En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
Laquais
Cette France inféodée aux Etats-Unis qui reproche à Julian Assange de mettre à jour des vérités qui dérangent
Publié le 05 novembre 2016
Dans une volonté de s'attirer les faveurs de Washington, la France a bien souvent pris son parti contre des lanceurs d'alertes comme Julian Assange ou Edward Snowden. Le fondateur de WikiLeaks vit réfugié à l'ambassade d'Equateur à Londres depuis 2012.
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans une volonté de s'attirer les faveurs de Washington, la France a bien souvent pris son parti contre des lanceurs d'alertes comme Julian Assange ou Edward Snowden. Le fondateur de WikiLeaks vit réfugié à l'ambassade d'Equateur à Londres depuis 2012.

En Europe et notamment en France, on a tendance à sous-estimer gravement la mésaventure qui est arrivée à Julian Assange il y a trois ans, et à embrasser un peu vite la cause d'une Amérique qui pousse ses pions partout et qui est capable de faire extrader qui elle veut

C'est l'une des plus grosses lâchetés commises par François Hollande au début de son mandat, en juillet 2013. Alerté par une fausse rumeur aussitôt confirmée par notre génie des affaires étrangères Laurent Fabius, rumeur selon laquelle Edward Snowden allait survoler le territoire français à bord de l'avion du président bolivien, le chef de l'Etat français s'est dressé sur ses minuscules ergots pour le lui interdire, non mais sans blague. Puis il a regardé de manière appuyée du côté de Washington pour demander "est-ce que j'ai bon ?" On a senti qu'il regrettait que Kim Dotcom et Julian Assange n'aient pas été dans l'avion, parce que dans le genre "prêt à tout pour plaire aux Américains", au mois de mai de la même année, il n'avait pas pu fayoter suffisamment. On se souvient qu'il avait accordé foi à deux branquignols du Monde qui rentraient de Damas, par un vol régulier, avec des capsules de sarin dans un bocal, pour jurer que c'était Assad qui les avait lancées. Quand le département d'état américain s'est finalement retourné ,Hollande s'est retourné aussi, un peu comme dans ces comédies musicales où une fille empruntée regarde danser Sinatra pour l'imiter parfaitement au bout de trois mesures.

Eh bien l'attitude européenne à l'égard de Julian Assange depuis 3 ans est comme une énorme comédie musicale américaine, un flashmob permanent, une chorégraphie où tour à tour la Suède, le Royaume Uni, l'Allemagne et la France modèlent leur attitude sur celle de Washington . Tous ces pays trouvent normal que les Etats-Unis essaient de faire accuser un type de viol de manière entièrement artificielle, de le faire extrader vers la Suède qui est à leur botte, puis vers leur propre territoire où il risque cent ans de prison sous trangsène dans le meilleur cas, et dans le plus probable un accident de fourgon blindé. On peut tout dire d'Assange, qu'il l'a bien cherché, etc, on ne peut pas décemment lui reprocher de se défendre désormais en balançant les emails d'Hillary Clinton, pas plus qu'on ne peut reprocher à l'antilope de donner des coups de corne aux hyènes qui l'entourent.

Et puis il y a l'extraordinaire destin de ce type, la situation shakespearienne où il s'est placé, le fait qu'il soit en train de décider à lui seul du sort de l'élection la plus importante de la terre et peut-être du demi-siècle. Les grossièretés de Trump avec les femmes n'ont plus aucune importance. Quand on voit la piètre qualité morale du couple Clinton, telle qu'elle nous est dévoilée peu à peu, on ne peut s'empêcher de comprendre pourquoi une certaine Amérique tient sa revanche et pourquoi une certaine France pourrait s'en inspirer. Après tout la situation du héros seul contre une hydre internationale qui se nourrit du sang des peuples est à la base de tout thriller américain moderne, et Assange n'est pas si différent d'Erin Brokovitch, du Tom Cruise de La Firme, et de tous les gens qui ont affronté le diable dans les fictions d'après-guerre. Si Trump gagne il aura son couvert à Hollywood.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
03.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
04.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
05.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
06.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
07.
L’arrestation d'un journaliste qui montre que Poutine contrôle beaucoup moins la Russie et ses services de renseignement qu’on l’imagine depuis l’étranger
01.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
02.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
Déjà 10 ans de croissance record aux Etats-Unis : voilà les erreurs françaises et européennes qui nous en ont privé
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
SOS partis disparus : quand la démocratie française s’abîme dans une crise d’immaturité collective
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Emmanuelle Mignon, proche de Nicolas Sarkozy, qualifie Emmanuel Macron de "meilleur président de droite qu'on ait eu depuis un certain temps"
06.
La droite après Les Républicains
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
melanie ghislain
- 06/11/2016 - 14:33
trump
la victoire de Trump serait une vraie victoire du people americain, ou les politiques sont corrompus depuis des decenies surtout les Clinton, il faut un President qui donne un grand coup de pied dans ce marecage, , les americains detestent leurs politiciens a juste titre, ils doivent reprendre le controle de ce merveilleux pays, la grandeur de ce pays a ete balaye par les annees Obama, et Clinton chef des armees serait tres dangereux pour la paix mondiale, c'est une interventionniste, et dieu sait dans quel petrin elle risqué de fourrer le monde Trump est un veritable americain, tres patriote et il va d'abord s'occuper de son pays, avant de faire la loi ailleurs, il serait un excellent president
Texas
- 05/11/2016 - 21:51
Les révélations d' Assange
sont connues des adversaires des Démocrates depuis pas mal de temps ( cf Judicial Watch ) , mais il aura donné une dimension mondiale à ce qui n' étaient que des affaires domestiques . Et comme les poupées Russes , une affaire en découvre une autre , ce a quoi les Clinton ont habitués les Américains . Il n' est pas exclu , que le Président sortant ne subisse pas la déflagration .
clint
- 05/11/2016 - 21:03
Un article digne des tracts du FN !
Pour m'aérer je vais être obligé de m'abonner à Mediapart et à Libé !