En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

"Le communisme est l’avenir de l’humanité"… Eh oui on a lu ça !

06.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 7 heures 37 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 8 heures 23 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 9 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 11 heures 9 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 12 heures 24 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 13 heures 46 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 14 heures 29 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 15 heures 56 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 16 heures 31 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 16 heures 52 min
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 8 heures 4 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 8 heures 40 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 10 heures 18 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 11 heures 17 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 13 heures 8 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 14 heures 9 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 15 heures 42 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 16 heures 12 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 16 heures 39 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 7 heures
Les entrepreneurs parlent aux Français

Vœux 2015 : ce que les entrepreneurs auraient voulu entendre

Publié le 19 janvier 2015
Le président de la République François Hollande a présenté ses vœux aux entrepreneurs lundi 19 janvier tandis que l'examen du projet de loi Macron débute le 26 janvier prochain à l’Assemblée nationale.
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président de la République François Hollande a présenté ses vœux aux entrepreneurs lundi 19 janvier tandis que l'examen du projet de loi Macron débute le 26 janvier prochain à l’Assemblée nationale.

Il y a 1 mois je croyais. Je croyais que la paix était à portée de start-up. Je pensais que certaines valeurs universelles pouvaient vaincre n’importe quelle différence, aussi vivace soit-elle.  Quelque soit l’intolérance que certains, par calcul, par ambition et pouvoir aimeraient diffuser au nom d’une religion, dont l’objectif fondamental ne peut être que la paix et l’amour.

Il y a 1 mois, je recevais, chez Dan Serfaty, fondateur de Viadéo, des start-up, principalement arabes-israéliens, mais aussi des entrepreneurs juifs et chrétiens. Et je n’ai vu aucune différence entre eux. Aucune dérive religieuse n’était assez forte pour éteindre cette flamme de passion commune qui les animait. Ils parlaient d’un même cœur, d’une même ambition, et leur différence ne faisait qu’ajouter à leur force commune. C’était beau. Et j’y croyais. Je veux y croire encore. Si la France s’en donne les moyens, la clairvoyance, le courage. Le courage est tout ce qui nous sépare d’un monde dans lequel nous voulons encore croire et d’un monde que nous pourrions quitter, si la force de ses actes n’est pas à la hauteur de celles de ses mots, aussi forts et puissants soient ils (Valls à l’Assemblée, magnifique).

L’entrepreneur est un indécrottable optimiste. Mais il atteint en ce moment ses limites. Particulièrement si il est juif. Mais il est encore prêt à y croire. C’est la raison pour laquelle nous allons tenter de croire 2 père-noël cette semaine. Le premier aujourd’hui à l’Elysée, pour les vœux aux entrepreneurs. En la personne de François Hollande, dont le costume sera gonflé des 10 points gagnés dans les sondages. Et ceux d’Emmanuel Macron, mercredi, dont le costume sera lesté de près de 1 300 amendements.

A mi-mandat, mais au bout de la ligne droite qui nous sépare de l’abysse sociétal et économique, nous, entrepreneurs, nous voulons réclamer haut et fort les directions suivantes :

Une économie prospère réclame une démocratie forte. Une démocratie forte demande de savoir punir ceux qui la menacent. La démocratie ce n’est pas la faiblesse. Elle doit savoir réprimer, sans état d’âme, ceux qui la menacent pour que la nation tout entière puisse continuer à vivre libre. C’est la liberté et la sécurité qui pave la route de la réussite économique.

Nous demandons à nos politiques, en cette année qui démarre dans le sang, de nous protéger par leur courage. Celui d’affronter la réalité, et de combattre par tous les moyens, ceux qui menacent notre liberté. Non par des mots, mais par des actes. Sans loi d’exception mais en faisant du viol de la démocratie l’exception. En faisant simplement respecter la Loi. Cette loi dont le simple respect suffirait à assurer la sécurité de notre pays. En reprenant le pouvoir dans des zones de non droit, qu’elle a abandonné à son sort, à force d’angélisme, à force de refuser de faire la différence entre non stigmatisation et principe de réalité. Rendez nous une France libre et respectant la Loi, la même pour tous, quelque soit ses croyances. Car c’est au prix de règles communes qu’un pays se repère et se dirige.

Une démocratie forte est la condition sine qua non de la réussite économique. Car les acteurs économiques, si ils ne craignent pas le risque, craignent la bêtise et l’effondrement qu’elle abrite.

Nous leur demandons une France libérée. Une France qui se réforme, accepte le mouvement, et s’inscrive dans une dynamique d’innovation, d’évolution, de remise en cause des acquis, des rentes, des corporatismes. Cela commence par la réforme dite Macron.

Car ce qui est en jeu dans les discussions en cours, ce n’est pas le rebond économique ou le pouvoir d’achat prétendument rendu aux Français par la réforme des professions réglementées. Aucun rebond n’est à en attendre. Ce qui est en jeu, en réalité, c’est la réforme de la France toute entière. Et cela, ce serait extraordinaire.

Car ce signal fort, donné à tous les "protégés", les "rentiers" de la République, que l’armure tombe et qu’une fois nus, ils devront se tailler eux-mêmes un nouveau costume, sans attendre que la rente ne leur tisse. Sans le mériter. Un signal suffisamment déterminé, pour que toutes ces corporations comprennent que c’est la fin d’une récréation qui a trop duré, et que désormais, ils devront se remettre en marche. Innover. Ils pourront ainsi réaliser que leur place pourra être préservée à une condition simple. Etre les meilleurs. Si le signal est donné, si ils estiment qu’aucun retour en arrière n’est possible, que la réforme est inéluctable, alors ils redeviendront des acteurs économiques normaux. Des acteurs qui seront soumis à la concurrence et doivent se battre pour se maintenir. Croître. Toute la société en profitera.

Nous leur demandons la confiance. Confiance dans notre capacité à nous conduire en êtres responsables. Confiance dans notre croyance dans le dialogue direct avec nos salariés. Sans besoin d’intermédiaires. Sans nous imposer un dialogue social à la française et les méfaits d’un paritarisme qui a vécu, et n’alimente là aussi que des rentes et des baronnies, qui conduisent aux petits méfaits à la Lepaon. Des gens qui pensent être protégés et en dehors du temps et des lois. Nous vous en implorons, ne nous y jetez pas. Jetez les eux. Réformez le paritarisme. Obliger à une représentation syndicale, aussi légère soit-elle, dans les entreprises de moins 11 salariés, c’est nous plonger dans l’affrontement, la défiance. C’est une insulte à l’effort de simplification. Ne nous offrez pas en offrande aux négociations syndicales faites dans l’intérêt des "gros", jamais de nos PME.

Nous leur demandons le respect, des promesses tenues, de notre ambition, le courage de prendre les mesures que réclament la paix, l’unité et la démocratie. Entreprenez la France pour qu’elle entreprenne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
foxlynn
- 20/01/2015 - 09:31
droles de voeux !!!!
vous voulez "casser les rentiers" , abolir les "priviléges" Mr Jacquet .. mais qu'on foute la paix aux entrepreneurs ????...... alors c'est qui les rentiers , les privilégiés , les corporatistes ??? les professions réglementées ,je suppose ??? .... alors , sachez une chose ... si on plonge , vous plongerez aussi avec nous ! .... car certains d'entre vous sont aussi des rentiers, des privilégiés et des corporatistes ? non ?
jmpbea
- 19/01/2015 - 18:14
Eh ben! On a été servis!
J'ai bien chanté la Marseillaise..j'ai bien défilé avec mes copains hypocrites qui par devant m'applaudissent et par derrière brûlent les présences francaises et financent les tueurs...donc vous, les "partenaires sociaux" qui n'avez de partenaires que le nom....demerdez vous pour faire le boulot sachant que les exportations vers les pays arabes, c'est fini...