En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée

05.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

06.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

07.

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
pépites > France
Galère
Grève : les perturbations prévues ce lundi
il y a 7 heures 43 min
pépite vidéo > International
Noir de monde
Hong Kong : 800.000 manifestants lors du défilé marquant les six mois de la contestation
il y a 10 heures 27 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Neuf exoterres sur dix autour d'étoiles doubles seraient propices à la vie ; Exobiologie : ce microorganisme préfère les météorites à la Terre
il y a 11 heures 52 min
pépites > France
Jusqu'au boutisme
Philippe Martinez : "Nous tiendrons jusqu'au retrait" de la réforme des retraites
il y a 12 heures 53 min
pépites > Santé
Générosité
Téléthon : la collecte atteint 74,6 millions d'euros
il y a 13 heures 40 min
décryptage > Santé
Pouvoir du marketing

C’est établi, l’idéologie biaise nos perceptions de ce qui est sain ou pas en matière d’alimentation

il y a 14 heures 59 min
décryptage > Terrorisme
Discrétion

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

il y a 15 heures 9 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sport et la marche : ces outils précieux pour aider et guérir certains jeunes en souffrance à l'adolescence

il y a 16 heures 34 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le plan de Joe Biden face à Donald Trump dans le cadre d'une élection qui ne ressemblera à aucune autre dans l'histoire des Etats-Unis

il y a 16 heures 35 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ces 5 tendances planétaires qui définissent notre futur climatique
il y a 16 heures 37 min
pépites > France
Divisés
Retraites : un Français sur deux a une image positive du mouvement de contestation
il y a 9 heures 29 min
pépite vidéo > Media
Le beauf final
Marquinhos papa : le PSG dénonce les propos "immatures et blessants" de Guy Roux
il y a 10 heures 48 min
light > Insolite
Erreur de la banque
Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée
il y a 12 heures 23 min
Sain et sauf
L'aventurier Mike Horn a été sauvé en Arctique
il y a 13 heures 18 min
décryptage > Politique
Idiots utiles

L'instrumentalisation des extrêmes gauches : une astuce des partis de droite pour gagner les élections ?

il y a 14 heures 53 min
décryptage > Société
« Il nous faut une nouvelle nuit du 4 août ! »

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

il y a 15 heures 5 min
décryptage > Insolite
Bonnes feuilles

Comment Charles de Gaulle a été envoûté par Brigitte Bardot lors de sa visite à l'Elysée

il y a 16 heures 33 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Comment la violence a envahi l'espace public face à la faiblesse de ceux qui conservent le monopole de la force

il y a 16 heures 35 min
décryptage > Economie
Liberté chérie

Joseph Macé-Scaron : "Face à la montée des totalitarismes, se passer du libéralisme est plus qu’un crime, c’est une faute"

il y a 16 heures 36 min
décryptage > Media
Censure

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

il y a 16 heures 38 min
© Reuters
© Reuters
Petite mère du peuple

Le mystère Taubira

Publié le 25 décembre 2015
Tout à la fois dedans et dehors, Christiane Taubira fait figure d'électron libre du gouvernement. Mardi, elle annonçait l'abandon du projet d'extension de la déchéance de nationalité pour les binationaux nés Français sur une radio en Algérie. Aujourd'hui, François Hollande annonce qu'il sera bien maintenu. Plus qu'un coup de bluff, la ministre de la Justice a posé sur la table la carte provocation.
Jacques Julliard est journaliste, essayiste, historien de formation et ancien responsable syndical. Il est éditorialiste à Marianne, et l'auteur de "La Gauche et le peuple" aux éditions Flammarion.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avocat depuis 1972, Régis de Castelnau a fondé son cabinet, en se spécialisant en droit social et économie sociale.Membre fondateur du Syndicat des Avocats de France, il a développé une importante activité au plan international. Président de l’ONG «...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Julliard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jacques Julliard est journaliste, essayiste, historien de formation et ancien responsable syndical. Il est éditorialiste à Marianne, et l'auteur de "La Gauche et le peuple" aux éditions Flammarion.
Voir la bio
Régis de Castelnau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avocat depuis 1972, Régis de Castelnau a fondé son cabinet, en se spécialisant en droit social et économie sociale.Membre fondateur du Syndicat des Avocats de France, il a développé une importante activité au plan international. Président de l’ONG «...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tout à la fois dedans et dehors, Christiane Taubira fait figure d'électron libre du gouvernement. Mardi, elle annonçait l'abandon du projet d'extension de la déchéance de nationalité pour les binationaux nés Français sur une radio en Algérie. Aujourd'hui, François Hollande annonce qu'il sera bien maintenu. Plus qu'un coup de bluff, la ministre de la Justice a posé sur la table la carte provocation.

Atlantico : Pourquoi Taubira ne démissionne-t-elle pas si elle est en tel désaccord avec la politique de son gouvernement ? Doit-elle le faire ?

Jacques Julliard : Elle est enferrée dans une ambiguïté qui ne semble pas lui déplaire. Taubira ce n'est pas Chevènement pour qui un ministre ferme sa gueule ou bien démissionne. Elle, elle ouvre sa gueule mais ne démissionne pas. C'est sa marque de fabrique. Visiblement, elle aime le pouvoir et ne semble pas franchement décidée à l'idée de bien vouloir le lâcher. Pourtant depuis qu'elle est au gouvernement, elle aurait pu démissionner à plusieurs occasions. Mais elle ne l'a jamais fait. Il lui arrive d'ailleurs d'avoir le dernier mot. Lorsqu'elle est en position de force, Hollande arbitre en sa faveur et a contrario lorsque le rapport de force est en sa défaveur, elle s'incline. Ces relations de pouvoir ne correspondent pas franchement à l'idée qu'on se fait d'un gouvernement. De la majorité plurielle, on est passé à un gouvernement pluriel.

Régis de Castelnau : Sur le plan du fonctionnement normal d’un gouvernement, il apparaît assez évident que le pataquès provoqué par Madame Taubira aurait dû aboutir à une démission de sa part. Retenons qu’elle avait été d'une discrétion de violette depuis la mise en place de l'état d'urgence.

 Le Président de la République avait très rapidement annoncé une révision de la Constitution, en prenant 24 h après (!) les attentats du 13 novembre un virage à 180° à propos de la déchéance de nationalité. Que la gauche avait vigoureusement combattu jusqu’alors. Ce qui a fort normalement suscité un débat dont il est possible que la garde des sceaux ait surestimé les conséquences.

On sait depuis un moment déjà que Madame Taubira et surtout préoccupée de sculpter sa statue de grande personnalité de « gauche ». Elle a donc profité, la veille du conseil des ministres où devait être présenté le projet de loi constitutionnelle, pour donner une interview d'une interview donnée à radio algérienne. Prenant tout le monde vitesse elle a pris la responsabilité d’annoncer à la face du monde l’abandon de la mesure controversée. Pour être désavouée par le président le lendemain. Il est assez clair qu’elle aurait dû au moins proposer sa démission. Mais, avec les exemples récents de Bartolone, et Le Drian on voit bien que la responsabilité politique est tombée en désuétude. Plus personne ne démissionne quels que soient les fautes commises.

Pourquoi  Hollande ne la limoge pas ?

Jacques Julliard : Hollande ne veut pas la renvoyer du gouvernement. Il a en effet plus à perdre à voir Christiane Taubira en dehors du gouvernement plutôt que dedans. Les couacs qu'elle provoque servent les intérêts de Hollande qui lui permet de préserver la gauche de la gauche de sa majorité. De plus, admettre, comme elle vient de le faire, que le dernier mot appartient au président de la République, c'est tout bénéfice pour Hollande puisque l'opposition de gauche voit sa représentante accepter sans trop faire histoire la décision présidentielle. Il en sort donc renforcé.  

Régis de Castelnau : C’est Cambadelis lui-même qui a vendu la mèche lorsqu’il nous a indiqué « qu’elle était indispensable à la couleur du gouvernement ». Ministre de couleur plutôt brillante et se présentant en grande conscience de gauche, sa caution est indispensable. Elle ne risque rien de ce point de vue. Mais il n’est pas sûr qu’elle n’ait pas, avec certaines de ces provocations essayé d’être écartée. Ce qui lui aurait permis d’ajouter la plume du martyr à son chapeau.

Sa carrière politique et curieuse. Une jeunesse indépendantiste qu’il est un peu ridicule de lui reprocher aujourd’hui suivi d’un parcours classique qui la situait plutôt au centre-droit de l’échiquier politique. C’est Bernard Tapie qui l’ayant repérée après qu’elle eut voté la confiance au gouvernement Balladur, lui proposa de l’accompagner dans sa trajectoire.

Quel est son moteur ? agit-elle par pur opportunisme ou bien est-elle motivée par des convictions politiques ?

Jacques Julliard : Christiane Taubira a toujours eu de fortes convictions de gauche. Mais, grâce à une certain habileté, elle toujours su les affirmer au sein de postures politiques assez modérées.  N'oublions pas qu'il y a quelques années elle était la candidate des radicaux alors qu'aujourd'hui on la verrait plus à la tête d'un Front de gauche damant le pion à Mélenchon.

Régis de Castelnau : Sa carrière politique est curieuse. Une jeunesse indépendantiste qu’il est un peu ridicule de lui reprocher aujourd’hui suivie d’un parcours domien classique qui la situait plutôt au centre-droit de l’échiquier politique. C’est Bernard Tapie qui l’ayant repérée après qu’elle eut voté la confiance au gouvernement Balladur en mille neuf cent quatre-vingt-treize, lui proposa de l’accompagner dans sa trajectoire. Ce qui aboutit, après l’explosion en vol de Tapie, à sa candidature radicale de gauche en 2002 aux élections présidentielles. Elle avait depuis un peu disparu des écrans jusqu’à la victoire de François Hollande qui lui proposa un poste sur le quota réservé aux radicaux de gauche. Et c’est là qu’elle sut saisir sa chance avec l’interminable débat au Parlement sur le « mariage pour tous » qu’elle anima avec brio. Et qui la transforma en tête de Turc de la droite dure. Prétendre que c’est une femme de gauche est assez abusif. Elle a été la grande absente de tous les débats sociaux qui ont eu lieu depuis le début du quinquennat. 

Quelles sont les relations entre Hollande et Taubira ?

Jacques Julliard : Hollande a toujours dit qu'il était un homme aux nerfs froids. Comme Mitterrand, il sait maitriser son émotivité. Taubira, elle, est plus passionnelle. Cela explique en partie qu'il y ait souvent des étincelles entre eux deux.

Régis de Castelnau :  À ma connaissance, elle ne fait pas partie de la bande des hollandais et je pense que François Hollande la supporte plus qu’il ne la soutient. N’étant jamais véritablement empressé avec elle, laissant à Manuel Valls le soin de la défendre. 

Pourquoi avoir accepté le ministère de la justice alors qu'elle semble s'en désintéresser ?

Jacques Julliard : Il est difficile vu le contexte de tension actuel d'en récupérer un autre. Elle aurait pu aimer être ministre de la culture vu son goût pour la poésie. Mais être Garde des sceaux lui offre une position bien plus confortable et bien plus élevée dans la hiérarchie. C'est un ministère qui lui permet d'avoir une posture de gauche à l'intérieur d'un gouvernement davantage centriste que de gauche. Ce poste ministériel est idéal pour elle. 

Régis de Castelnau : Elle ne semble manifester aucun intérêt réel pour la mission confiée avec le poste essentiel de garde des sceaux, laissant les services où le Syndicat de la Magistrature est actuellement hégémonique conduire le bal. L’accusation de prôner « une justice laxiste » est inepte. Elle se contente de laisser faire les services où sévissent effectivement certains partisans de la « culture de l’excuse », mais où l’essentiel des problèmes provient d’une absence criante de moyens. Mais s’il est incontestable qu’elle est l’objet d’une haine impressionnante dont parfois la dimension raciste n’est pas absente.

En fait, il semble que ne se faisant pas beaucoup d’illusions sur la pérennité de la gauche au pouvoir elle a été surtout préoccupée de ménager ses intérêts pour l’après. On dit beaucoup qu’elle se verrait bien au Conseil Constitutionnel, comme Robert Badinter le fut après avoir lui aussi été garde des sceaux et dont elle envie le statut de « grande conscience de la gauche ».

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

03.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

04.

Quasi-émeute à Marseille face à un distributeur de billet qui distribuait le double de la somme demandée

05.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

06.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

07.

Boycotts pub : bien pire que l’activisme des Sleeping Giants, la lâcheté des marques qui cèdent à la pression

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
winnie
- 26/12/2015 - 07:35
il est evident,
Que Taubira est la caution de couleur du gouvernement,quelque soit se qui est dit d'elle, est tourner comme propos raciste . Donc elle peu tout se permettre avec ce gouvernement de lavette,et faire de belles phrases et citer des grands auteurs ne fait pas d'elle une femme d'exeption, les Français s'en moquent des belles phrases et des mots d'auteur,ce qu'ils veulent c'est de l'ordre de la fermeté de la punition pour les délinquant et non pas laxisme,deconstruction de la société et conivence avec le pouvoir. Si Hollande avait des couilles il aurait mis Taubira dehors depuis longtemps. Mais il lui faut aussi des ministres issus de la diversité pour soigner le peu d' electorat populaire qui lui reste c'est a dire les gens d'origines immigrées.
precepte
- 25/12/2015 - 18:36
Taubira
Il n'y a pas un mystère Taubira mais un mystère Hollande qui l'a nommée alors qu'il ne pouvait pas ignorer son penchant indépendantiste et ses démêlés avec la justice à ce propos. Il devra un jour s'expliquer sur ce mystère!
cloette
- 24/12/2015 - 14:37
anguerrand
elle était petite prof de petit collège à l'origine, milieu modeste famille nombreuse puis elle a fait du droit et de la politique qui enrichit comme pour Bartolone ou d'autres . En effet elle a des biens ( paraît il )