En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

03.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

04.

Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct

05.

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

06.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

06.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Jeune homme à la Mule" : quand Michel Orcel chausse la lorgnette de Stendhal…

il y a 7 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Raymonda" de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa : la perfection classique pendant trois heures d’horloge… Et on en redemanderait…

il y a 8 heures 18 min
pépite vidéo > Religion
Huit mois après
Chantier de Notre-Dame de Paris : France 2 dévoile des images de l'intérieur de la cathédrale
il y a 10 heures 5 min
pépites > France
Fortes perturbations
Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro
il y a 13 heures 52 min
light > France
Mauvaise camaraderie ?
Miss France 2020 : les ultimes heures de la compétition avant le sacre auraient été marquées par des tensions entre les candidates
il y a 15 heures 7 min
pépites > Social
Prévisions
Grève SNCF : Edouard Philippe exige un "plan de transport" pour les fêtes
il y a 17 heures 12 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

Comment Daech est né sur les décombres de l'Etat irakien

il y a 18 heures 18 min
rendez-vous > Politique
Zone Franche
Mélenchon et les élections britanniques : le grand rabbin, le Crif et le Likoud ont-ils fait chuter la gauche ?
il y a 18 heures 53 min
décryptage > Education
Négociations

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

il y a 20 heures 14 min
décryptage > Europe
Le retour de l'ennemi héréditaire

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

il y a 21 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le roman des Goscinny, naissance d'un gaulois" de Catel Muller : un parcours tendre et souriant aux sources de l'inspiration du père d'Astérix et Obélix

il y a 8 heures 8 min
pépites > Défense
Solidarité et soutien envers nos soldats
Emmanuel Macron sera avec les militaires français en Côte d’Ivoire pour les fêtes de fin d’année
il y a 9 heures 33 min
light > France
"Nipple Gate"
Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct
il y a 11 heures 2 min
pépites > Politique
Confiance
Edouard Philippe considère que la "bonne foi" de Jean-Paul Delevoye est "totale"
il y a 14 heures 27 min
pépite vidéo > Sport
Valeurs du sport bafouées
Roxana Maracineanu, ministre des Sports, a été huée et menacée par des supporters lors d'un match du Red Star
il y a 16 heures 30 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La genèse de Huaweï : comment le génie et les idées de Ren Zhengfei ont révolutionné les télécoms et l'industrie en Chine

il y a 17 heures 56 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

Lutte et prévention contre le terrorisme : l'impérieuse nécessité d'adopter une vision globale afin d'éviter l'impression du pansement sur une jambe de bois

il y a 18 heures 31 min
décryptage > Santé
Avancées médicales

Un nouveau traitement capable de prévenir la moitié des cancers du sein produit des effets même longtemps après avoir été pris

il y a 19 heures 42 min
décryptage > Politique
Répartie

Retraites : on peut être de droite et préférer la répartition

il y a 20 heures 29 min
décryptage > Politique
Déclaration d’intérêt

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

il y a 21 heures 33 min
© Elisabeth Carecchio
© Elisabeth Carecchio
Atlanti-culture

Théâtre : messieurs les metteurs en scène, ça suffit !

Publié le 15 avril 2016
Présentée au Théâtre de la Colline, "La Ménagerie de Verre" est une très grande pièce, remarquablement montée. Mais quand, Messieurs les metteurs en scène allez-vous arrêter de céder à la mode de faire jouer les comédiens dans leur barbe? On perd une bonne partie de ce qu'ils disent...
Dominique Poncet est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Poncet pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Poncet est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Présentée au Théâtre de la Colline, "La Ménagerie de Verre" est une très grande pièce, remarquablement montée. Mais quand, Messieurs les metteurs en scène allez-vous arrêter de céder à la mode de faire jouer les comédiens dans leur barbe? On perd une bonne partie de ce qu'ils disent...

L’auteur

Né le 26 mars 1911 à Columbus dans le Mississipi, d’un père alcoolique, joueur, presque toujours absent et qu’il détestait et d’une mère (Edwina) qu’au contraire, il adorait, Tennessee Williams s’essaie dès l’âge de cinq ans à l’écriture de saynètes et de poèmes pour « fuir le monde de la réalité ». Pour tenter d’échapper aussi à la vie si triste qu’il mène alors dans un cadre familial oppressant, entre un père qui le brime pour sa féminité, une sœur aimante (Rose), mais inadaptée au monde, et une mère figée dans ses souvenirs.

Toute sa vie durant l’écriture sera la seule raison d’être de cet écrivain sensible, fragilisé par la découverte de son homosexualité, un alcoolisme récurrent et aussi l’enfermement de sa sœur chérie pour schizophrénie.

Pendant quelques années, il exercera plusieurs petits métiers le jour, réservant ses nuits  à l’écriture de pièces en un acte. Il attendra 1945 pour connaître son premier succès public avec « La Ménagerie de verre ». Il a alors trente-quatre ans. Sa notoriété ne cessera de grandir. Notamment au fil des dix-neuf de ses pièces qui seront jouées de son vivant à Broadway et dans le monde entier, dont « Un tramway nommé Désir » (Prix Pulitzer 1948), « La Rose Tatouée » (1950), « La Chatte sur un toit brûlant » (Prix Pulitzer 1955), « Doux Oiseaux de jeunesse » (1959), « La Nuit de l’iguane » (1961).

Ce dramaturge aussi torturé que déchiré, qui fut également poète et romancier, et dont de nombreuses œuvres ont été portées à l’écran, mourra le 25 février 1983 dans une chambre d’hôtel new-yorkaise, officiellement étranglé avec le bouchon d’un flacon de médicament.

Thème

L’action se déroule dans un petit appartement de Saint-Louis. Elle met en scène trois membres d’une même famille. Une mère (Amanda), à la fois tyrannique, hystérique, pathétique, enfantine, perverse, hantée, aussi, par sa jeunesse perdue. Sa fille (Laura), solitaire, décalée, incapable d’affronter le monde réel, fragile comme les petits animaux de verre qu’elle collectionne. Et son fils (Tom), qui travaille dans une fabrique de chaussures, mais ne rêve que de poésie, d’aventure et d’écriture. A ce trio, viendra s’ajouter un autre personnage (Jim), totalement étranger à cette famille.

Quand la pièce commence, on va d’abord voir « vivre » le trio, le temps, pour Tennessee Williams, de dessiner délicatement le portrait  de chacun de ses membres, jusqu’à ce que, sur l’injonction de sa mère qui veut trouver un galant pour sa fille, Tom invite son collègue de travail, Jim… Parce qu’invité et hôtes sont  tous aussi tourmentés qu’inadaptés à toute vie sociale, la soirée tournera au fiasco… 

Points forts

- La pièce, d’abord. C’est sans doute l’une des plus émouvantes, des plus déchirantes de Tennessee Williams. Car à travers ce texte (le premier porté sur une scène), c’est de lui que parle l’auteur américain, de sa jeunesse perdue dans le petit appartement de sa mère, étouffant entre les névroses de cette dernière et les graves problèmes mentaux de sa sœur :(qui finira, lobotomisée, dans un hôpital psychiatrique).

Ecrite comme une «pièce de la mémoire», selon les termes même de son auteur, « La Ménagerie de verre » nous offre parmi les plus beaux personnages féminins du théâtre, deux femmes, une mère et sa fille, d’une fragilité de cristal, au bord de la brisure, à cause de leur absolue inaptitude, pour des raisons différentes, à vivre dans le monde réel.  

Autre raison d’être touché par cette pièce… S’y dessine, en filigrane, le portrait de l’auteur lui-même, marqué à tout jamais par cette enfance, et dont toute l’ œuvre à venir, sera caractéris par un intérêt compassionnel pour tous les marginaux, déclassés et perdants de la terre .

- La scénographie. Elle est simple, belle et épurée. Les comédiens jouent dans une sorte de cage faite de tulles superposés, et se déplacent  silencieusement sur un plateau ouaté. Ce dispositif donne à tout ce qui se dit une illusion d’irréalité et renvoie à l’univers du souvenir, comme le voulait l’auteur. Astucieux et très juste.

- La distribution; elle est de haute volée. Dominique Reymond joue avec une légèreté, par moments très drôle, les mères possessives, enfantines et hystériques. Olivier Werner compose un Tom (Tennessee) très touchant très désemparé, Pierric Plathier, un Jim au contraire tout en séduction et en réalisme. Solène Arbel dessine toutes en délicates nuances la frêle  et fuyante Laura.

- La traduction signée Irène Famchon. Simple, directe, moderne mais pas trop, elle est parfaite.

Points faibles

- Le niveau de voix des comédiens. À de trop nombreux moments, ils ne portent pas leur voix et jouent « cinéma ». Résultat, on ne les entend pas.

Cette façon de dire le texte, pour soi, sans se préoccuper du spectateur qui a payé sa place pour « entendre », est une mode qui gagne depuis quelque temps de nombreux plateaux de théâtre. C’est insupportable! Le jour où je suis venue, j’ai vu de nombreux spectateurs s’assoupir pendant la représentation (un comble pour un si beau texte et une distribution d’un tel niveau!) et j’en ai entendu un certain nombre se plaindre à la sortie.

On ne peut accuser les comédiens, mais les metteurs en scène qui, tout à leur « création », en oublient, parfois le spectateur. C’est idiot  !!!

Une phrase

« Mais pourquoi vous infliger le récit de mes misères? Racontez-moi les vôtres ».

Recommandation

BonBon

et pas "EXCELLENT", à cause du niveau sonore des voix...

Théâtre

« La Ménagerie de verre » de Tennessee Williams

Mise en scène : Daniel Janneteau

Informations

Théâtre National de la Colline

15 rue Malte Brun

75020 Paris

Réservation: 01.44.62.52.52

www.colline.fr

Jusqu’au 28 avril

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

03.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

04.

Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct

05.

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

06.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

07.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

06.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 15/04/2016 - 14:22
Théâtre de la colline
une colline en France....ah non! à Paris, paris, paris paris paris.
Ca vous fait pas chier sur Atlantico de ne parler que de "culture" parisienne. Car Tennessee ou n'importe qui, l'essentiel c'est que cela se passe dans ce fond de lavabo de la France ; Paris. Un peu comme la plupart des films français; des paumés bac+5 dans 30m2 avec des histoires de cul et des interrogations digne de cette vieille BD de Bretecher.