En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

03.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

04.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

05.

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

06.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 3 heures 5 min
pépites > International
Changement de discours
Opération militaire turque en Syrie : la Chine appelle Ankara à mettre un terme à son intervention contre les kurdes syriens
il y a 4 heures 19 min
pépites > Economie
Taxes
Bruno Le Maire se dit favorable à l’instauration d'une taxe européenne sur les carburants des avions et bateaux
il y a 5 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Rouge" de John Logan, mise en scène par Jérémie Lippmann : Ceci n’est pas un texte

il y a 7 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le mystère Abd el-Kader" de Thierry Zacone : Un livre savant pour les spécialistes de l’Islam et de la Franc-maçonnerie

il y a 7 heures 23 min
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 10 heures 10 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 10 heures 23 min
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 10 heures 35 min
décryptage > Economie
A rebours

Le nombre de catastrophes naturelles meurtrières n’a cessé de diminuer (et leur impact sur l’économie mondiale avec)

il y a 11 heures 19 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 11 heures 52 min
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 3 heures 41 min
light > Santé
En pleine forme
Le nouveau doyen des Français a 110 ans
il y a 4 heures 59 min
pépites > Europe
At last!
Brexit : Paris dit espérer un accord dès "ce soir"
il y a 5 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint : l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 7 heures 15 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 48 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 10 heures 17 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 10 heures 35 min
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 11 heures 6 min
décryptage > Santé
Remue-ménage constant

Comment le monde est devenu de plus en plus bruyant sans que notre corps ne sache s’y adapter

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 11 heures 55 min
© REUTERS/Carlo Allegri
© REUTERS/Carlo Allegri
Après réflexion...

Cuba, Iran... pourquoi les deux tournants géopolitiques historiques des années Obama sont loin d'être des réussites aujourd'hui

Publié le 06 novembre 2016
Voilà maintenant deux ans que la normalisation des relations avec Cuba a été annoncée, et un an que l'accord sur le nucléaire iranien a été conclu. Pourtant, les avancées effectives, aussi bien politiques qu'économiques, sont encore faibles dans les deux cas.
Barthélémy Courmont est maître de conférences l’Université Catholique de Lille, directeur de recherche à l’Iris, et rédacteur en chef de Monde chinois, nouvelle Asie. Il est l'auteur de L’énigme nord-coréenne (Presses universitaires de Louvain) et...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barthélémy Courmont
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barthélémy Courmont est maître de conférences l’Université Catholique de Lille, directeur de recherche à l’Iris, et rédacteur en chef de Monde chinois, nouvelle Asie. Il est l'auteur de L’énigme nord-coréenne (Presses universitaires de Louvain) et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voilà maintenant deux ans que la normalisation des relations avec Cuba a été annoncée, et un an que l'accord sur le nucléaire iranien a été conclu. Pourtant, les avancées effectives, aussi bien politiques qu'économiques, sont encore faibles dans les deux cas.

Atlantico: Voilà maintenant deux ans que les relations diplomatiques ont été rétablies entre les Etats-Unis et Cuba, et un an que l'accord sur le nucléaire iranien a été passé entre la République islamique et les pays du P5+1 (Etats-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni et Allemagne). Or il apparaît toujours aussi compliqué de faire des affaires dans l'un et l'autre des pays, de procéder à des transferts financiers, etc. Pour quelles raisons? Quelle évolution de la situation peut-on espérer dans les années à venir?

Bathélémy Courmont: Les raisons sont multiples. D'abord, de tels accords ne se caractérisent pas immédiatement par des résultats, et il faut attendre quatre à cinq ans avant d'en mesurer les effets. A titre de comparaison, les Etats-Unis se sont dès 2012 engagés pour une levée des sanctions contre le Myanmar, et ce n'est que récemment que Barack Obama a officialisé que les dernières sanctions avaient été appliquées. Patience donc.

Ensuite, le système politique américain, fédéral, ne saurait être comparé à celui d'un pays comme la France. Il y a ainsi un décalage parfois important entre une décision prise par l'Exécutif, son approbation par le Congrès, et sa mise en application par les Etats fédérés, dans lesquels se trouvent les entreprises pouvant faire des affaires avec les pays en question. Dans le cas des relations avec Cuba, c'est vers la Floride que les regards se tournent surtout. Enfin, comme vous le signalez, les Etats-Unis ne sont pas le seul signataire de l'accord du 14 juillet 2015 sur le nucléaire iranien: il s'agissait d'un accord multilatéral. Sur ces deux dossiers, on note cependant des améliorations, et surtout des promesses liées à la levée des sanctions et des interdictions de faire des affaires. C'est normalement sous la prochaine administration qu'on pourra faire un bilan.

Face à l'absence de réalisations concrètes en l'état, aussi bien pour l'un et l'autre des accords, peut-on parler d'échec de ce qui a pourtant été présenté comme deux tournants géopolitiques historiques de la présidence Obama?

Il est trop tôt pour parler d'échec, et on peut à l'inverse arguer que si le bilan de l'administration Obama en matière de politique étrangère est assez mitigé, ces deux dossiers sont des avancées. D'abord si on tient compte de l'ancienneté de ces problèmes. La rupture avec l'Iran remonte à 1979, soit il y a quatre décennies. Les deux pays ont depuis été engagés dans des postures réciproques d'une grande hostilité, et les Etats-Unis ont multiplié les sanctions contre Téhéran. Le cas de Cuba est encore pire, puisque la révolution castriste date de 1959, soit avant la naissance de Barack Obama! Ce dernier est donc parvenu à modifier la position américaine sur des dossiers qui semblaient figés, et qu'aucun de ses prédécesseurs ne s'était risqué à toucher. Rappelons au passage qu'Obama avait annoncé lors de la campagne présidentielle de 2008 qu'il reverrait la relation avec des pays comme l'Iran ou Cuba. Il a donc tenu parole.

Ensuite, ces deux dossiers répondent à une approche géopolitique qui est une rupture avec les administrations Clinton et Bush fils, c'est-à-dire depuis la fin de la Guerre froide, en marquant la fin d'un manichéisme caractérisé par l'identification d'Etats voyous ou d'un axe du mal. C'est là que se trouve le tournant géopolitique. En revanche, on peut reprocher à l'administration Obama d'avoir cédé à Cuba et à l'Iran, dont les concessions sont soit nulles, soit moindres. Le débat reste ouvert. Mais les faits sont là: dans la manière avec laquelle les Etats-Unis engagent leur relation avec leurs adversaires, il s'agit bel et bien d'un tournant géopolitique.

Dans quelle mesure le résultat de l'élection américaine pourra-t-il impacter le processus de normalisation des relations aussi bien avec l'Iran qu'avec Cuba?

Là est tout le problème, tant les deux candidats semblent aux antipodes de Barack Obama en matière de politique étrangère. Trump a promis un recentrage sur les questions jugées prioritaires, qu'on peut assimiler à une forme d'isolationnisme (même si ce n'est pas exactement le cas).

C'est cependant dans le cas d'une victoire d'Hillary Clinton, pourtant ancienne secrétaire d'Etat d'Obama (mais avant que les dossiers iranien et cubain n'avancent) que les différences avec l'administration actuelle sont paradoxalement les plus nombreuses. Bill Clinton avait considérablement renforcé en 1995 le régime de sanctions contre l'Iran, et elle-même, alors sénatrice de l'Etat de New York, avait voté en juillet 2001 la reconduction pour cinq ans de la loi de sanctions contre l'Iran et la Libye (Ilsa), aux côtés de quatre-vingt quize autres sénateurs. Sa vision de la politique étrangère - qui est au passage soutenue par les néoconservateurs - prône un engagement plus fort de la puissance américaine, en mettant en avant des valeurs. En ce sens, elle s'apparente plus à l'école libérale, comme son mari, qu'aux réalistes comme Obama, et une remise en cause des avancées dans la relation avec l'Iran et Cuba n'est ainsi pas à exclure, selon l'attitude qu'adopteront ces deux pays.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

03.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

04.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

05.

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

06.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires