En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

06.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 28 min 39 sec
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 1 heure 24 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 2 heures 50 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 3 heures 46 min
décryptage > International
A l'intérieur comme à l’extérieur

Le régime iranien confronté à une double contestation

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

il y a 5 heures 9 min
décryptage > Société
Vos gueules les mouettes

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

il y a 5 heures 36 min
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 20 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : Perrine Perrez "Celle qui a dit non" : Nous on dit "oui" sans hésiter !

il y a 23 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Encre sympathique" de Patrick Modiano : Modiano en détective, une délicieuse partition sur l’écriture et l’oubli

il y a 23 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 41 min 29 sec
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 1 heure 59 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 3 heures 32 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 4 heures 2 min
décryptage > Environnement
"J’ai trois Greta Thunberg à domicile"

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

il y a 4 heures 41 min
décryptage > France
Rapport

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

il y a 5 heures 22 min
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 20 heures 11 min
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 21 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Livre : "Un dimanche à Ville d'Avray" de Dominique Barbéris : Une Madame Bovary des temps modernes, un roman à l’humour mordant

il y a 23 heures 29 min
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
Le nouveau président de la Commission européenne
© Reuters
Le nouveau président de la Commission européenne
Vermifuge

Les chiffres qui montrent que l’Europe est devenue le parasite de l’économie mondiale

Publié le 20 février 2015
Si les chiffres, très positifs, du commerce extérieur européen laissent espérer une amélioration de la conjoncture économique, ils sont surtout une source d’agacement pour nos partenaires. En effet, ceux-ci ne font que révéler la stratégie européenne "du passager clandestin de la croissance mondiale".
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si les chiffres, très positifs, du commerce extérieur européen laissent espérer une amélioration de la conjoncture économique, ils sont surtout une source d’agacement pour nos partenaires. En effet, ceux-ci ne font que révéler la stratégie européenne "du passager clandestin de la croissance mondiale".

Avec un excédent de 194.8 milliards d’euros, le commerce extérieur de la zone euro se porte bien. Soit une hausse de près de 28% par rapport à 2013. Tout porterait à croire que la crise est finie et que les efforts de compétitivité portent leurs fruits. Pourtant, cette situation révèle une réalité moins enthousiasmante au sujet du continent européen. Sa stratégie ne cherche qu’à profiter de la croissance des autres, tout en refusant d’apporter sa propre contribution à l’économie mondiale. Une sorte de parasitage économique.

Ainsi, Eurostat publiait ce lundi 16 février les détails de l’excédent commercial de la zone euro vis-à-vis du reste du monde. Puisqu’un excédent est le rapport entre le niveau des importations et celui des exportations, il reste à examiner les forces sous-jacentes de ce résultat. D’une part, le niveau des exportations progresse de 1894.7 milliards en 2013 à 1939 milliards en 2014, soit une hausse de 2.33%, ou de 44.3 milliards d’euros.

D’autre part, les importations. Et celles-ci sont stables, passant de 1742.4 à 1744.2 milliards d’euros, une hausse de 1.8 milliards, ou 0.10%. Ainsi, la réalisation de l’excédent commercial se matérialise sur le différentiel existant entre la stagnation forcée de la demande intérieure européenne et la progression de la croissance mondiale.

Et plus spécifiquement sur les croissances américaines et britanniques qui assurent l’essentiel de cette progression. En effet, alors que les exportations vers le Royaume Uni passent de 220.7 à 235.5 milliards, les importations en provenance de ce pays baissent de 151 à 147.7 milliards d’euros. L’excédent commercial s’apprécie alors sensiblement, passant de 69.7 à 87.8 milliards d’euros (de janvier à novembre). Un gain de 18 milliards d’euros.

Même chose pour les Etats Unis. Les exportations progressent de 7%, passant de 205.4 à 219.9 milliards alors que les importations ne progressent que marginalement de 138.1 à 139.8 milliards d’euros. A eux seuls, ces deux pays assurent 70% de l’amélioration de la situation commerciale européenne.

Et pourtant, ce sont précisément ces deux pays qui sont régulièrement accusés de "manipuler leur monnaie" afin d’améliorer leur situation commerciale. Si tel était leur but, leur échec serait cuisant, voir pathétique. Mais en réalité, les stratégies économiques anglo-saxonnes consistent avant tout à soutenir leur demande intérieure. Le consommateur américain consomme, le britannique également, et ce, pour le plus grand bonheur des européens. Et en fait, pour le plus grand bonheur de l’industrie automobile européenne, en majorité allemande, qui réalise un excédent commercial vis-à-vis du monde de 263.3 milliards d’euros.

La Réserve Fédérale américaine et la Banque d’Angleterre soutiennent largement les économies de leur pays, et leur permet d’afficher une santé insolente par rapport à la zone euro. Des taux de croissance proche de 3%, des taux de chômage inférieurs à 6% et en conséquence, une vitalité du consommateur qui permet à la zone euro de présenter une amélioration de ses exportations.

Mais évidemment, cette stratégie a ses limites. Parce que profiter des efforts des autres tout en se drapant du monopole de la vertu économique commence à agacer nos partenaires. En serrant volontairement la vis au consommateur européen, ce qui conduit à la stagnation des importations, le continent n’apporte en effet aucun soutien à la croissance mondiale.

Il n’est alors pas surprenant de voir Jack Lew, secrétaire américain au Trésor déclarer devant le Congrès des Etats Unis :

"Alors que la reprise économique américaine a profité à la croissance mondiale, le reste du monde ne peut pas compter sur les Etats Unis comme étant le seul moteur de la croissance", "nous ne pouvons pas le faire seul".

Plus symbolique encore pour l’Europe, Jack Lew et George Osborne (ministre britannique des finances) ont pu publier une tribune commune dans le Wall Street Journal, sorte de prélude au G20 des 9 et 10 février derniers. Et d’accuser directement l’Europe de son immobilisme :

"Le continent entier doit faire plus pour soutenir la croissance et l’emploi" et ce, notamment à travers "des politiques monétaires énergiques".

La zone euro est actuellement prise en sandwich entre des populations qui souffrent de restrictions salariales et de taux de chômage élevés, et désormais, les conséquences de sa stratégie sur le commerce mondial. C’est à dire l’agacement de nos partenaires face au profil mercantiliste, parasitaire, du modèle économique européen. Un modèle qui a un nom ; la zone euro est actuellement le passager clandestin (free rider) de la croissance mondiale. Et c’est bien ce que prouvent les chiffres publiés par Eurostat.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

04.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

05.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

06.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Fredja
- 17/02/2015 - 15:43
Assez cohérent avec Juncker !
c'est lui qui dirige l'Europe, alors qu'il était auparavant 1er ministre du Luxembourg... Et le Luxembourg, c'est le parasite de l'Europe puisqu'il fait la plus grosse partie de son PIB en spoliant ses "partenaires" Européens des impots qu'ils devraient percevoir, et qui sont rapatriés au Luxembourg. Donc pas étonnant qu'au niveau mondial, il poursuive sur la meme stratégie.