En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

06.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

L’étonnante persistance du soutien des Français aux Gilets jaunes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

03.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

04.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

05.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Environnement
climat
Greta Thunberg rencontre Barack Obama
il y a 23 min 19 sec
décryptage > Style de vie
Wikiagri

Envie de vous calmer ? Après les bars à chat, la ferme aux chameaux

il y a 1 heure 36 min
décryptage > Société
immigration

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

il y a 1 heure 59 min
décryptage > Santé
mortalité

Maladies cardio-vasculaires : l’étude scientifique qui a piégé une bonne partie de la presse

il y a 2 heures 19 min
décryptage > Style de vie
C’est arrivé près de chez vous

Le pays champion du monde en termes de durabilité alimentaire est…

il y a 2 heures 58 min
décryptage > Société
énième réforme

Lutte contre les stupéfiants : le plan antidrogue qui n’en était pas un

il y a 3 heures 28 min
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 18 heures 29 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 19 heures 15 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 20 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 22 heures 1 min
décryptage > Société
Tribune

Quelques bonnes raisons de promouvoir le travail post retraite

il y a 1 heure 25 min
décryptage > Politique
unification des forces ?

Rencontre Macron-Conte en Italie : mais à quoi peuvent aboutir les discussions entre partis attrape-tout ?

il y a 1 heure 44 min
décryptage > Economie
un non-dit dans ses déclarations

Politique fiscale : ce que la France pourrait faire pour répondre aux appels du pays de Mario Draghi

il y a 2 heures 11 min
décryptage > High-tech
navigateur internet

Faut-il faire confiance aux promesses de protection accrue de la vie privée faites par Firefox ?

il y a 2 heures 37 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Au secours, l’OMC se réveille et autorise Donald Trump à taxer les produits d’origine européenne

il y a 3 heures 15 min
décryptage > Société
Le multiculturalisme est l'un des problèmes ?

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

il y a 3 heures 49 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 18 heures 56 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 19 heures 32 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 21 heures 10 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 22 heures 9 min
Clash

La face cachée de Maître Eolas

Publié le 14 décembre 2011
L'Institut pour la Justice reconnait le talent, l'humour et l'influence du blogueur à succès Maître Eolas. Mais beaucoup moins sa neutralité politique. Gravement mis en cause, l'Institut l'accuse de calomnie et va porter plainte contre lui. Voilà pourquoi...
Xavier Bebin est secrétaire-général de l'Institut pour la Justice, juriste et criminologue. Il est l'auteur de Quand la Justice crée l'insécurité (Fayard)
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Bebin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Bebin est secrétaire-général de l'Institut pour la Justice, juriste et criminologue. Il est l'auteur de Quand la Justice crée l'insécurité (Fayard)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Institut pour la Justice reconnait le talent, l'humour et l'influence du blogueur à succès Maître Eolas. Mais beaucoup moins sa neutralité politique. Gravement mis en cause, l'Institut l'accuse de calomnie et va porter plainte contre lui. Voilà pourquoi...

Le blog de Maître Eolas a acquis au fil des années de l'influence dans le milieu du droit. Il est lu par beaucoup d'étudiants, de jeunes avocats, de magistrats et de journalistes. Il faut dire que le blogueur ne manque ni de talent, ni d'ardeur, ni d’humour, pour rendre accessibles aux débutants des questions juridiques complexes.

Le problème, c’est que derrière son discours en apparence technique et juridique se cachent bien souvent des partis pris politiques et idéologiques sur les questions pénales. La mystification passe d’autant mieux auprès des personnes non averties que la politique pénale n’occupe pas la totalité de ses billets, qui mêlent métier de l’avocat, Hadopi, débats sur l’Union européenne et bien d’autres sujets encore, sur lesquels Eolas ne présente pas la même rigidité dogmatique.

Sur la Justice pénale et la politique de sécurité, Eolas est d’un conservatisme intransigeant. Il aime à rappeler que, pour lui, la Justice n’a pas pour mission de protéger les citoyens. Son seul rôle serait de « réparer », et non de prévenir le crime. S’il y a des victimes, « c’est parce que [la police] n’a pas réussi à les protéger », écrit-il. Lorsqu'un crime est commis, la Justice n’a donc jamais rien à se reprocher.

Cette affirmation est malheureusement contraire aux enseignements de la criminologie. La Justice a d’abord une fonction de dissuasion, qui implique, non pas des peines particulièrement sévères, mais un fonctionnement régulier, rapide et prévisible de la réponse pénale (ce qui n’est pas le cas lorsque 80 000 peines restent inexécutées ou que les délinquants peuvent empiler les sursis). La Justice prévient également le crime par sa fonction de neutralisation des criminels dangereux, évitant par exemple de remettre en liberté des Patrice Evrard ou des Pierre Bodein.

Le monde idyllique de Maître Eolas

Dans le monde idyllique de Maître Eolas, peu importent la réalité de la criminalité ou les effets préventifs des sanctions pénales. De toute façon, les mineurs délinquants d'aujourd'hui, écrit-il, ne sont pas « pires » que ceux de 1945. Il considère que la Justice n’avait pas fait preuve de mansuétude à l’égard de Tony Meilhon, l'assassin présumé de la jeune Laetitia Perrais, de Nantes. Qu'on en juge : condamné 15 fois, dont deux fois en Cour d’Assises, Tony Meilhon était, à 31 ans, en totale liberté.

La naïveté de Maître Eolas peut prendre d'étonnantes proportions. Il se dit convaincu que libérer un condamné avant la fin de sa peine réduit la récidive, parce que cela tendrait à « désamorcer un comportement de lutte contre la société » et « montrer que finalement, la justice n'est pas bête et méchante, et que ce juge est si gentil qu'on ne va pas le décevoir ». Nous sommes dans le monde des Bisounours.

On aurait envie de lui faire écouter le rappeur Booba qui, incarcéré en 1998, dira plus tard dans un de ses textes : «  Tu sais c'qui m'ont dit ? Faut qu'j'travaille pour qu'la pute me donne la condi ». La « condi » est la libération conditionnelle, avant la fin de la peine ; la « pute » est la magistrate chargée de l'application des peines.

Eolas a l'habitude sur son blog de déverser son mépris sur le syndicat d’officier de police Synergie Officiers, pourtant composé d'hommes et de femmes qui, contrairement à lui, sont confrontés à la réalité du terrain. C'est que Synergie Officiers a le malheur de désapprouver la légèreté avec laquelle la Justice remet parfois en liberté des individus dangereux, alors que ses membres risquent leur vie pour les arrêter.

"Sectarisme aveugle, mensonge et écœurante grossièreté"

La rationalité de façade de Maître Eolas et de ses épigones fait place au sectarisme aveugle, au mensonge et à la plus écœurante grossièreté lorsqu'elle se heurte à des contradicteurs sérieux, qui pensent, et qui démontrent, que la Justice gagnerait à être plus rigoureuse envers les criminels.

L’Institut pour la Justice est une association qui rassemble des milliers de citoyens et de victimes, ainsi que des grands noms du droit pénal et de la criminologie. On peut approuver ou non ses analyses. Mais les avocats, les professeurs de droit et le délégué général de l'association, auteur de nombreuses études de criminologie et intervenant régulier des colloques de droit pénal, sont tout sauf des voyous de bas-étage.

C'est pourtant Maître Eolas qui a lancé la calomnie selon laquelle l’Institut pour la Justice trompe la France entière avec une pétition sur Internet (le Pacte 2012) dont le compteur de signatures serait « bidon ». Affirmation absurde puisqu'au même moment, les rédactions de tous les journaux de France étaient assaillies de messages d'internautes leur demandant de relayer cette pétition, et que le nombre de « likes » sur Facebook, qui ne saurait être trafiqué, dépassait le million, un chiffre historique. Le Syndicat de la Magistrature déclarait être « dans un état de sidération » dans Libération. Et Maître Eolas s'était lui-même alarmé d'être harcelé de questions au sujet de cette pétition.

Pourquoi l'Institut pour la Justice porte plainte contre Maître Eolas

La calomnie, pourtant diffusée à très grande échelle grâce à Twitter, n'a pas freiné le succès de la pétition, qui compte aujourd'hui 1 600 000 signatures. Maître Eolas, qui a décidément les nerfs fragiles, a écrit : « Je me torcherais bien avec l’Institut pour la Justice si je n’avais pas peur de salir mon caca ».

Que reste-t-il, après ça, de l'image d'avocat guidé par la seule Raison, qu'il a si patiemment cherché à construire ? Ce n'est pas à nous de nous prononcer. La question est de savoir si sa maîtrise de la procédure pénale lui suffira pour échapper à une pitoyable condamnation au Tribunal Correctionnel, pour diffamation et injure. Car il est sous le coup, aujourd'hui, d’une plainte de l'Institut pour la Justice, diligentée par Maître Gilles-William Goldnadel.

Mais le plus triste dans la personnalité cachée de Maître Eolas, n'est pas là. C'est la façon dont cet avocat privilégie l’anathème au débat contradictoire, alors qu'il se voudrait être un modèle pour de nombreux jeunes qui se destinent à la profession. A tant attaquer ses ennemis sur la forme plutôt que sur le fond, Maître Eolas ne craindrait-il pas, tout simplement, la confrontation des idées ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

02.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

03.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

04.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

05.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

06.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

04.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

L’étonnante persistance du soutien des Français aux Gilets jaunes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

03.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

04.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

05.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

06.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

Commentaires (90)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
decheval
- 17/12/2011 - 12:04
@ pi31416
Les attaques à la personne, c'est le procédé le plus facile pour ceux qui aiment à se croire intelligents, mais produire une argumentation ça reste le mieux dans un débat. Et justement, Eolas a écrit un long article détaillé sur le sujet. Il ne vous reste qu'à y répondre puisque l'auteur de l'article s'y refuse....
pi31416
- 17/12/2011 - 01:58
Le talent de Me Eolas
L'unique talent de Me Eolas est de tirer de la lettre des lois de quoi en trahir l'esprit.
decheval
- 16/12/2011 - 20:34
@ sam84
Chacun peut regarder le soleil et constater qu'il tourne autour de la Terre ; c'est bien la preuve de la faillite de l'astronomie actuelle. Votre rhétorique est un peu grossière. Et quand des magistrats ne peuvent traiter tous les dossiers, vous vous contentez de nier cette réalité... Vous ne suivez donc pas vos propres conseils. Au lieu d'attaquer Eolas, pourquoi ne pas répondre à son billet ?