En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète

03.

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

04.

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

05.

Villes fermées et quarantaine : ce qui pourrait (ou pas) se passer en France en cas de pandémie aigüe

06.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

07.

Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

ça vient d'être publié
pépites > Santé
2019-nVoC
Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète
il y a 3 heures 16 sec
pépites > International
Vive inquiétude
L’association française SOS Chrétiens d’Orient a annoncé la disparition de quatre de ses collaborateurs en Irak
il y a 6 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"En couple (situation provisoire)" : un an après, la pièce à succès de Jean-Michel Ribes retrouve le haut de l'affiche

il y a 10 heures 33 min
pépites > Politique
Violence
Elections municipales : la permanence de l'ancien candidat Pierre-Yves Bournazel a été vandalisée
il y a 11 heures 16 min
pépite vidéo > Santé
Grands moyens
Lutte contre le coronavirus : la Chine va construire un hôpital en dix jours afin de faire face à l'épidémie
il y a 12 heures 32 min
pépites > Faits divers
Enquête en cours
Plusieurs morts dans une fusillade en Allemagne à Rot am See
il y a 13 heures 24 min
pépites > Politique
Confidences du chef de l'Etat
Violences en France, communautarisme, islam : Emmanuel Macron se confie aux médias après son déplacement en Israël
il y a 16 heures 6 min
décryptage > Economie
Entreprises menacées par le virus ?

Wuhan, la plus connectée à la France des villes chinoises

il y a 17 heures 40 min
décryptage > Politique
Revanche de la Ligue ?

Matteo Salvini, chronique d’un retour annoncé

il y a 18 heures 13 min
décryptage > Politique
Echiquier politique

Mais que prépare pour 2022 le "bordel" politique sans précédent des municipales ?

il y a 19 heures 19 min
pépite vidéo > Santé
Prévention
Trois premiers cas du coronavirus en France : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Agnès Buzyn
il y a 6 heures 12 min
pépites > Santé
Enrayer la progression du virus
Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris
il y a 7 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La jungle des océans. Crimes impunis, esclavage, ultraviolence, pêche illégale" de Ian Urbina : enquête percutante sur les mauvaises pratiques en mer

il y a 10 heures 43 min
light > Insolite
Psychose ?
Coronavirus : le jeu vidéo "Plague Inc." rencontre un franc succès
il y a 11 heures 50 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la souris fait un sourire et quand le soleil fait sa ronde : c’est l’actualité des montres garantie sans coronavirus
il y a 12 heures 49 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Les chrétiens d'Afrique subsaharienne menacés par le terrorisme islamiste
il y a 15 heures 15 min
décryptage > Politique
Objectif 2022 ?

Ségolène Royal ou le retour d’un fervent désir d’avenir (personnel)

il y a 17 heures 10 min
décryptage > Economie
C'est gonflé quand même…

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

il y a 18 heures 36 sec
décryptage > Economie
Revue stratégique

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

il y a 19 heures 38 sec
décryptage > France
Pression

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

il y a 19 heures 33 min
© Reuters
© Reuters
Même pas peur

Pourquoi la Chine vend ses réserves de dette américaine à tour de bras et quels effets pour la première économie du monde ?

Publié le 13 janvier 2016
Alors que la Chine est le premier détenteur mondial de dette américaine, le pays semble changer son fusil d'épaule. Au cours de l'année 2015, la Chine aurait vendu l'équivalent de 187 milliards de dollars de titres de dette, et ce, sans que cela ne produise aucun effet sur la situation des taux américains.
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la Chine est le premier détenteur mondial de dette américaine, le pays semble changer son fusil d'épaule. Au cours de l'année 2015, la Chine aurait vendu l'équivalent de 187 milliards de dollars de titres de dette, et ce, sans que cela ne produise aucun effet sur la situation des taux américains.

Atlantico : Alors que la Chine est le plus grand détenteur mondial de dette américaine, les autorités chinoises ont procédé à la plus grande vente de titres américains au cours de l'année 2015, soit 187 milliards de dollars. Quelles sont les raisons permettant d'expliquer cette perte d'intérêt de la Chine pour la dette américaine ?

Nicolas Goetzmann : La Chine n'a pas perdu son intérêt pour la dette américaine, la Chine est contrainte d'agir de la sorte. Le premier point à prendre en compte est que le Yuan, la monnaie chinoise, est liée au dollar, c’est-à-dire que les autorités chinoises ont délibérément choisi de voir leur monnaie flotter au gré des évolutions de la monnaie américaine. Or, depuis plus près de deux ans maintenant, lorsque la Fed a commencé à avertir les marchés financiers que la hausse des taux était pour bientôt, le dollar progresse contre toutes les monnaies du monde. Pour l'exemple, l'euro s'est fortement déprécié par rapport au dollar depuis ce moment, passant de 1.38$ à 1.08$. Par conséquent, en raison de l'arrimage du Yuan au dollar, la monnaie chinoise suit le même mouvement, et progresse fortement par rapport aux autres monnaies. Mais un tel mouvement ne se réalise pas de façon automatique, les autorités chinoises doivent agir pour que la hausse se matérialise. Et cette action consiste à vendre des actifs libellés en dollars, c’est-à-dire la dette américaine que la Chine détient en réserve, pour acheter du Yuan. Une telle pression à l'achat permet de soutenir le Yuan à la hausse et ainsi de respecter le lien fixé entre les deux monnaies. Mais cette politique conduit à une érosion progressive des réserves en dollar de la Chine. Mais encore une fois, il s'agit plus d'une contrainte que d'un choix pour les autorités chinoises.

Ce risque de voir la Chine se détourner de la dette américaine était pointé du doigt depuis plusieurs années, quelles en sont les conséquences ?

Pour le moment, aucune. Alors que le discours routinier consistait à produire un récit alarmiste portant sur une dette américaine totalement dépendante du pouvoir chinois, les évolutions de ces derniers mois tentent à prouver qu'il s'agit d'un non-événement pour les Etats Unis. Parce que la crainte supposée était de voir les taux d'intérêts américains progresser sous l'effet de la vente d'actifs par la Chine. Mais les taux d'intérêts américains sont stables, voir plutôt orientés à la baisse lors de ces dernières semaines. Lors des deux dernières années, les taux US à 10 ans sont passés de 3.00% à 2.2%. L'alarmisme de certains s'est donc une nouvelle fois révélé infondé. Les obligations du Trésor américain sont un actif de référence, et la Chine à elle seule n'a pas le pouvoir d'orienter ce marché.

Le problème concerne bien plus la Chine. Non pas que la vente de ces actifs soit un problème, mais parce que cette vente forcée est une cause du ralentissement économique chinois. En forçant le Yuan à la hausse, les autorités chinoises opèrent une forme de resserrement de leur politique monétaire. Dans le même temps, ces mêmes autorités ont procédé à quelques petites dévaluations afin de compenser, au moins un peu, les effets de cette politique. Mais ce sont les deux faces d'un même mouvement, et sont contradictoires. Mais ces dévaluations restent très insuffisantes. En réalité, et aussi longtemps que le dollar progressera, la Chine sera forcée de serrer la vis de son économie. Il est donc urgent pour le pays de passer à un régime de change libre, qui provoquera une chute du Yuan vis-à-vis du dollar, au regard de la configuration actuelle.

S'agit-il d'un signal d'alarme pour les Etats Unis ? le pays sera-t-il contraint de revoir sa situation d'endettement s'il veut éviter la défiance des investisseurs ?

Non. La situation de la dette américaine dépend en premier lieu de la capacité du pays à générer de la croissance. Lorsque la croissance est là, les revenus de l'Etat augmentent, et le pays est en capacité de faire face à ses obligations. Une véritable situation de stress sur la dette américaine semble hors de propos aujourd'hui. De plus, l'épargne mondiale est très importante, c'est ce qui explique que les taux d'intérêts soient très faibles pour de nombreux pays à travers le monde. Parce que les milliers de milliards de dollars de l'épargne mondiale doivent bien trouver un support, et qu'il reste très attractif de placer son épargne dans l'Etat qui administre la plus grande économie du monde. A moins de préférer placer son argent auprès de l'Etat Chinois…

De plus, une hausse des taux aux Etats Unis ne ferait que traduire une amélioration de la situation économique du pays. Parce qu'au niveau macroéconomique, si les taux à 10 ans progressent, cela signifie que les marchés financiers anticipent une hausse de la croissance et de l'inflation, c’est-à-dire de la demande. Par effet de vase communiquant, les marchés vendent des obligations pour investir dans des actifs plus risqués, comme des actions, ce qui vient soutenir l'économie. Des taux bas, proches de 0, sont le signe d'une grande défiance, et non d'une grande confiance. C'est ce qui se passe aujourd'hui en Europe, ou les taux sont plus bas qu'aux Etats Unis. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète

03.

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

04.

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

05.

Villes fermées et quarantaine : ce qui pourrait (ou pas) se passer en France en cas de pandémie aigüe

06.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

07.

Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pierre de robion
- 13/01/2016 - 17:26
Gag!!
je cite:"De plus, l'épargne mondiale est très importante, c'est ce qui explique que les taux d'intérêts soient très faibles... Parce que les milliers de milliards de dollars de l'épargne mondiale...."
Epargne, ou milliers de milliards de dollars, d'Euros, de sterling ou autres monnaies issus de l'opération de la 'planche à billets' et donc sans aucune contre partie réelle en biens ou service?
Bref de la monnaie...de singe!
Pig
- 13/01/2016 - 17:20
Majuscule
Mais pourquoi donc mettre systématiquement une majuscule à yuan ? En met-on une à dollar, franc, euro ?