En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© Fredrik / Wikipedia
Gros boum
A la recherche des origines de la vie : des scientifiques vont étudier pour la première fois le cratère de l’astéroïde qui a tué les dinosaures
Publié le 12 mars 2016
Une équipe de chercheurs a obtenu l'autorisation de forrer le cratère de Chicxulub dans le Golfe du Mexique. Cette initiative pourrait permettre de retourner des dizaines de millions d'années en arrière, de comprendre la disparition des dinosaures et la renaissance de la vie sur Terre.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une équipe de chercheurs a obtenu l'autorisation de forrer le cratère de Chicxulub dans le Golfe du Mexique. Cette initiative pourrait permettre de retourner des dizaines de millions d'années en arrière, de comprendre la disparition des dinosaures et la renaissance de la vie sur Terre.

Situé dans la péninsule de Yucatán du golfe du Mexique, le cratère de Chicxulub est un mystère pour les scientifiques. Ce site qui s'étend sur 180 kilomètres de diamètre est le seul resté intact de la chute d'astéroïdes responsables de la disparition des dinosaures il y a 66 millions d'années. « Tous les autres sont sur une autre planète, ou ils ont été érodés », selon Sean Gullick, géophysicien à l'université d'Austin au Texas et qui est à l'origine de cette mission.

Une première historique

Pour découvrir ses mystères, des géo-scientifiques ont donc obtenu l'autorisation d'effectuer un forage dans la région, pour la première fois. « C'est l'ambition d'une vie qui se réalise enfin », a déclaré Joanna Morgan, géophysicienne à l'Imperial College de Londres et co-organisatrice de l'initiative. Après 15 ans de préparation, le projet sera parrainé par le Programme de Découverte Océanique (IODP) et le Programme de Forage Scientifique Continental International à hauteur de 10 millions de dollars, et la mission de recherche se déroulera sur deux mois.

Dans un premier temps, le matériel sera acheminé par bateau à 30 km des côtes du Yucatan et une plate-forme sera réalisée sur place. Une fois cette opération effectuée, l'équipe débutera le forage qui traversera 500 mètres de roches calcaires, puis 1000 mètres de roches en profondeur, pour en extraire plusieurs fragments de 3 mètres de long chacun.

Ces échantillons pourraient permettre aux scientifiques de retracer le scénario de la chute du gigantesque astéroïde dont l'envergure est estimée à une dizaine de kilomètres de diamètre. Mais plus que tout, les chercheurs de l'université d'Austin pourraient faire la lumière sur les changements des roches du bassin qui se sont reconstituées après la chute.

Comprendre comment la vie a repris ses droits après l'impact

Un des objectifs des scientifiques est de comprendre non seulement l'impact, mais ce qui s'est passé après. En plus de ces échantillons, l'équipe de scientifiques va récolter les microfossiles présents dans les dépôts. La structure du cratère, moins dense qu'en général pour du granit, permet de penser qu'il a été rempli par des liquides chauds, ce qui d'après Charles Cockell, astro-biologiste à l'IODP, pourrait signifier que ces zones auraient permis à des bactéries de se développer.

Pour confirmer leurs hypothèses, les chercheurs effectueront donc une biopsie de la roche. Ils récolteront des fragments d'ADN de bactéries, et y chercheront les gènes responsables des mutations. "Nous nous attendons à découvrir d’abord une période sans trace de vie puis un retour de la vie et une augmentation de la diversité à travers le temps" a expliqué Sean Gulick à CNN.

Ces gènes pourraient expliquer si les bactéries se sont re-développées en se nourrissant de carbone et d'oxygène (comme la plupart des microbes), ou en s'aidant de fer et de souffre déposés par les liquides chauds ; en somme, comment la vie s'est redéveloppée après l'impact.

Si la certitude sur la chute de l'astéroïde, équivalente à un milliard de bombes atomiques, et qui a provoqué la disparition d'environ 75% des espèces terrestres, est réelle, ces recherches apporteraient donc de nouveaux éléments. Elles permettraient déjà de lever le voile sur le scénario exact de l'extinction de masse des espèces qui a eu lieu il y a 66 millions d'années, « Nous espérons obtenir des échantillons qui permettront la datation très précise du cratère » explique Joanna Morgan. Mais aussi et surtout d'affirmer que ce cratère signe avant-coureur de la mort des espèces était aussi un créateur de vie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
Grand Débat à Souillac : le Président qui mouillait sa chemise (jusqu’à risquer de la perdre ?)
05.
"Il entend, mais il n'écoute personne" : les conseillers de Macron sont au bout du rouleau
06.
L'ancien garde du corps de Lady Di s'inquiète pour la sécurité de Meghan Markle
07.
10% des oeuvres d'art de l'Etat portées disparues
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Et la raison pour laquelle les Allemands commencent sérieusement à s’inquiéter d’un Brexit sans deal est…
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires