En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

03.

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

04.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

05.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

06.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

07.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

01.

La troisième guerre de Libye

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

ça vient d'être publié
pépites > International
Balles perdues
Selon une étude, les personnes blessées lors de fusillades ont un risque accru de troubles mentaux longtemps après leur guérison
il y a 2 heures 16 min
pépite vidéo > International
Victimes collatérales
Australie : vive émotion après le sauvetage d’un koala lors des terribles incendies qui ravagent une partie du pays
il y a 3 heures 42 min
pépites > Environnement
Polémique
Europe Ecologie Les Verts condamne fermement les propos de Roger Hallam, le cofondateur d'Extinction Rebellion, sur l'Holocauste
il y a 4 heures 43 min
light > Science
Phénomène assez rare
Une pluie d’étoiles filantes devrait être visible dans la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 novembre 2019
il y a 6 heures 8 min
Méthode d'avenir
Coldplay arrête ses tournées pour des raisons environnementales
il y a 8 heures 27 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 20 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pechkoff, le manchot magnifique" de Guillemette de Sairigné : un héros de légende endormi réveillé par la plus noble des biographes

il y a 12 heures 7 min
décryptage > Santé
Plan palliatif

Cette liberté que la France ne se décide toujours pas à accorder à ses hôpitaux

il y a 12 heures 42 min
décryptage > Culture
Vive la liberté !

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

il y a 14 heures 40 min
décryptage > France
Culture

Repeignez-moi donc ces statues blanches que je ne saurais voir : l’antiracisme en pleine crise d’intolérance

il y a 15 heures 39 min
pépites > Social
Négociations sous tension
SNCF : la CFDT-Cheminots a annoncé son intention de déposer un préavis de grève reconductible à partir du 5 décembre
il y a 3 heures 10 min
light > People
Le poids des mots, le choc des photos
Paris Match met en vente certaines de ses plus belles photos à l’occasion de son 70e anniversaire
il y a 4 heures 9 min
pépites > International
Séisme politique et judiciaire
Israël : le Premier ministre Benjamin Netanyahu a été mis en examen pour "corruption", "fraude" et "abus de confiance"
il y a 5 heures 25 min
pépites > France
Climat
Pierre de Bousquet de Florian, le coordinateur national du renseignement, estime que le "degré de violence" est inédit en France
il y a 6 heures 47 min
pépites > Politique
Manifestations
Mouvement du 5 décembre : Emmanuel Macron va alléger son agenda international et n'ira pas à la COP25
il y a 9 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Picasso, tableaux magiques" : la magie des signes

il y a 11 heures 59 min
décryptage > France
Immobilier

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

il y a 12 heures 24 min
pépite vidéo > Politique
Réformes
Retraites, hôpital : Edouard Philippe s'est confié sur France Inter sur les dossiers sensibles de cette fin d'année
il y a 13 heures 22 min
décryptage > Politique
Stratégie de défense

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

il y a 15 heures 14 min
décryptage > Politique
Le Macron nouveau est arrivé

Le nouvel entre-deux stratégique d’Emmanuel Macron

il y a 16 heures 12 min
© Reuters
Une version intermédiaire du projet d'accord de la COP21 a été remise ce samedi 5 décembre.
© Reuters
Une version intermédiaire du projet d'accord de la COP21 a été remise ce samedi 5 décembre.
Déception en vue

Projet d'accord COP21 : la voie de la facilité

Publié le 06 décembre 2015
Après une semaine de discussions, une version intermédiaire du projet d'accord de la COP21 a été remise, comme convenu, ce samedi 5 décembre à Laurent Fabius. Si les premières réactions semblent positives, le rapport n'est pas à la hauteur des espérances.
Jean-Paul Maréchal est Maître de conférences en Science économique à lUniversité Paris Sud. Il est l'auteur de l'ouvrage Chine/USA. Le climat en jeu, Paris, Choiseul, 2011, 116 p.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Maréchal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Maréchal est Maître de conférences en Science économique à lUniversité Paris Sud. Il est l'auteur de l'ouvrage Chine/USA. Le climat en jeu, Paris, Choiseul, 2011, 116 p.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après une semaine de discussions, une version intermédiaire du projet d'accord de la COP21 a été remise, comme convenu, ce samedi 5 décembre à Laurent Fabius. Si les premières réactions semblent positives, le rapport n'est pas à la hauteur des espérances.

Nous disposons depuis quelques heures du résultat de la première semaine de négociations de la COP21. Il s’agit de l’aboutissement (provisoire) de quatre années de négociations entamées à Durban en décembre 2011. On mesure le chemin parcouru depuis la tristement célèbre conférence de Copenhague en 2009 et il faut donc saluer le travail accompli.

Il convient cependant de faire la différence entre l’exploit diplomatique qui consiste à faire s’entendre (ou du moins ne pas s’opposer !) 195 pays sur un texte et le fait que ledit texte soit adapté à la nature du problème. 

Un petit retour en arrière s’impose. Lors des négociations sur le Protocole de Kyoto l’une des questions clés était de s’entendre sur le niveau de réduction d’émission de gaz à effet des serre des pays de l’Annexe B (une quarantaine de pays industrialisés). 

Une telle pierre d’achoppement n’existe plus aujourd’hui puisqu’on s’est bien gardé dans le texte proposé ce samedi d’indiquer un volume global de réduction. Pourtant le temps presse.  En effet, d’après le GIEC, l’humanité ne peut plus émettre que 1 000 milliards de tonnes de CO2 si elle ne veut pas que la température terrestre s’élève de plus de 2 degrés par rapport à son niveau de l’époque préindustrielle. Or, le texte ne repose que sur les engagements volontaires des pays négociateurs.  Ceux-ci s’avèrent pourtant nettement insuffisants puisque, toujours selon les experts du GIEC, avec les engagements dont nous disposons à ce jour, 75% de ce budget de 1 000 milliards de tonnes sera épuisé en 2030.

De plus, un certain nombre de questions de fond n’ont pour l’heure pas été tranchées. La première porte sur l’objectif d’élévation de température à atteindre. Pour le moment, l’article 2 contient deux objectifs : « en-dessous de 1,5 °C » ou « bien en-dessous de 2°C ». La deuxième concerne le principe de partage du poids de l’ajustement entre pays anciennement industrialisés, pays en développement et pays émergents. En particulier, les Etats-Unis refusent de reconnaître leur responsabilité historique tandis que certains grands émergents comme la Chine ne veulent pas s’engager à aider les pays les plus pauvres à lutter contre le changement climatique. La troisième difficulté, justement, est celle du financement du fonds destiné à aider les pays les plus pauvres à effectuer leur transition vers une économie à faibles émissions en CO2 et à s’adapter à l’élévation des températures en cours et à venir. Enfin, mais la liste pourrait être allongée, la quatrième difficulté renvoie aux mécanismes de révision des engagements et de contrôle des mesures adoptées pour les respecter.

On comprend pourquoi la négociatrice française Laurence Tubiana a déclaré : « Le travail n’est pas fini, a-t-elle ajouté, des questions politiques majeures restent à trancher, il nous faudra toute notre énergie, intelligence, capacité de compromis, capacité de voir loin pour pouvoir arriver à notre résultat. » C’est le moins qu’on pouvait dire…

A l’évidence, on est loin d’un certain nombre de projets tels que celui proposé par Joseph Stiglitz il y a quelques années qui aurait consisté à lier les questions de commerce international aux questions environnementales et, par exemple, à imposer une taxe carbone aux pays ne participant pas activement à la lutte contre le réchauffement climatique.

Mais, à partir du moment où aucun pays ne voudra passer pour le fossoyeur d’un accord climatique mondiale et où l’accord en question se fondera sur des engagements volontaires des pays, on ne voit pas ce qui pourrait empêcher un « succès » à la fin de la semaine prochaine. Surtout si l’on appelle « succès » l’adoption d’un accord non contraignant. D’ailleurs, on parle de plus en plus depuis quelques jours de « pacte mondial ».

Est-ce à dire qu’un tel accord sera inopérant ? Qu’il ne s’agira que d’un ensemble de solutions lexicales à un problème auquel aucune réponse sérieuse ne sera apportée ? Si une telle hypothèse ne saurait être écartée, elle ne saurait cependant en aucun cas être tenue pour une certitude. En effet, même s’il est bien en retrait par rapport à ce qui serait nécessaire d’un point de vue scientifique, un tel accord constituera néanmoins un levier que pourront utiliser les forces sociales de nombreux pays pour demander le respect des engagements pris. Et réclamer d’aller plus loin. C’est la raison pour laquelle, quelles que soient les insuffisances du texte, son adoption sera une bonne nouvelle pour la planète entière.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

03.

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

04.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

05.

LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès

06.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

07.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

01.

La troisième guerre de Libye

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

06.

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MONEO98
- 06/12/2015 - 12:06
encore et encore
réchauffement climatique TAM TAM TAM
Giec parole d'évangile ,drame absolu si on ne diminue pas le co2 défini comme le monstre absolu.Il faut absolument que le texte soit contraignant pour que certains s'en mettent plein les poches
Al Gore ne serait pas rassasié avec ces 100 millions déjà gagnés et nos entreprises piaffent d'aller installer toute sorte de chose en Afrique payé in fine par les moutontribuables français et rendant définitivement les africains non compétitifs avec un énergie hors de prix ;Orwell dépassé