En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Toute l'Asie du Sud-Est attire de plus en plus de jeunes Français.
La mode Gérard Depardieu
Canada, Hong Kong, Singapour et autres destinations stars des Français candidats à l’expatriation
Publié le 16 juin 2015
Canada, Hong-Kong, Singapour et toute l'Asie du Sud-Est : les jeunes Français fuient le chômage pour de nouvelles destinations en plein boom économique, où il est facile de trouver du travail ou d'y créer une entreprise.
P.-D.G. d'International SOS, président de l'union des Chambres de Commerce et de l'Industrie France International
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Vaissié
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
P.-D.G. d'International SOS, président de l'union des Chambres de Commerce et de l'Industrie France International
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Canada, Hong-Kong, Singapour et toute l'Asie du Sud-Est : les jeunes Français fuient le chômage pour de nouvelles destinations en plein boom économique, où il est facile de trouver du travail ou d'y créer une entreprise.

Atlantico : Quelles sont les nouvelles destinations en vogue chez les Français ? Et surtout, pour quelles raisons partent-ils ?

Arnaud Vaissié : Il y a, à mes yeux, deux grandes séries de destinations. D'une part l'Europe qui est en train de devenir un secteur à moitié hexagonal, l'Europe n'est plus vraiment une expatriation comme on peut s'y déplacer sans aucun papier. Cela est nourri par les programmes Erasmus qui ont un succès extraordinaire. Mais également par les endroits où vous trouvez des jobs, comme la Grande-Bretagne et Londres. Et enfin par des endroits peu chers et agréables à vivre : surtout en Espagne, d'ailleurs les Anglais s'y rendent souvent.

Deuxième flux : le grand international, là vous avez Hong-Kong, Singapour et toute l'Asie du Sud-Est. Il y a aujourd'hui 11.000 Français en Malaisie, ce qui est considérable. Toute l'Asie du Sud-Est attire de plus en plus et la Chine de moins en moins. Le dénominateur commun est le dynamisme économique. Il y a énormément de demandes, c'est facile d'y trouver du travail, c'est efficace d'y créer une entreprise. Vous avez de grosses créations d'entreprises par des Français à Singapour ou à Hong-Kong, par exemple. L'immigration est quand même corrélée à l'économie. Pour ce qui est de la répartition aujourd'hui, vous avez l'Europe qui accueille 52% des expatriés, l'Asie 8% et l'Amérique du Nord 13%. En plus de Hong-Kong ou de Singapour, sur le plan de l'emploi vous avez Dubaï. Ce ne sont peut-être pas des Eldorados, mais ce sont des endroits à bonne qualité de vie et à forte développement économique qui servent de plateformes régionales.

Certaines destinations traditionnelles, comme le Canada, deviennent un véritable casse-tête pour quiconque souhaite s'y expatrier. Qu'est-ce qui a changé?

Au Canada il y a eu une explosion des demandes. Pour le Québec, parmi les Français qui sont allés y faire des études, les trois quart sont toujours en Amérique du Nord cinq ans après la fin de leurs études. Ce sont des études qui débouchent sur l'immigration. On constate une montée en puissance très forte de la demande française et des études qui ont bénéficié de subventions, les Français payant aussi cher que les Québécois. Tout cela coûtait cher aux Québécois, d’où le renversement de la problématique. Et puis l'économie canadienne, très dynamique, est en train de retomber du fait de la baisse du cours des matières premières. Ce sont toujours des raisons économiques et non pas politiques.

Quelles sont les destinations les moins demandées mais qui présentent tout de même de nombreux avantages ?

Il y a une région auparavant très demandée qui aujourd'hui est en régression : la Chine. Il y a la pollution qui fait aujourd'hui douter les familles, et puis le ralentissement économique chinois et la préférence très forte donnée par les Chinois aux locaux. En Chine, ça ne vaut le coup d'y aller que si l'on parle chinois. Aujourd'hui, Dubaï est, peut-être, un eldorado, ou bien des pays comme le Mexique, toujours formidables, même si en ralentissement, où il fait bon vivre et où les Français sont globalement bien accueillis.

De manière plus générale, qu'est-ce qui peut pousser des Français à s'expatrier aujourd'hui ? Que fuient-ils et que cherchent-ils ?

Il y a deux éléments essentiels. Le premier est un environnement économique dynamique et de l'emploi. Et le deuxième est de se sentir dans des zones dynamiques et optimistes. En France, le climat est vu comme anxiogène. De plus, tout cela participe à un phénomène général qu'est la globalisation. La France rattrape son retard sur la mondialisation et les échanges internationaux. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
02.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
03.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
04.
Iran-États-Unis : la tension est à son comble
05.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
06.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
07.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
05.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
06.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires