En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 26 min 5 sec
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 1 heure 1 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 1 heure 11 min
décryptage > Politique
Lourde tâche

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

il y a 1 heure 36 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 17 heures 30 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 17 heures 59 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 19 heures 8 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 19 heures 37 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 20 heures 34 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 23 heures 49 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 31 min 7 sec
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 1 heure 5 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 1 heure 22 min
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 17 heures 17 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 17 heures 48 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 18 heures 40 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 19 heures 26 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 23 heures 39 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 1 jour 57 sec
© Capture d'écran Youtube
La baisse de l’impôt sur les sociétés rendrait le Royaume-Uni très attractif pour les multinationales et contribuerait à attirer de nouvelles sociétés du continent asiatique et africain qui pourraient profiter des infrastructures de Londres.
© Capture d'écran Youtube
La baisse de l’impôt sur les sociétés rendrait le Royaume-Uni très attractif pour les multinationales et contribuerait à attirer de nouvelles sociétés du continent asiatique et africain qui pourraient profiter des infrastructures de Londres.
Bluff ou quinte flush ?

Un taux d’impôt sur les sociétés à 10% ? Pourquoi l’Union européenne ne devrait pas prendre à la légère la menace brandie par Theresa May

Publié le 28 octobre 2016
Alors que Londres menace d'abaisser son taux d'impôt sur les sociétés à 10% en cas de négociations post-Brexit trop difficiles avec l'Union européenne, une telle mesure pourrait bien avoir de sérieux effets sur l'industrie du Vieux Continent.
Sophie Loussouarn est spécialiste de l’histoire politique et économique du Royaume-Uni et proche du monde politique anglo-saxon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie Loussouarn
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie Loussouarn est spécialiste de l’histoire politique et économique du Royaume-Uni et proche du monde politique anglo-saxon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que Londres menace d'abaisser son taux d'impôt sur les sociétés à 10% en cas de négociations post-Brexit trop difficiles avec l'Union européenne, une telle mesure pourrait bien avoir de sérieux effets sur l'industrie du Vieux Continent.

Atlantico : Selon une source citée par le Sunday Times, le gouvernement britannique de Theresa May envisagerait de baisser l'impôt sur les sociétés à 10% (contre 20% aujourd'hui) si jamais l'Union européenne lui imposait des droits de douane trop élevés ou interdisait l'accès au marché unique pour les banques basées à Londres, dans le cadre des négociations sur les modalités du Brexit. Quels sont les risques pour l'Union européenne si jamais une telle mesure était adoptée ?

Sophie Loussouarn : La baisse de l’impôt sur les sociétés au Royaume-Uni présente un risque majeur pour l’Union européenne d’un transfert de sociétés du continent à la Grande-Bretagne qui appauvrira l’Union européenne en déplaçant l’activité à Londres et dans les provinces britanniques. Ceci créerait un déficit de croissance dans l’Union européenne. Le chômage risquerait par conséquent d’augmenter dans les 27 pays de l’Union européenne.

Entre un impôt sur les sociétés à 10% seulement ou un accès illimité au marché européen, qu'est-ce qui est le plus attractif pour une entreprise ? Sur cette question, observe-t-on des différences selon la taille et les secteurs d'activité des entreprises ?

La baisse de l’impôt sur les sociétés rendrait le Royaume-Uni très attractif pour les multinationales et contribuerait à attirer de nouvelles sociétés du continent asiatique et africain qui pourraient ainsi profiter des infrastructures exceptionnelles de Londres, plaque tournante du commerce international et mégalopole financière. La baisse de l’impôt sur les sociétés serait notamment bénéfique au secteur automobile allemand et japonais. Une baisse de l’impôt sur les sociétés permettrait en effet de garder l’implantation des usines japonaises sur le sol britannique, notamment Honda, Nissan et Toyota. Par ailleurs, une baisse notoire de l’impôt sur les sociétés bénéficierait au secteur agroalimentaire français, notamment au commerce du vin et à la vente de fromages.

Au-delà de la question des entreprises étrangères désireuses de venir s'installer en Europe, un impôt sur les sociétés britanniques de 10% seulement pourrait-il inciter des sociétés déjà installées dans l'Union européenne à déménager leurs activités au Royaume-Uni ?

La baisse de l’impôt sur les sociétés pourrait en effet attirer les sociétés installées sur le continent à choisir la perfide Albion, transformée en Singapour européen et faisant de Londres la capitale incontournable de la finance et de l’industrie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 27/10/2016 - 01:00
Le Brexit est devenu une chance de réforme pour la GB
alors que les technocrates et ecolo-trotskystes répandus dans les medias prévoyaient sa perte...inversion des courbes gauchiste!
Benvoyons
- 25/10/2016 - 18:44
Amusant car il y a un coût certain pour l'augmenation des autres
impôts pour l'UK avant retour par l'arrivée d'autres sociétés Mais bien évidemment les produits des sociétés qui seront en Angleterre à 10% entrant dans l'UE seront taxés derechef par l'UE. Marché UK 55 millions UE 400 millions :)::) Faut comprendre que l'Irlande est dans l'UE et que l'UE l'accepte pour le moment pour aider l'Irlande. Mais l’Angleterre ne sera plus dans l'UE donc la négo n'est pas forcément plus facile pour Angleterre et la mère May je tape du pied
zouk
- 25/10/2016 - 09:46
IS à 10% en Grande Bretagne
Voilà LA menace majeure. L'UE et ses industries n'y résisteraient pas, tous les sièges sociaux iraient payer leurs impôts en GB.