, et de redonner à l'Etat son rôle d'autorité et de gardien des valeurs et de l'identité nationale.

Les divergences sont marginales, elles se limitent à deux ou trois points sur lesquels il ne sera pas difficile de trouver un compromis. Sur la TVA sociale (un ou deux points), sur la réduction du nombre de fonctionnaires, et sur la possibilité d'adoption pleine pour des couples de gays...

Il n'y a pas de quoi s'injurier, ni même de se mettre en colère. D'ailleurs François Fillon a choisi d'être zen et calme, pendant que son adversaire lui fait un procès en ultralibéralisme, en irréalisme, en incapacité de réaliser, bref en irresponsabilité. Ce qui est évidemment une caricature connaissant François Fillon. 

Cette stratégie ne sera pas payante. Les Français en ont assez de ces querelles stériles. On ne voit pas par quel miracle elle pourrait rallier une majorité. En sortant par le haut à la fin du premier tour (un peu comme l'a fait Nicolas Sarkozy), Alain Juppé aurait pu jouer les mentors, les conseillers et sauver son entourage qui aurait ainsi pu rallier Fillon et sauver ce qui aurait pu l'être.

Personne n'a, lors du premier tour de la primaire de droite, insulté l'avenir, ce qui est une énorme victoire pour la démocratie.

La pire des choses serait que la campagne du 2e tour en vienne à briser le rassemblement. Dans ce cas, le candidat désigné perdrait en légitimité. La droite toute entière aurait perdu la capacité à offrir une alternance crédible. Tout cela pourquoi ? Pour des basses querelles d'égo, des conflits de pouvoir qui ne sont rien d'autres que des conflits d'intérêts professionnels. Le pays n'en a pas besoin, surtout aujourd'hui.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

03.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

07.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
francisquinze
- 24/11/2016 - 20:25
Vous avez cru aux sondages, et vous croyez aux programmes !..
Certes les programmes sont très proches, mais ce qui les différencie est la volonté de les mettre en place...
D'ailleurs, la gauche "conservatrice", au sens de la préservation opiniâtre des avantages acquis, ne s'y est pas trompée.
On peut tout de même redouter un deuxième tour avec une participation record d'électeurs qui ne partagent pas les valeurs de la droite...
Vous verrez: le tout sauf Sarko va faire place au tout sauf Fillon.
C'est loin d'être gagné pour les "Réformateurs" !
Si la taupe Juppé réussit le hold-up du siècle, restera plus qu'à reprendre le schisme des Républicains qui avait été initié au niveau de l'Assemblée suite à l'élections bidon de Coppée.
Tôt ou tard, ce sera inéluctablement une nécessité car au delà des rivalités et en dépit des similitudes apparentes de programmes, il y a des différences fondamentales de projets réels.
GP13
- 24/11/2016 - 10:09
Sacrifice de Juppé ??
Le premier mouvement de Juppé a été de jeter l'éponge.
Son entourage ( Modem et UDI avec Bayrou et Lagarde) s'y sont opposés.
La solution pour faire gagner son camp est donc, pour Juppé, d'éviter une initiative malheureuse de Bayrou. Et donc il pourrait avoir choisi de couler profond en entrainant avec lui ses soutiens.
Au théatre de la politique tout est possible et même les coups les plus tordus pour ruiner les espérances des faux amis.
Les excès de Juppé cadrent avec un tel scénario.........
jurgio
- 23/11/2016 - 23:30
Choisir entre être affilié de Fillon ou dupé par Juppé
L'alternative est simple.