En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

03.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

04.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

05.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

06.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

07.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

03.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

04.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

05.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

06.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

04.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

05.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 1 heure 54 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 2 heures 45 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 9 heures 36 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 10 heures 43 min
décryptage > Economie
Marché du travail

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

il y a 11 heures 30 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 12 heures 43 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 13 heures 25 min
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 1 jour 4 heures
light > Science
Une vie de chien
Non, l'âge humain de votre chien ne se multiplie pas par sept
il y a 1 jour 6 heures
pépites > Economie
L'euro fort
L'Irlandais Paschal Donohoe prend la tête de l'Eurogroupe
il y a 1 jour 8 heures
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 2 heures 21 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 9 heures 6 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 10 heures 19 min
décryptage > Environnement
Stratégie gouvernementale

La récession économique n’empêchera pas le gouvernement de mettre en oeuvre son programme (de punition) écologique

il y a 11 heures 6 min
décryptage > Environnement
Carburant du futur ?

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

il y a 12 heures 1 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 13 heures 14 min
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 13 heures 40 min
pépites > Justice
Le retour de la justice
Le parquet de Paris enquête sur les fraudes au "chômage partiel"
il y a 1 jour 5 heures
pépites > France
Rénovation vintage
C’est officiel : la flèche de Notre-Dame de Paris sera reconstruite à l’identique
il y a 1 jour 7 heures
pépites > France
Fin de partie
L'état d'urgence sanitaire prend fin aujourd'hui, qu'est ce que cela signifie ?
il y a 1 jour 8 heures
© Capture d'écran twitter
© Capture d'écran twitter
THE DAILY BEAST

Hystérie collective pour un pénis paparazzé : pourquoi le plus grand mérite de l'organe d'Orlando Bloom n'est pas celui que vous croyez

Publié le 08 août 2016
Avec Tim Teenan
Les photos d'Orlando Bloom et de son pénis ont 'cassé l'Internet'. Ce qui nous en dit plus sur notre étrange conception de la censure que sur le pénis d'Orlando.
Tim Teenan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tim Teenan est rédacteur en chef au Daily Beast. Il est également l'auteur de In Bed With Gore Vidal: Hustlers, Hollywood and the Private World of an American Master (Riverdale Avenue Books/Magnus)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les photos d'Orlando Bloom et de son pénis ont 'cassé l'Internet'. Ce qui nous en dit plus sur notre étrange conception de la censure que sur le pénis d'Orlando.
Avec Tim Teenan

Copyright Daily Beast - par Tim Teenan

Une étude attentive du pénis d'Orlando Bloom, ou du supposé pénis d'Orlando Bloom (jusqu'au moment où il sera peut-être révélé qu'il y a eu, aie aie aie, un photo-montage avec copié-collé d'un pénis sur le corps de l'acteur)  montre un appendice vigoureux qui semble à moitié au garde-à-vous et à moitié fané par la chaleur de son séjour en Italie avec Katy Perry.  Dans les photos de lui en train de ramer sur sa planche en compagnie de la star en bikini qui vient de sortir un nouveau single, sa forme nous rappelle Nessie, le monstre du Loch Ness, et sa tête surgissant des eaux du Loch Ness. Il y a quelques autres clichés de lui sans voile : Orlando Bloom et son pénis se promenant sur la plage, grimpant sur des rochers, debout sans rien faire, et surtout, pendant librement derrière Katy Perry sur la planche. Elle aussi à l'air d'un petit Bouddha heureux, avec Orlando et son pénis malicieux qui lui font la cour sous un grand soleil d'été. Vendredi, on a appris qu'elle était naturellement aussi humiliée que lui par la publication de ces photos. “Katy (Perry) l'a soutenu et comprend sa colère” a confié une source au site HollywoodLife.com. Dans un premier temps, les photos sont parues nanties d'un carré noir sur le pénis (ou pixélisées, comme si c'était une scène de crime sanglante). Puis, comme on pouvait s'y attendre, les photos sans masques sont parues. Les réactions au pénis de Orlando Bloom sont : des gifs animés, exprimant l'heureuse surprise générale devant la beauté de Orlando et la beauté de son pénis ; des commentaires à moitié indignés (comme si personne n'avait vraiment le coeur à ça) sur l'injustice qu'il y a à approuver les photo d'Orlando nu, mais pas celle d'une femme. Encore de l'indignation, pour avoir 'objectifié' orlando Bloom. Et enfin, voyons, encore des gifs animés.  

Le pénis de Bloom n'est pas le premier de la sphère des célébrités a avoir fait une apparition publique. Bizarrement, le rival de Orlando, Justin Bieber, a été photographié nu en octobre dernier, alors qu'il était en vacance au soleil. Ensuite, il y a eu celui de Jon Hamm et son désir très visible de ne pas porter de slip (ce qui a beaucoup fait jaser). Jan Hamm n'a pas du tout trouvé drôle le tohu-bohu autour de son pénis. “Vous aimeriez que des gens viennent vers vous et pointent du doigt votre pénis ?” s'est-il plaint auprès de Men’s Fitness. “Je n'arrive pas à croire que je parle encore de tout ça. Mais j'ai porté des slips tous les jours de ma vie, alors être aujourd'hui traité d'exhibitionniste est un peu irritant. C'est devenu un mème, je suppose. Comme je suis quelqu'un que les gens veulent photographier, il faut se préparer au positif comme au négatif. C'est comme ça. Si je me mets en colère, je vais passer pour un con. Mais c'est con.”

Cette mise au point est très classe, très Jon Hamm. Peut-être parle-t-il aussi au nom de Orlando Bloom et de Justin Bieber, peut-être exprime-t-il leur désapprobation vertueuse car, après tout, leur pénis aussi a été photographié sans leur accord, et quels que soient les compliments et la béatitude en ligne, ils sont humiliés. Nous aimons penser que nous vivons dans une culture de transparence, avec peu d'interdits. Mais l'exhibition d'un pénis ou d'un vagin en public est toujours considéré comme trop. On les appelle des "parties intimes" pour de bonnes raisons. En dépit de nos photos sur tant de médias sociaux, en dépit de notre obsession pour nos corps, nous sommes toujours prudes et effarouchés à l'idée de tout montrer.  Quand Michel-Ange a sculpté son David, il a sculpté un corps entier, avec phallus et tout. Mais le pénis, de nos jour, que ce soit une créature des bois montrant sa tête sous une tunique de Rick Owens dans un défilé de mode à Paris ou l'appendice  malicieux d'une star de Hollywood marchant sur une plage, peut être un véritable traitre sur un corps par ailleurs parfaitement sculpté. Dans une exposition très intéressante à New York, à la galerie Cheim & Read, The Female Gaze, Part Two: Women Look at Men, (Le regard féminin, deuxième partie : quand les femmes regardent les hommes), certaines des images représentent des pénis vus par les artistes femmes qui exposent. Parfois, un orage de couleurs, parfois, perdu dans une forêt de poils pubiens, parfois, une statue, ou un bronze étrange en forme de sourire, parfois en train de pénétrer un vagin dans un flou presque abstrait, parfois semblable à un beau et étrange fruit, et parfois timide et caché dans l'ombre : toute une panoplie de pénis.

N'importe quel fasciste de la taille du pénis, quel que soit son sexe et son orientation sexuelle, repère immédiatement le pénis et prononce un jugement : game over ou game on. Tout homme qui s'inquiète de la taille regarde un pénis exhibé en public et se sent instantanément bien ou mal à propos de ce qui pend dans son entrejambe personnel.

Mais en dehors d'un contexte sexuel ou pornographique, ou d'un contexte artistique comme l'exposition de la galerie Cheim & Read, ou encore de la fétichisation et la célébration merveilleuses du pénis par un Robert Mapplethorpe, ce qui est le plus rafraichissant et rassurant dans le pénis de Orlando Bloom est qu'on y voit le pénis dans ce qu'il est au quotidien, pour la plupart des hommes. Il est juste ce qu'il est : un organe. Ce n'est pas une love machine en action, ce n'est pas un missile provocant, il n'est pas perdu dans une ombre de bon gout. Il n'est pas en train d'impressionner, ou de se vendre rigide, comme quand on envoie une photo à quelqu'un avec qui vous voulez avoir une relation sexuelle. La plupart du temps, il est juste en train de pendre. C'est son genre de présence, qui ne demande rien. Orlando Bloom passe une belle journée sur la plage, nu, et Monsieur Pénis l'accompagne dans son insouciante promenade sous le soleil. Ce pénis n'est pas vantard, ce pénis ne la ramène pas, ce n'est pas un pénis prêt à l'action ou désirant prouver quoi que ce soit. Sa vue sur Twitter peut avoir provoqué des exclamations et des commentaires dans tous ces mèmes spirituels. Mais vraiment, la grande leçon que nous donne le "penis-gate" de Orlando Bloom est une leçon de nonchalance, un pénis ordinaire, et sans honte, libre des slips et caleçons qui soulignent, rehaussent. La leçon est qu'un pénis est juste un pénis. Suivez l'exemple d'Orlando Bloom et laissez le vôtre profiter du bon temps innocent cet été au soleil. A la limite, assurez-vous qu'il n'y ait pas de télé-objectifs cachés dans les buissons. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
sapiensse
- 09/08/2016 - 05:03
Atlantico si peu différent de l'Etat Islamique
On se bat en France pour des histoires de voiles islamiques qui doivent cacher les femmes. Mais un extraterrestre doit considérer que c'est à peu près pareil, cette tradition qui consiste à masquer le pénis sur une photo. Pourquoi le corps féminin se montre nu à peu près partout dans les films et les pubs alors que l'appendice masculin reste mystérieusement caché? Atlantico n'échappe pas à la règle et il faut aller sur les réseaux sociaux pour découvrir l'objet de l'article. Heureusement que les réseaux sociaux existent pour faire évoluer les mœurs!
mado83@free.fr
- 08/08/2016 - 10:29
phallus
certaines religions considèrent le pénis à légal d'un dieu, la virilité incarnée avec des statues monumentales.et d'autres( les chrétiennes et musulmanes notamment) ordonnent de le dissimuler.. alors vive le naturisme et le corps en liberté !! quelle hypocrisie tout cela... on a fait de la sexualité qq chose de sale avec la pornographie qui s'étale partout..
dommage, qu'il soit masculin où féminin, le corps est une merveille de la nature aboutie après des millénaires de transformations et d'adaptation..et le pénis en fait partie..
schmurtz
- 08/08/2016 - 10:19
nul
Pfff...petit bras ce mec à côté de Normalteinture 1er sur son scooter!