En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
La France aux Français ?

Quand Eric Zemmour confond Juif et Arabe…

Publié le 13 mai 2016
Le chroniqueur est connu pour ses talents caustiques. Mais parfois, ses élans l'amènent trop loin.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le chroniqueur est connu pour ses talents caustiques. Mais parfois, ses élans l'amènent trop loin.

Avec Zemmour, ce qu'il y a de bien, c'est qu'on peut l'écouter même si l'on n'est pas d'accord avec lui. C'est un redoutable et bon bretteur. Il pique, il tranche, avec un savoir-faire que peuvent lui envier les meilleurs escrimeurs. Le fleuret, le sabre, l'épée : toutes les armes lui sont bonnes. Il est donc vivifiant de l'écouter. La musique est bonne. Les paroles ne le sont pas toujours.

Mardi, il a assassiné sur RTL le concours de l'Eurovision. "Un concours de dressage au politiquement correct : seuls les chiens les plus dociles reçoivent leur susucre". C'est pas bien envoyé, ça ? En cause, le choix de la chanson "J'ai cherché" pour représenter la France. Zemmour s'est donné la peine de l'écouter. Un sacrifice méritoire dont je serais personnellement bien incapable. Merci Zemmour ! Ainsi, il a découvert que cette chanson n'avait rien de français. Quelques mots à peine. Ça commence en français, et ça finit en anglais. Donc, ça finit mal aux yeux de Zemmour : "Une parabole de notre destin national". On connaît le refrain. Pour autant, on ne s'en lasse pas.

La France n'est plus la France… Ella a abdiqué toute identité… A Bruxelles, ses représentants prennent des cours d'anglais… Jeanne d'Arc, que "les Anglois brûlèrent à Rouen", se retournerait dans ses cendres. Du Zemmour. Du bon. Du vrai. Du Zemmour de chez Zemmour. Du Zemmour estampillé AOC.

Puis, il est arrivé à sa chronique ce qui est arrivé à "J'ai cherché", qui commence bien et finit mal. Zemmour, sur un ton acide, a relevé que le chanteur qui défendra nos couleurs délavées portait un "prénom arabe" ! Le pompon, le summum du multiculturalisme obligé : un chanteur arabe chantant en anglais pour représenter la France. Mauvaise pioche, mauvaise fiche ? Zemmour s'est un peu emmêlé les pinceaux.

Et dans ce cas précis, c'est tout à fait édifiant et même amusant. Le chanteur répond au doux prénom d'Amir. C'est effectivement un prénom arabe. Mais c'est aussi un prénom hébreu. Le nom de famille du chanteur est Haddad. Il est juif. Et pas simplement juif. Car en plus il est franco-israélien.

Sur l'islamosphère et la gauchosphère (les deux se mélangeant allègrement), c'est précisément ce qui lui est reproché. Des pétitions vomitives et haineuses circulent pour qu'il soit boycotté. Des fois qu'il aurait porté l'uniforme de Tsahal et tué des enfants palestiniens… L'erreur de Zemmour n'en est que plus piquante. On croit savoir que le chroniqueur pense qu'il y a trop d'Arabes en France. Il n'était quand même pas nécessaire qu'il y rajoute un Juif…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
VV1792
- 12/05/2016 - 21:19
@Tholar
Je suis d' accord avec vous. Mais une chose que je ne supporte pas non plus, c'est aussi la surenchere negative. Et la fierte s' inculque, nos intellectuels aussi en sont responsables. C'est ce qu' ont fait Jeanne d' Arc, Goethe, Bernanos pendant les periodes dramatiques de l' histoire de nos pays.. Et c'etait pire, de facon dramatiquement plus desespere, que ce que nous vivons..Que des Polony et des Zemmours, entre autres, assenent sans arret le delitement de mon pays, de leurs pays, me met ainsi en colere. Que font-ils pour justement l' endiguer, alors qu' ils le constatent et pratiquement l' accompagent?? L' ecrit en fait partie, et on attend de la part de ces personnages du combat, d' aller se taper des protestations, ou des campagnes de presse pour aller porter le pet et surtout exiger de nos politiques les defenses de nos interets yc culturels.. Cela est devenu pratiquement une mode: meme si le diagnostic, maheureusement est correct, ce qui m' interesse, c'est la reconquete.. et ces personnages n'en sont pas dignes, il faut un minimum de foi en notre pays, ils ne l' ont pas..
clint
- 12/05/2016 - 21:18
La France régresse quand elle a des politiques de 3ème zone !
Hollande n'est plus du tout écouté par les autres chefs d' état européens. MLP se fait pratiquement renvoyer du Canada. Juppé sera aussi efficace qu'il ne l'était en 1995 ou comme ministre des affaires étrangères. Fillon n'arrive déjà pas à s'imposer en France, alors à l'étranger et en Europe. Le Maire se prend pour "jeune" à près de 50 ans, etc .. Seul Sarkozy serait encore à la hauteur pour redonner à la France sa position de 5ème puissance !
Jardinier
- 12/05/2016 - 19:41
Ah l'eurovision !
C'est nul, mais ça permet de passer trois heures plein d'espoir, puis au moment des votes de désespérer sur la perte totale d'influence de la culture française.