En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

06.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Déception
Réforme des retraites : Les syndicats très déçus par les annonces d'Edouard Philippe
il y a 5 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Film : "Docteur ?" : Un duo d'acteurs épatants pour une comédie de Noël, légère, mais pas seulement

il y a 8 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Livre : "Le ciel par-dessus le toit" de Natacha Appanah : Un roman familial, puissant et émouvant

il y a 9 heures 15 sec
light > Insolite
Too bad!
Un artiste vend une banane scotchée au mur 12.000 dollars : un autre la décroche, la pèle et la mange
il y a 11 heures 15 min
pépite vidéo > Insolite
Goût de luxe
Un hôtel espagnol décore son hall d'entrée avec un sapin à 14 millions d'euros
il y a 11 heures 53 min
rendez-vous > Economie
Zone Franche
Retraites et consensus scientifique : peut-on vraiment prendre les retraito-sceptiques au sérieux ?
il y a 13 heures 5 min
décryptage > Europe
Surprises

Surprises à la carte : ce que la géographie de l’euroscepticisme nous apprend des racines du trouble politique qui ébranle l’Union

il y a 13 heures 32 min
décryptage > Terrorisme
Incompréhension

Condamnation à la baisse : ce que la justice française semble ne pas comprendre du tout du djihadisme

il y a 16 heures 54 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Conflit sur les retraites : la France s’enfonce dans un chaos inextricable et contradictoire qui ressemble de plus en plus à ce que vivent les Britanniques avec le Brexit

il y a 17 heures 15 min
pépites > Religion
Solidarité et soutien
Attaque contre la mosquée de Bayonne : SOS Racisme lance un appel de soutien pour une marche solidaire ce dimanche 15 décembre
il y a 1 jour 25 min
pépites > Politique
Bad news ?
Réforme des retraites : les points principaux du discours d'Edouard Philippe
il y a 7 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "La vie est belle" : Conte de Noël anti-morosité....

il y a 8 heures 54 min
décryptage > Politique
Droit du sol ?

Esther Benbassa vous devriez lire François-René de Chateaubriand !

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Santé
Petites vérités

Petites vérités utiles à rétablir sur l’espérance de vie en France

il y a 11 heures 46 min
décryptage > Europe
La juste mesure

Royaume-Uni : la lutte anticorruption cherche la juste mesure

il y a 13 heures 4 min
décryptage > Politique
Petites vérités

Humanisme, rémunérations et régimes spéciaux : le cas Delevoye

il y a 13 heures 13 min
décryptage > Science
Découverte

Quand le simulateur énergétique du MIT montre qu’il demeure possible de limiter à la hausse des températures à 1,1°C sans décroissance tout en se passant des énergies fossiles

il y a 14 heures 13 min
décryptage > Economie
Génération 1975

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

il y a 17 heures 2 min
décryptage > Politique
To Reforme or not To Reform

Emmanuel Macron sera-t-il le Gorbatchev du “cercle de la raison” ?

il y a 17 heures 20 min
pépites > Politique
Sondages
Elections municipales à Paris : percée de Rachida Dati qui fait jeu égal avec Benjamin Griveaux et devance Cédric Villani
il y a 1 jour 1 heure
© Pixabay
© Pixabay
L'année de la fus-ac

2015, année record pour les fusions-acquisitions : est-ce grave docteur finance ?

Publié le 23 décembre 2015
2015 a été une année record pour les fusions-acquisitions, avec un chiffre total de 4.600 milliards de dollars, d'après des statistiques de Thomson Reuters. Petite analyse de ces fusions-acquisitions, les mécanismes qui les sous-tendent, et ce qu'elles disent sur la confiance (en excès?) des marchés…
Christian de Boissieu est économiste, spécialiste des questions monétaires et bancaires. Il est membre du conseil du collège de l'AMF (Autorité des marchés financiers) depuis mai 2011 et ancien régulateur bancaire.Professeur à l'université de Paris I...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian de Boissieu
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian de Boissieu est économiste, spécialiste des questions monétaires et bancaires. Il est membre du conseil du collège de l'AMF (Autorité des marchés financiers) depuis mai 2011 et ancien régulateur bancaire.Professeur à l'université de Paris I...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
2015 a été une année record pour les fusions-acquisitions, avec un chiffre total de 4.600 milliards de dollars, d'après des statistiques de Thomson Reuters. Petite analyse de ces fusions-acquisitions, les mécanismes qui les sous-tendent, et ce qu'elles disent sur la confiance (en excès?) des marchés…

Atlantico : 2015 a été l'année record des fusions-acquisitions, le pic de 2007 est battu avec 4.600 milliards de dollars d'après des chiffres de Thomson Reuters. Comment expliquer cela?

Christian de Boissieu : On peut expliquer cela pour plusieurs raisons. Premièrement, les taux d'intérêt sont bas, du côté américain y compris, donc la dette est peu chère, le coût pour ceux qui initient ce genre d'opérations est donc faible. Ce n'est pas la première fois en 2015 que les taux sont bons. La deuxième raison concerne les secteurs lourds, qui connaissent une recomposition importante, il s'agit de l'énergie, ou de l'industrie pharmaceutique par exemple. Troisième raison : la reprise aux Etats-Unis, et de façon plus modérée en France, entraîne des opérations offensives, qui permettent d'augmenter le profit. Enfin, la pression des marchés financiers, et la recherche du rendement, la rentabilité financière qui pousse les entreprises à créer de la valeur. Ce type d'opération peut fonctionner ou non, certaines peuvent créer de la valeur additionnelle à court terme, et d'autres à plus long terme. Une opération de fusion-acquisition ne réussit pas toujours, beaucoup de secteurs sont concernés, il faut regarder cela au cas par cas.

Ces fusions ne sont donc pas toujours rentables. S'agit-il de mégalomanie?

Il y a souvent des questions d'ego qui se posent dans les fusions-acquisitions, dans les deux sens. Certaines fusions-acquisitions ont avorté parce qu'il y avait des problèmes d'ego de différents chefs d'entreprise et aucun des deux ne voulait conclure l'accord. Derrière tout cela, il y a des actionnaires, un chef d'entreprise qui, s'il agit par ego, satisfait surtout sa démarche. Dans tous les cas, s'il n'y a pas de rationalité financière derrière, cela ne tient pas. La fusion-acquisition se pose sur le long terme, elle doit réaliser une réduction des coûts, des économies d'échelle, ce n'est pas dans les six mois qui suivent une opération de ce type que l'on peut la juger. Il peut cependant y avoir un impact sur la concurrence, s'il y a trop de concentration pour améliorer sa compétitivité, dans ce cas les autorités de la concurrence doivent intervenir.

Est-ce le signe d'une trop grande confiance?

Je ne suis pas sûr qu'il y ait une confiance excessive. Les Banques centrales jouent un rôle très important pour essayer de ramener de la confiance. L'abondance de liquidités dans le monde est aussi un vecteur qui favorise les fusions-acquisitions, une partie des liquidités peut servir à faire de la croissance externe ou des fusions acquisitions. Je ne suis pas sûr que les opérations de fusion-acquisition soient le signe d'une grande confiance, car certaines opérations sont offensives et d'autres sont en réalité défensives, et agissent manière préventive. On peut d'ailleurs s'interroger sur le véritable record de ces fusions-acquisitions, car en 2007 elles atteignaient 4.300 milliards de dollars, contre 4.600 milliards de dollars en 2015, donc si l'on réfléchit en dollars constants, et non pas en dollars courants, ce record peut être en question.

N'y a-t-il pas un risque de voir une crise financière, car après le boom de 2007, cela a donné la crise de 2008…

Le marché devrait s'auto-réguler en 2016, la Fed va donner ce signal là, elle vient de redresser son taux directeur, ce qui va rendre ces opérations moins faciles du côté américain. Le resserrement monétaire américain peut freiner la séquence, mais cela ne vas pas s'inverser. Les autres arguments ne vont pas non plus s'inverser, car il reste beaucoup de liquidités. Il y a cependant un phénomène de surendettement des entreprises se sont probablement surendettées pour réaliser toutes ces fusions-acquisitions, donc cela peut introduire un recul du marché américain par rapport à 2015, même si la pression concurrentielle restera forte. Ce n'est pas tellement le marché de l'action qui pourrait poser problème, il faudrait surveiller le marché obligatoire, et veiller à une crise de confiance.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires