En direct
Best of
Best Of
En direct
© Reuters
En avant, camarade !
Mutuelles complémentaires santé des seniors : Marisol Touraine ou la protection sociale version soviétique
Publié le 19 juillet 2016
L'année passée, le président de la République annonçait la généralisation de la complémentaire santé aux seniors. Un cadeau empoisonné, quand l'on sait qu'il s'agit là des plus gros consommateurs de soins.
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'année passée, le président de la République annonçait la généralisation de la complémentaire santé aux seniors. Un cadeau empoisonné, quand l'on sait qu'il s'agit là des plus gros consommateurs de soins.

C'est vrai qu'il est un peu facile de se moquer de Marisol Touraine, qui ne ménage ni son temps ni sa peine au service du petit capitaine de pédalo François Hollande, et de sa grande oeuvre planificatrice que les nostalgiques de l'Union Soviétique nous envient. Mais enfin… sa soumission aveugle aux technocrates de la direction de la sécurité sociale, éléments majeurs du gouvernement profond, est si risible.

Impossible de résister à la tentation de narrer ses derniers exploits.

Ce que Marisol Touraine devrait savoir sur la santé des seniors

Beaucoup ont oublié que, l'an dernier, François Hollande avait annoncé la généralisation de la complémentaire santé aux petits vieux. Ce petit cadeau à destination de la FNMF (Fédération Nationale de la Mutualité Française) constituait un véritable casse-tête. Les seniors sont en effet les plus gros consommateurs de soins.

Ce graphique tiré d'une note de 2010 du Haut Conseil pour l'Avenir de l'Assurance Maladie le montre aisément:

Marisol Touraine

On voit facilement sur ces chiffres qu'à partir de 60 ans, les dépenses annuelles de santé s'envolent, jusqu'à dépasser les 7.000 euros.

Si l'on admet que les complémentaires santé remboursent en moyenne 25% de ces dépenses, cela signifie donc que le tarif d'équilibre pour une personne de 75 ans (qui consomme environ 6.000 euros par an), se situe entre 100 et 120 euros par mois. Si l'on y ajoute des frais de gestion d'au moins 10%, on sait qu'une complémentaire santé à 75 ans ne peut être facturée à moins de 130 euros par mois sans mettre l'assureur en difficulté financière.

Marisol Touraine version Lada de la santé

Malgré ces évidences mathématiquement incontestables, la direction de la sécurité sociale a demandé à Marisol Touraine de prêter son nom à un décret mis en consultation avant sa parution. Celui-ci devrait encadrer les tarifs autorisés pour les complémentaires santé. Voici ce qu'il prévoit:

Projet de décret sur la labellisation des seniors de Eric Verhaeghe

Comme le texte l'indique en page 2, le tarif applicable pour les personnes de 75 à 79 ans ne pourra dépasser les 103 euros. Le prix de la formule d'appel est fixé à 67 euros, soit moitié moins que le tarif technique.

Précisons que ce tarif inclut une prise en charge du forfait journalier hospitalier sans limitation de durée.

Bref, les tarifs sont fixés beaucoup trop bas pour des prestations insoutenables. C'est le principe de la Lada: vous concurrencerez les voitures occidentales en ne dépassant pas un prix de vente ridiculement bas…

On connaît la suite.

Marisol Touraine veut tuer les complémentaires santé

Ce genre d'approche totalement soviétique devrait avoir un effet rapide. D'une part les bons assureurs, ceux qui sont sérieux, ne candidateront pas ou plus pour assurer les séniors. D'autre part, les candidats à ce système de label connaîtront dans les dix-huit mois des difficultés financières majeures sur les contrats qu'ils auront placés.

Bref, Marisol Touraine organise le marasme du marché par une logique d'économie dirigée. Sa réforme, voulue par le brillant François Hollande, raréfiera l'offre d'assurance santé pour les plus anciens. Et ceux qui parviendront à s'assurer auront droit à un service dégradé.

Marisol Touraine continue la blague avec les dentistes

Parallèlement, la direction de la sécurité sociale a demandé à Marisol de signer une instruction au directeur général de la caisse d'assurance maladie, Nicolas Revel, tout aussi finaude. La ministre s'est exécutée sans manifestement comprendre de quoi il retournait.

Dans la pratique, Marisol Touraine demande au directeur général de l'assurance maladie de négocier une baisse des dépassements d'honoraires des dentistes en 2017. Pour ce faire, elle revalorisera les tarifs des actes habituels, histoire de dissuader les dentistes de dépasser les plafonds de la sécurité sociale. Elle veut aussi mieux répartir les dentistes sur le territoire.

Bref, pour éviter les dépassements d'honoraires, on augmente les prix de tout le monde, donc les remboursements globaux. Et on commence à administrer la carte des médecins.

La santé dirigée version soviétique

Progressivement, la France glisse vers un système de santé totalement administré et dirigé depuis Paris. Les tarifs, les installations, les garanties des contrats complémentaires, sont totalement imposés par la direction de la sécurité sociale.

L'organisation des soins en France se transforme en une immense administration.

L'étatisation de la santé, une mort lente programmée

Doit-on rappeler ici le courrier récemment rédigé par un jeune médecin breton. Celui-ci avait épinglé les charges administratives trop lourdes qui pesaient sur les médecins libéraux. Loin d'en tirer des conséquences intelligentes, la direction de la sécurité sociale continue à empiler les dispositifs bureaucratiques.

Peu à peu, c'est la médecine de ville qui meurt sous les paperasses. Et les déserts médicaux qu'on organise. Probablement à l'insu de la ministre elle-même.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
DESVESSIESPOURDESLANTERNES
- 20/07/2016 - 09:08
oui sauf que .....
170 € mois de mutuelle pour le retraité lambda c'est beaucoup plus embêtant que pour un retraité chapeau a 4000 ou ........ 1 milion d'euros/mois.
Et franchement avec ce qu'elles remboursent les "mutuelles" ne risquent rien !
Ne vaudrait-il pas mieux s'interroger sur l'inutile millefeuille qu'elles constituent ?
Deudeuche
- 19/07/2016 - 21:08
@lexxis
ce comportement est la science de l'ENA.
lexxis
- 19/07/2016 - 18:08
L'INCOMPETENCE ET L'ARROGANCE!
On continue toujours dans la même voie, celle de l'échec à coup sûr. Tous ceux qui ont réussi à imposer le concept que la santé s'administre comme les autres secteurs - et qui ont largement fait la preuve de leur impéritie sur ces autres secteurs - se sont mis en tête dans un premier temps de réduire les effectifs des personnels soignants. Résultat, il a fallu au bout de quelques années recruter d'urgence et en nombre des infirmières à l'étranger. Puis comme on s'est absurdement entêté dans cette impasse pour les médecins, le pays est en train de se couvrir de déserts médicaux mal comblés ici ou là par la venue d'un médecin roumain ou bulgare en attendant pis. Néanmoins, nullement impressionnée par ces échecs récurrents, notre toute puissante administration continue et prospère comme devant. On n'y a jamais pensé, mais il serait intéressant d'aller demander aux médecins comment ils pourraient semer la pagaille dans le travail des administratifs, pour que ces derniers réalisent enfin que le fait de ne rien connaître ou presque d'une discipline ne donne pas des droits supérieurs pour la réglementer.