En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© Reuters
Sécurité
Pourquoi l'EI n'a pas encore utilisé de drones dans ses attaques (et pourquoi ce n’est qu’une question de temps)
Publié le 04 décembre 2015
Les alertes au drone se sont multipliées ces derniers mois. Peuvent-ils représenter une menace importante, ou exagère-t-on leur puissance ? Leur utilisation n’est pas a priori facile, et nécessite donc une formation, un investissement… est-ce à la portée de l’État islamique ? Doit-on le craindre ?
Directeur de recherche au Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R).Spécialiste du cyberterrorisme et de la sécurité aérienne. Après une carrière passée dans plusieurs grandes entreprises du transport aérien, il devient consultant et...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Nesterenko
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Directeur de recherche au Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R).Spécialiste du cyberterrorisme et de la sécurité aérienne. Après une carrière passée dans plusieurs grandes entreprises du transport aérien, il devient consultant et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les alertes au drone se sont multipliées ces derniers mois. Peuvent-ils représenter une menace importante, ou exagère-t-on leur puissance ? Leur utilisation n’est pas a priori facile, et nécessite donc une formation, un investissement… est-ce à la portée de l’État islamique ? Doit-on le craindre ?

Atlantico : Les survols de zones sensibles par des drones n'ont été pour l'instant que le fait de simples curieux, ou de militants altermondialistes. L'utilisation de drones comme arme par un groupe terroriste est-il envisageable ?

Michel Nesterenko : En théorie rien ne s'oppose à l'utilisation des drones par les terroristes. Cependant les drones ne font pas partie de l'arsenal privilégié par les terroristes aujourd'hui. Il y a peut-être plusieurs raisons à cela. Le drone dématérialise la mort qui se passe de manière invisible et sans sang sur les mains pour l'opérateur. Il n'y a pas de grande gloire pour l'opérateur qui, lui, ne risque pas d'aller au Paradis pour recevoir son lot de vierges. Pas de Gloire sur les champs de bataille.

Quelle peut-être l'efficacité d'un drone ? Sera-t-il plus efficace du point de vue symbolique ?

Le drone est certainement bien moins efficace qu'un camion rempli d'explosifs car la charge d'explosifs portée par le drone est sans commune mesure avec les dizaines de tonnes disponibles sur le camion. La technologie de drones pouvant emporter des tonnes d'explosifs n'est pas à la portée des terroristes dans un futur proche. Le coté symbolique du drone est que tout lieu, même protégé comme un château fort, peut être atteint du moins en un point précis. Donc tout un chacun peut être une cible dans son jardin privé.

Peut-on dire que la guerre contre le terrorisme changera de visage si les terroristes se mettent à utiliser les drones ?

En effet si les terroristes se mettent à utiliser les drones de façon courante cela signifie que la terreur de masse n'est plus leur seul et unique objectif. Les frappes ciblées seront devenues un élément tactique et stratégique de contrôle. La peur ne sera plus leur seul et unique carburant. Pour la défense occidentale cela représentera un éparpillement des menaces et des cibles à protéger. À ce stade seule une implication structurée de la défense civile au sein de la population se révélera efficace.

Notre système de défense est-il adapté à cette menace, tant du point  de vue technologique que de celui de ces effectifs ?

Aujourd'hui compte tenu de la petite taille des drones disponible dans les grands magasins l'arme de défense la plus efficace reste le fusil de chasse avec des cartouches de chevrotines disponibles chez les armuriers. Les Forces de l'ordre y compris. Les Forces armées mettent au point des armes de technologie plus sophistiquée comme les Lasers ou des systèmes de brouillage ou de prise de contrôle à distance. Un bémol est qu'il n'y aura jamais suffisamment de systèmes de défense de haute technologie, ni d'opérateurs formés pour les mettre en œuvre, afin de défendre les milliers de cibles de haute valeur. De plus nous courons le risque que l'arme de défense devienne plus dangereuse que le drone lui-même. En particulier les systèmes de brouillage pourraient dans certain cas produire l'écrasement d'un avion de ligne qu'ils sont censés protéger.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
02.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
03.
Changement climatique : Alexandria Ocasio-Cortez déclare que "le monde touchera à sa fin dans 12 ans"
04.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
05.
Ce biais statistique qui explique pourquoi la redistribution en France est loin d’être aussi efficace qu’on le croyait pour corriger les inégalités
06.
L'étonnante proposition de Brigitte Macron à Valérie Trierweiler et Carla Bruni-Sarkozy
07.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
03.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
04.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
05.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
04.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
05.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
fanfoué
- 04/12/2015 - 20:23
Pas de panique !
Si les terroristes étaient si nombreux et si bien organisés sur notre sol, il y aurait déjà eu des répliques du 13 novembre. Avant qu'ils puissent utiliser des drones en nombre suffisant pour semer la pagaille dans le pays, il y a encore de la marge. Quand au fusil de chasse et aux chevrotines, essayez d'en acheter un et vous verrez la réponse de l'armurier : pas de permis valide, pas d'arme ni de munitions monsieur !
bjorn borg
- 04/12/2015 - 17:13
Pas la peine !
Les USA vont s'en charger ! Pour mettre le chaos, ils s'y connaissent !
dgepe
- 04/12/2015 - 10:52
pas malin
C'est ça, donnez leur des idées!!!