En direct
Best of
Best Of
En direct
Polémique accord EELV/PS
Mais pourquoi donc brader le siège français du Conseil de sécurité de l'ONU ?
Publié le 26 novembre 2011
Après la polémique sur le nucléaire, l'ONU, l'accord EELV/PS prévoit de réformer le Conseil de sécurité de l'organisation internationale en accueillant de nouveaux membres permanent. Une erreur ?
Guillaume Lagane est spécialiste des questions de défense.Il est également maître de conférences à Science-Po Paris. Il est l'auteur de  Questions internationales en fiches (Ellipses, 2013 (deuxième édition)) et de Premiers pas en géopolitique ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Lagane
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guillaume Lagane est spécialiste des questions de défense.Il est également maître de conférences à Science-Po Paris. Il est l'auteur de  Questions internationales en fiches (Ellipses, 2013 (deuxième édition)) et de Premiers pas en géopolitique ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après la polémique sur le nucléaire, l'ONU, l'accord EELV/PS prévoit de réformer le Conseil de sécurité de l'organisation internationale en accueillant de nouveaux membres permanent. Une erreur ?

La campagne présidentielle française vient soudain de s’élever sur les hauteurs béantes de la géopolitique. Entre deux trocs de centrales nucléaires et de circonscriptions, le programme commun aux socialistes et aux écologistes prévoit de redistribuer les rôles au Conseil de sécurité, en accueillant de nouveaux membres permanents (une proposition classique de la diplomatie française) et, horresco referens, en envisageant d’abandonner le siège de la France dans cette institution clé des Nations Unies.

La réforme du Conseil de sécurité est, depuis vingt ans au moins, un serpent de mer des relations internationales. Elle se fonde sur deux critiques légitimes. Le Conseil, dont les cinq membres permanents (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni) ont été désignés en 1945, ne reflète plus vraiment le monde tel qu’il est. Il serait plus légitime s’il était élargi à d’autres puissances économiques (Allemagne, Japon) ou aux nouveaux géants qui émergent au sud (Afrique du Sud, Brésil, Inde…). D’autre part, le Conseil ne remplit pas bien sa mission de maintien de la paix mondiale. En partie parce que les Etats membres permanents usent et abusent de leur droit de veto sur les décisions du Conseil (les résolutions), bloquant celle qui leurs sont défavorables.

Mais l’élargissement du Conseil est loin d’être une panacée. Depuis 2005, où l’on a célébré le soixantième anniversaire de la fondation de l’ONU, il existe un consensus assez général sur l’idée d’augmenter de nombre total de membres du Conseil de neuf, soit 25 membres au lieu de 15. Mais personne n’est d’accord sur l’identité des quatre à six nouveaux membres permanents. Et certains font remarquer qu’un accord, déjà difficile à 15 (il faut une majorité de neuf et pas d’opposition d’un membre permanent), sera impossible à trouver à 25. L’exemple de l’Union européenne est, de ce point de vue, très éclairant. Le Conseil risque tout simplement la paralysie. Rappelons qu’en 2011, ni l’Allemagne, ni le Brésil, ni l’Inde n’ont voté la résolution 1973 autorisant l’intervention en Libye…

Une légitimité intacte des Cinq

Quant à la composition actuelle du Conseil, elle n’est pas si absurde. Même si leur poids économique relatif s’est réduit du fait de la croissance des Etats du sud, les membres permanents du Conseil de sécurité ont encore quelques raisons d’y figurer. Ils sont les cinq États dotés de l’arme nucléaire au sens du traité de non prolifération (TNP), ce qui n’est pas le cas de l’Inde. Ils disposent des armées les plus modernes de la planète. Et surtout ils utilisent ces forces aux quatre coins du monde. Rappelons que la France (20 000 soldats en opérations extérieures), présente en Afrique et en Afghanistan, comme dans les Balkans, est intervenue en soutien de l’ONU en Côte d’Ivoire au début 2011 puis en Libye où elle a pris une part très active aux opérations. Les déploiements extérieurs du Brésil sont bien plus limités (2000 hommes) : il a pour la première fois de son histoire pris la direction d’une opération de maintien de la paix à Haïti en 2004.

Enfin, quitte à réformer l’ONU, il existe d’autres combats à mener. On peut évoquer la question des droits de l’homme, qui continuent d’opposer Occidentaux et reste du monde. Il s’est même trouvé seize Etats pour refuser, voici quelques jours, de condamner la Corée du Nord pour ses « camps de travail ». Et pourquoi ne pas s’interroger sur l’inégalité fondamentale qui donne à chaque Etat un seul vote à l’assemblée générale ? L’Inde, qui dépasse le milliard d’habitants, y pèse le même poids que la principauté de Monaco…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
04.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
07.
L'identité de Jack l’Eventreur dévoilée
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
bacal
- 27/11/2011 - 12:04
Arithmétique
15 + 9 = 24
slavkov
- 26/11/2011 - 19:06
ras-le-bol
... trotskystes, socialistes, communistes, des tiers-mondistes et des admirateurs des frères musulmans. - ce qui unit par-dessus tous ces zozos, c'est une haine farouche d'israël, de l'amérique et de la france et de l'occident - détruire la démocratie et le monde libre qu'ils haïssent au plus profond de leurs cerveaux crasseux ...
quesako
- 26/11/2011 - 13:46
Les Verts sont cohérents, le PS, et Hollande, inconscients !
Les Verts sont intermondialistes, anti-nations, antimilitaristes, etc .. donc ils sont cohérents et pour eux c'est une victoire;
Ce qui est DRAMATIQUE eet que le PS ET HOLLANDE aient été d'accord : ils sont prêts à BRADER LA FRANCE pour le POUVOIR.
On voit encore que Hollande n'est pas à la hauteur.