En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

05.

Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018

06.

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

07.

L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive

01.

Élection présidentielle 2012 : tous candidats ?

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
pépites > International
Liban
Explosions à Beyrouth : le président libanais Michel Aoun rejette l’organisation d’une enquête internationale
il y a 10 min
Liban
Beyrouth : la maison de Carlos Ghosn a été détruite par les explosions
il y a 1 heure 47 min
pépites > France
Enquête
Incendie à Anglet : un mineur de 16 ans mis en examen pour "destruction volontaire"
il y a 4 heures 13 min
pépites > Santé
0.800.06.66.66
Canicule et vague de chaleur : le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce la création d’un numéro vert
il y a 5 heures 36 min
décryptage > Santé
Transport collectif

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

il y a 8 heures 26 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : Cognac Tonic, mieux que le Gin, optez pour un cocktail d’été "trendy"

il y a 9 heures 4 min
décryptage > High-tech
Mort de la concurrence ?

Pourquoi nous surfons de moins en moins en dehors de Google

il y a 9 heures 58 min
décryptage > International
"Le Liban n'est pas seul"

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

il y a 10 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint, l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 21 heures 52 min
pépites > International
Voix de la France
Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique
il y a 22 heures 36 min
pépite vidéo > Environnement
Filière menacée
Pesticides : une dérogation accordée par le gouvernement pour sauver la culture de la betterave
il y a 1 heure 3 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le singe prend un bain et quand Mademoiselle souffle vingt bougies : c’est l’actualité aoûtienne des montres
il y a 2 heures 19 min
light > Culture
Disparition
Mort du philosophe Bernard Stiegler à l’âge de 68 ans
il y a 4 heures 55 min
pépite vidéo > Santé
Recommandations
Canicule et coronavirus : les bons gestes à adopter
il y a 5 heures 59 min
décryptage > France
Fines lames

La France orange mécanique (complément d’information) : merci de ne pas oublier les couteaux

il y a 8 heures 47 min
décryptage > Consommation
Origines des produits

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

il y a 9 heures 31 min
décryptage > Loisirs
"Voyage, voyage"

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

il y a 10 heures 15 min
décryptage > Economie
Relance européenne

L’Euro fort, bonne ou (très) mauvaise nouvelle pour la reprise ? Le match des arguments

il y a 11 heures 8 min
pépite vidéo > Politique
Solidarité avec le peuple libanais
Liban : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Emmanuel Macron à Beyrouth
il y a 22 heures 17 min
pépites > Histoire
Mémoire
Japon : commémorations à Hiroshima, 75 ans après la première bombe atomique de l’histoire
il y a 23 heures 27 min
© Pixabay
Des soldats sud-coréens positionnés à la frontière avec l'ennemi voisin nord-coréen ont dansé en public une partie du Lac des Cygnes de Tchaïkovski.
© Pixabay
Des soldats sud-coréens positionnés à la frontière avec l'ennemi voisin nord-coréen ont dansé en public une partie du Lac des Cygnes de Tchaïkovski.
Stress post-traumatique

Pour se débarrasser du stress, les militaires du monde entier ont recours à des méthodes pour le moins insolites

Publié le 22 septembre 2016
Les militaires, de qui l'on exige une constante vigilance, sont particulièrement exposés au stress et peuvent conserver des séquelles psychiques des situations d'urgence auxquelles ils sont confrontés. Afin d'éviter le burn out, ils bénéficient de thérapies particulières.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les militaires, de qui l'on exige une constante vigilance, sont particulièrement exposés au stress et peuvent conserver des séquelles psychiques des situations d'urgence auxquelles ils sont confrontés. Afin d'éviter le burn out, ils bénéficient de thérapies particulières.

C'est l'un des grands maux du 21ème siècle : le stress. A priori anodin, cet état de nervosité est depuis quelques années davantage pris au sérieux par les médecins et psychologues. Il est partout : stress au travail, stress après accouchement, après accident de la route… Et iconduit à des phobies qui peuvent être dévastatrices.

Depuis les attentats récents, nos policiers et militaires sont particulièrement touchés par le stress en raison de la vigilance de tous les instants qu'ils doivent adopter avec le plan Vigipirate, mais également par un stress plus violent encore : le stress-post traumatique. Confrontés à des visions de chaos et de mort, les autorités comme les survivants de ces attaques subissent ces assauts, ancrés dans leur mémoire, encore plusieurs mois après les faits. Cauchemars, sautes d'humeur, dépressions sont légion.

Cours de danse

Si des numéros verts et des cellules psychologiques sont mis en place et que de nouvelles médecines anti-stress comme l'acupuncture, l'hypnothérapie ou la sophrologie se développent, certaines solutions alternatives sont proposées, notamment aux soldats de retour d'une zone de conflit. Et certaines sont pour le moins insolites.

C'est le cas notamment des soldats sud-coréens positionnés à la frontière avec l'ennemi voisin nord-coréen, dans la zone coréenne démilitarisée. Pour les aider à gérer leur stress face à cette menace constante, la danseuse Lee Hyang-Jo du Ballet national de Corée dispense des cours de ballet auprès d'une quinzaine de militaires, rapporte Reuters. Dans cette vidéo, relayée par le site Quartz, un soldat vante les mérites de cette pratique : "Il y a beaucoup de tensions ici puisque nous sommes sur le front, ce qui me fait sentir en insécurité. Mais avec le ballet, je suis capable de rester calme et de trouver un équilibre, d'établir des amitiés avec mes camarades militaires". Pour l'anecdote, cette unité a dansé en public une partie du Lac des Cygnes de Tchaïkovski.

Art-thérapie

L'art, en général, est un domaine efficace pour guérir le stress post-traumatique. Au Centre médical militaire national Walter-Reed, dans le Maryland (Etats-Unis), l'art-thérapeute Melissa Walker invite les vétérans d'Irak et d'Afghanistan à exprimer leurs souffrances à coups de pinceau, en peignant des masques aux visages torturés. Souvent, ces militaires peignent des crânes pour représenter la mort, des bouches cousues pour exprimer leur incapacité à s'exprimer, et des cicatrices pour indiquer les séquelles dont ils souffrent. Encore une fois, une activité que l'on n'associerait pas vraiment avec les forces armées, que les clichés ramènent plutôt aux blagues machistes et aux salles de musculation. Et pourtant : "Je pensais que c'était une blague. Je ne voulais pas en entendre parler car, premièrement, je suis un homme et je ne me voyais pas faire des dessins avec un petit pinceau. Deuxièmement, je ne suis pas un artiste, et troisièmement, nous ne sommes pas au jardin d'enfant. Eh bien j'étais idiot et j'avais tort, parce que c'est super. Je pense que c'est ce qui, d'une certaine manière, m'a poussé à m'ouvrir, à parler de mes difficultés et à essayer de m'en sortir, vraiment", raconte le sergent Hopman, interrogé par l'organisation Libre Expression.

Réalité virtuelle et animaux

Pour d'autres, c'est la technologie qui les aide à surmonter leurs craintes. Le docteur Eric Malbos du centre hospitalier universitaire de la Conception à Marseille se sert de la réalité virtuelle pour guérir ses patients. S'il utilise déjà ces casques qui recréent un environnement virtuel à 360° pour vaincre la peur du vide ou encore le tabagisme, sa méthode pourrait même venir en aide aux vétérans français de la guerre d'Afghanistan, en recréant le champ de bataille d'où viennent ces phobies.

Les animaux sont également d'excellents moyens de se sortir de ces souffrances. Depuis deux ans, à Metz, des militaires peuvent profiter de séances d'équithérapie. Ces victimes de stress post-traumatique sont amenées à choisir un cheval, et à le choyer. En effet, ces animaux renvoient les militaires à leurs propres angoisses. Tactile, chaleureux, symbole de force, mais également craintif et imprévisible, le cheval "amène le patient à ressentir des émotions avec lui, et cela le fait travailler sur son traumatisme" car "pour être bien avec son cheval, il faut être bien avec soi-même", expliquait en 2014 Anne-Laure Lannois, infirmière à l'hôpital militaire Legouest de Metz à Sciences et Avenir. Au Canada, l'association Wounded Warriors Canada jumèle des chiens à des vétérans, afin d'apaiser ces derniers. En effet, un nombre croissant de recherches montrent que les personnes souffrant de stress post-traumatique s'attachent à l'animal qu'on leur attribue et que ce lien diminue leur anxiété. Même thérapie aux Etats-Unis, mais avec des loups cette fois ! L'initiative Warriors and Wolves invite les soldats à passer un peu de temps en pleine nature avec des loups, afin d'effacer peu à peu leurs souvenirs douloureux.

Enfin, le sport peut également être une solution à ce stress. La pêche à la mouche et le surf sont utilisés pour venir à bout de ces souffrances psychiques en vivant des émotions positives.

Ces thérapies sont en tout cas loin d'être inutiles, quand on sait que rien qu'en 2014, aux Etats-Unis, vingt-deux vétérans se suicidaient chaque jour à cause de cette souffrance invisible mais bien réelle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires