En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
Golgotha

François Hollande crucifié. Oui mais pourquoi rit-on de son calvaire ?

Publié le 05 avril 2016
Le président de la République avance en souffrant sur son chemin de croix. Et, bizarrement, ça n'émeut personne…
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de la République avance en souffrant sur son chemin de croix. Et, bizarrement, ça n'émeut personne…

Sur la Via Dolorosa il traine péniblement sa croix. Pas de Simon pour l'aider et le soulager pendant quelques instants de cet oppressant fardeau. Juste des quolibets, des huées et des crachats. "Prends un scooter ça ira plus vite !" Et tapis dans un coin Judas (Manuel Valls) ricane doucement. 

François Hollande a des choses en commun avec le petit Jésus. Comme lui autrefois il s'est présenté en 2012 en disant qu'il était le Messie. A la différence des Juifs, très sceptiques à l'époque sur les capacités salvatrices de Jésus, les Français y ont cru. Assez vite, ils ont découvert qu'il y avait mensonge sur la marchandise. Et un peuple trompé peut devenir aussi rancunier et vindicatif qu'une femme bafouée. Il suffit de demander à Valérie Trierweiler… 

L'abandon lamentable – une capitulation en rase campagne – de la déchéance de nationalité, puis le détricotage indécent de la loi travail a amené la presse, très versatile, à titrer sur le Golgotha ou le calvaire de François Hollande. Mais sans pitié, ni commisération. Le président de la République n'inspire pas ce genre de sentiments. "Que son sang retombe sur nos têtes" hurle la foule ameutée en sous-main par des Aubry, des Montebourg, des Mélenchon, des Cherki, des Hamon. 

Personne pour lui tendre la main. Pas de résurrection possible. Et le Golgotha de François Hollande est juste celui d'un très, très mauvais péplum. Il fait peine à voir pourtant. Mais Jésus avait dit : "Mon royaume n'est pas de ce monde". Hollande, lui, a eu l'invraisemblable prétention d'établir son royaume sur Terre. Et il a, arrogant, manipulateur, tout petit Machiavel, négligé un très sage adage. On peut mentir tout le temps à une personne. Une fois à tout le monde. Mais on ne peut pas mentir tout le temps à tout le monde…

C'est pourquoi les insultes pleuvent sur le pauvre Hollande. Et puisque nous sommes en plein, dans le Nouveau Testament il y a une histoire qui lui va comme un gant. Un jour le président de la République reçoit en audience l'ambassadeur d'Israël. Ce dernier lui trouve mauvaise mine et s'enquiert de sa santé. "Rien ne va, je déprime, tout le monde m'en veut, la presse m'assassine." Et Hollande lâche un "boooouuuuhhhh". L'ambassadeur d'Israël compatissant, lui dit : "Venez chez nous Monsieur le Président". "Qu'irai-je y faire ?" " Un miracle". "Mais quel miracle ?" "Venez sur les bords du lac de Tibériade et là vous marcherez sur l'eau". Désespéré Hollande voit là sa dernière chance de survie. Entouré de ministres, de conseillers, et avec les représentants de toute la presse française il se rend sur les bords du lac. Il hésite un instant. Mets un pied dans l'eau. Et, ô miracle, il marche sur l'eau ! "Hosanna" s'écrient les ministres et les conseillers. Le lendemain toute la presse française titre : "François Hollande ne sait pas nager".

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

04.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

05.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

06.

Rentrée sous pression : pourquoi la mi-mandat pourrait être fatale pour l’unité de la LREM

07.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

01.

Cap sur 2011

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

03.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ISABLEUE
- 06/04/2016 - 14:19
Mais...
vous croyez vraiment qu'il souffre ???
J'en doute.
beg meil
- 06/04/2016 - 00:03
Merci MONSIEUR Rayski !!!!!! ! ! ! !!
J'l'adooooooooore !!!!!!!!!!!!!!
Marie-E
- 05/04/2016 - 18:36
j'ai trop aimé la fin
de l'histoire. Mais que cela fait du bien de rire....