En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

04.

Confinement : petits trucs et astuces pour préserver la rapidité de votre accès Internet par temps de surcharge

05.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

06.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

07.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

01.

Les Français renouent avec la victoire

01.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

06.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

06.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Egoïsme ?

Pourquoi il est si compliqué d’accepter les règles du confinement même quand on en a compris l’intérêt

il y a 7 heures 30 min
pépites > Politique
Solidarité européenne
Coronavirus : Emmanuel Macron défend la stratégie de la France face à l’épidémie
il y a 2 heures 45 min
pépites > Santé
Soulager les soignants et les travailleurs
Covid-19 : la France s’engage à commander un milliard de masques auprès de la Chine
il y a 4 heures 40 min
décryptage > Société
Tentation

Coronavirus : la dérive totalitaire ?

il y a 6 heures 22 min
décryptage > Défense
Terrorisme

Afrique : malgré le coronavirus, la guerre continue

il y a 6 heures 56 min
décryptage > Santé
Exemple chinois

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

il y a 7 heures 25 min
décryptage > Science
Hécatombe

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

il y a 8 heures 8 min
décryptage > Santé
Nembro

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

il y a 9 heures 9 min
pépites > International
ONG
SOS Chrétiens d'Orient : libération de trois otages français en Irak
il y a 20 heures 50 min
pépite vidéo > France
Victimes françaises
Covid-19 : "les visages d’une tragédie"
il y a 23 heures 31 min
pépites > Société
Ravages des "fake news"
Plus d'un quart des Français considèrent que le Covid-19 a été fabriqué dans un laboratoire
il y a 2 heures 5 min
pépite vidéo > Religion
Solidarité avec les malades
Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"
il y a 4 heures 4 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Traquer et terrasser le fléau : la lutte acharnée de Pasteur et d’Adrien Loir contre le mal rouge des porcs dans le Vaucluse

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Economie
Choix cornéliens

Covid-19 : des morts plutôt que la crise ?

il y a 6 heures 36 min
décryptage > Economie
En toute sécurité

Comment les grandes entreprises ont parfois changé de locaux pour se cacher dans des bureaux "secrets"

il y a 7 heures 7 min
décryptage > Finance
Nerf de la guerre

Crise de trésorerie généralisée : tensions (évitables) sur le secteur bancaire

il y a 7 heures 50 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad
il y a 8 heures 54 min
light > Culture
Fin du confinement ?
Olivier Py reste optimiste pour la prochaine édition du Festival d’Avignon en juillet 2020
il y a 20 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La fin de l'amour" d'Eva Illouz : quand Tinder, grand centre commercial de rencontres, détrône la cour amoureuse

il y a 21 heures 23 min
pépites > International
Lutter contre un retour du virus
Covid-19 : la Chine décide de fermer temporairement ses frontières aux étrangers
il y a 1 jour 34 min
© Reuters
© Reuters
Hypocrisie

+20% d’admissions aux urgences à cause de l'alcool : quand l’État paye au prix fort les dérogations à la loi Evin accordées aux sponsors de l’Euro 2016

Publié le 08 juillet 2016
L’adjoint à la maire de Paris chargé de la santé dénonce une décision hypocrite de l’État qui, par la voix de ses préfets, a autorisé le sponsoring des "fan zones", ces espaces qui permettent de suivre sur grand écran les retransmissions de match de l'Euro 2016, par une marque de bière, et la RATP à recouvrir entièrement ses arrêts de métro par de la publicité pour de l'alcool.
Le Dr Bernard Jomier est adjoint à la Maire de Paris Chargé de la santé, du handicap et des relations avec l’AP-HP.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard Jomier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Dr Bernard Jomier est adjoint à la Maire de Paris Chargé de la santé, du handicap et des relations avec l’AP-HP.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’adjoint à la maire de Paris chargé de la santé dénonce une décision hypocrite de l’État qui, par la voix de ses préfets, a autorisé le sponsoring des "fan zones", ces espaces qui permettent de suivre sur grand écran les retransmissions de match de l'Euro 2016, par une marque de bière, et la RATP à recouvrir entièrement ses arrêts de métro par de la publicité pour de l'alcool.

Atlantico : Vous dénoncez le sponsoring des "fan zones" de l'Euro 2016 par une marque de bière, ainsi que les publicités pour l'alcool à certaines stations de métro parisiennes. En quoi considérez-vous qu'il s'agit d'une "hypocrisie de l'Etat" ?

Bernard Jomier  : C'est plus qu'une hypocrisie d'Etat. C'est un détournement pur et simple de l'esprit de la loi Evin (1), dont le contenu avait déjà été détricoté en 2015 par les députés, de droite comme de gauche, en vue d'événements importants tels que l'Euro 2016. Même Jean-Louis Debré, qui vient de quitter le Conseil constitutionnel, s'est ému de cet étalage publicitaire, qui n'obéit pas aux intérêts de santé publique mais aux intérêts économiques des producteurs d'alcool, qui ont des lobbys très puissants.

L'Etat laisse délibérément l'UEFA détourner l'interdiction de consommation d'alcool dans les stades pour en faire la publicité et la promotion dans les "fan zones", et la RATP recouvrir entièrement ses arrêts de métro par de la publicité pour de l'alcool, qui fait quand même partie des trois premiers problèmes santé publique aujourd'hui en France, avec la pollution de l'air et le tabac.

La présidente de la RATP, que j'ai contactée pour tirer la sonnette d'alarme, m'a dit qu'elle appellerait désormais la régie Métrobus à faire preuve d'une "grande vigilance", mais on n'en voit pas la couleur. Idem pour l'UEFA, qui n'a pas daigné mettre un centime dans les spots vidéos de prévention contre l'alcool que nous avons montés en vue de l'Euro 2016.

Pensez-vous que ces publicités incitent vraiment les supporters de football à consommer plus d'alcool lors de la diffusion des matchs, et augmentent donc les risques de débordements ? Ont-elles d'autres conséquences dommageables, et si oui lesquelles ?

Bien sûr que ces publicités poussent les supporters à la consommation d'alcool, sinon les producteurs n'investiraient pas autant sur ce marché.

Depuis le début de l'Euro 2016, on constate une hausse de 15 à 20% des passages aux urgences liés à l'alcool. Et ce ne sont ni les brasseurs, ni l'UEFA qui vont payer la facture, mais bien l'Etat.

Ce genre de campagne publicitaire renforce par ailleurs le lien inscrit dans les mentalités entre alcool, événement sportif et jeunesse. Or, le but initial de la loi Evin était justement de briser ces associations d'idées.

Faudrait-il selon vous retirer toute publicité pour l'alcool à l'occasion de ce genre d'événement sportif ? Pourquoi ?

Je ne suis pas prohibitionniste, car la prohibition ne marche pas en ce qui concerne les politiques de santé publique, mais pour le respect de l'esprit de la loi Evin, dont la lettre, rendue sciemment plus floue par les députés en 2015, permet de dire aux alcooliers qu'ils sont dans la légalité, alors qu'ils ont mis en place une promotion pure et simple de la consommation d'alcool à l'occasion de l'Euro 2016, ce qui est un retour en arrière inédit depuis 1990.

Le grand gagnant de l'Euro 2016 ne sera ni l'Allemagne, ni la France ou le Portugal, mais bien les producteurs d'alcool. Cette compétition aura au moins eu le mérite de mettre en évidence qu'une fois encore, la santé publique n'est qu'une variable d'ajustement aux yeux de députés français totalement irresponsables.

(1) La loi Evin encadre la publicité en faveur des boissons alcoolisées mais ne l'interdit pas. La publicité n'est autorisée que sur certains supports prévus à l’article L 3323-2 du Code de la santé publique ; par ailleurs le contenu lui-même doit se conformer à certaines règles données à l'article L3323-4 du code de la santé publique et doit comporter un message rappelant les dangers de l'abus d'alcool. L'article 13 de la loi n°2016-41 du 26 janvier 2016, instaurant l'article L 3323-3-1 du code de la santé publique, instaure un assouplissement concernant la promotion de l'alcool. Cet article garantit que les références à des régions de production, à des indications géographiques ou au patrimoine culturel liés à des boissons alcooliques protégées au titre de l’article L. 665-6 du code rural et de la pêche maritime ne sont pas considérées comme des publicités.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

04.

Confinement : petits trucs et astuces pour préserver la rapidité de votre accès Internet par temps de surcharge

05.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

06.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

07.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

01.

Les Français renouent avec la victoire

01.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

06.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
schmurtz
- 23/07/2016 - 12:47
crétinisme aigü
un supporter footeux sans binouze ? Impensable en vérité, la pub n'a rien à voir là-dedans, encore un moralisateur "faites ce que je dis mais pas ce que je fais".
Alain Briens
- 07/07/2016 - 12:27
Merci de vous occuper de notre santé !
Effectivement, il s'agit d'un problème grave : les supporters de foot qui d'ordinaire ne boivent jamais d'alcool ont décidé de s'enivrer à la vue des publicités affichées dans les "fan zones". Nul doute qu'en leur absence, ils auraient bu de l'eau. Par ailleurs, merci à l'infirmière en chef de la mairie de Paris de s'occuper de ce que nous buvons. Nous sommes trop jeunes pour en juger par nous-mêmes. La grande infantilisation de la population est en marche, accélérée d'ailleurs depuis l'élection de tout-mou. Évidemment, Madame Hidalgo n'entend pas se laisser distancer dans cette course au crétinisme moralisateur. Et vous Monsieur Jomier, est-ce que vous mangez bien vos 5 fruits et légumes par jour ?
Picquigny
- 07/07/2016 - 10:58
Contresens sur la publicité
Il n’est nul besoin d’inciter un supporter de foot à boire de la bière. Un supporter de foot sans bière c’est « une paella sans coquillage, un gigot sans ail, un escroc sans rosette: quelque chose qui déplaît à Dieu ». En revanche, la publicité a pour but d’inciter le supporter à préférer telle bière plutôt qu’une autre. Personne ne pense que la publicité pour la lessive a pour but d’inciter les gens à acheter de la lessive mais elle doit inconsciemment orienter l’acte d’achat du consommateur vers le produit dont on fait la publicité. La consommation de produits addictifs nocifs pour la santé est un véritable problème qu’on ne règlera pas en désignant des boucs émissaires faciles. Il n’existe aucune publicité pour le cannabis - puisque interdit – et pourtant sa consommation augmente…