En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

04.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
light > Europe
Famille royale
Affaire Jeffrey Epstein : le prince Andrew décide de mettre fin à ses engagements publics
il y a 6 min 39 sec
pépites > Sport
Colère
JO 2024 à Paris : les hôteliers décident de suspendre leur participation à l'organisation des Jeux olympiques suite au partenariat avec Airbnb
il y a 1 heure 19 min
pépites > Justice
Lutte contre le terrorisme
Attentat déjoué dans le Thalys : le parquet national antiterroriste demande un procès pour Ayoub El Khazzani et pour trois autres suspects
il y a 3 heures 53 min
light > Culture
Oscar de la meilleure création du monde
Puy du Fou : le parc reçoit le prestigieux prix du Thea Award pour le spectacle "Le premier Royaume"
il y a 5 heures 1 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 6 heures 18 min
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 7 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 8 heures 48 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 10 heures 6 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 11 heures 39 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 12 heures 9 min
pépites > Social
Marche de la colère Acte II ?
Grève du 5 décembre : la police pourrait rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites
il y a 51 min 32 sec
pépite vidéo > Media
Bras de fer médiatique
Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants
il y a 3 heures 24 min
light > Culture
Polémique
"J'Accuse" : la collectivité Est Ensemble renonce finalement à demander la déprogrammation en Seine-Saint-Denis du film de Roman Polanski
il y a 4 heures 25 min
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 5 heures 40 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 8 heures 35 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 9 heures 31 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 10 heures 57 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 11 heures 53 min
décryptage > International
A l'intérieur comme à l’extérieur

Le régime iranien confronté à une double contestation

il y a 12 heures 22 min
© Reuters
Les policiers français rendent hommage aux trois officiers tués lors des attaques de la semaine dernière.
© Reuters
Les policiers français rendent hommage aux trois officiers tués lors des attaques de la semaine dernière.
Editorial

Le poids des mots, le choc des propos : la France a mal à son islam

Publié le 13 janvier 2015
Ne laissons pas la sémantique servir de cache sexe à nos lâchetés et à nos échecs.
Pierre Guyot est journaliste, producteur et réalisateur de documentaires. Il est l’un des fondateurs et actionnaires d’Atlantico.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Guyot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Guyot est journaliste, producteur et réalisateur de documentaires. Il est l’un des fondateurs et actionnaires d’Atlantico.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ne laissons pas la sémantique servir de cache sexe à nos lâchetés et à nos échecs.

Hier soir, en écoutant  l’invité d’une station de radio, j’ai sursauté.  Dans le flot d’informations qui se déverse depuis plusieurs jours, je n’ai même pas entendu de qui il s’agissait exactement, mais il avait l’air très sérieux et très compétent, ce monsieur. Surtout, il avait l’air très convaincu.

A lire également :

 

>>>>>> Comment répondre au besoin urgent d'organiser un islam de France et d'Europe sans tomber dans les pièges des tentatives précédentes

 

>>>>>> Pourquoi il n'y a pas d'autre choix que de s'adapter à l'islam à moins de vouloir demander aux musulmans de partir (et jusqu'où le faire sans se renier)

 

Cet invité expliquait que les attaques qui viennent de se produire contre des journalistes, des policiers et des citoyens juifs n’avaient rien à voir avec l’Islam, que d’ailleurs - je cite - "ces gens-là (les terroristes) n’étaient pas des musulmans, c’étaient des barbares".

Dimanche, des millions de citoyens ont marché dans les rues de France pour rendre hommage aux dix-sept victimes des fondamentalistes islamistes et pour défendre nos libertés, notamment celle d’expression.

Du coup, entendre de bonnes âmes pleines de bonnes intentions ripoliner la vérité moins d’une semaine après les meurtres m’énerve un peu. Bien sûr que ces terroristes étaient musulmans ! C’est même au nom de cela qu’ils ont agi ! (Je doute d’ailleurs que ce spécialiste de je-ne-sais-quoi connût l’étymologie du mot barbare qui désigne à l’origine "celui qui maîtrise mal la langue", faute de quoi il en aurait probablement choisi un autre…)

La tension est telle que je me sens obligé de compléter ce que j’écris par cette évidence absolue que les musulmans ne sont bien sûr pas des terroristes, que l’immense majorité des citoyens musulmans n’aspire qu’à vivre comme tous les autres citoyens de ce pays, en paix et en sécurité.

Mais ce n’est pas nous rendre service que de taire ce qui vient de se passer, de ne pas oser prononcer les mots. Briser le thermomètre n’a jamais aider à soigner le malade et ils sont nombreux, religieux de toutes confessions, à dire eux-mêmes que ce à quoi nous sommes confrontés est bel et bien un problème d’une interprétation radicale de l’Islam. 

Preuve que cette autocensure est intimement liée aux difficultés et à l’échec, partiel mais hélas patent, que la France rencontre pour faire vivre ensemble Islam et valeurs de la République, c’est qu’elle disparait lorsque sont désignés les djihadistes à l’étranger (disons plutôt les moudjahidines, "les combattants", puisque les mots sont importants et que les différents concepts de "djihad" dans le Coran sont plus complexes que ça…).

Au Mali, où les troupes françaises sont pourtant le fer de lance de la lutte contre Al-Quaïda-au-Maghreb-Islamique, au Nigéria où les membres du califat autoproclamé de BokoHaramont massacré deux mille villageois la semaine dernière, en Syrie et en Irak où Daesh martyrise la population, à commencer par la minorité Yézidie : partout, nous parlons de terrorisme islamique. Pourquoi des tueries sur le territoire français, perpétrées et revendiquées au nom de ces mêmes organisations, deviennent-elles soudainement des "attentats, mais qui surtout n’ont rien à voir avec l’Islam…" ?

Cette même frilosité à prononcer les mots s’illustre avec les soixante-dix "incidents" lors de la minute de silence organisée dans les écoles officiellement recensés par le ministère de l’Education nationale qui s’empresse de préciser que ce chiffre est infinitésimal en comparaison des 64.000 établissements scolaires français.

Que sont ces "incidents" pour que le ministère n’en ait comptés "que" soixante-dix, lorsque des dizaines de témoignages d’élèves, d’enseignants, de chefs d’établissements racontent les refus d’honorer la mémoire des victimes, lorsque tous les reportages réalisés ces derniers jours (par la presse de gauche comme de droite) confirment ce malaise de certains citoyens musulmans qui condamnent les meurtres de Charlie Hebdo mais qui expliquent qu’ils ne comprennent pas l’insistance du journal à se moquer de Mahomet ? Que penser de ces jeunes venus faire des "quenelles" ou mimer des mitraillages derrière les journalistes pendant les directs des chaines d’info en continu ?

Et encore ! Je n’ose imaginer ce qu’auraient été les réactions et commentaires dans certaines écoles, dans certains quartiers, si les pouvoirs publics avaient demandé une minute de silence spécifique après les meurtres des quatre victimes de la Porte de Vincennes, tués eux non parce qu’ils avaient caricaturé Mahomet, mais parce qu’ils étaient des citoyens juifs.

La France a mal à son Islam.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

04.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ombelia
- 14/01/2015 - 09:17
Ce que pensent certains jeunes
Je peux témoigner que j'ai dû supporter vendredi 9 janvier en début d'après-midi dans mon train de banlieue le voisinage et la conversation de 3 jeunes filles (dont une voilée) qui plaisantaient bruyamment sur les terroristes et la prise d'otages.
Que faire ? Réagir au risque de se faire insulter ou signaler leur comportement à qui de droit? J'ai ressenti un grand moment de solitude...
Benvoyons
- 13/01/2015 - 17:17
Si la France pense que tous les Musulmans qui sont venus à la
manifestation cautionnent se qu'a fait Charlie qui est du pur non respect d'autrui et bien elle se fourre le doigt dans le l’œil. Non ils sont venus car ils ont peur pour leurs familles. J'ai fait de l'Humour Charlie sur d'autres sites et bien j'ai été censuré. Cela veut dire que l'humour et la pensée en France est parfaitement squattés par une intelligentsia formaté à sa propre culture et que tout le monde doit impérativement appliqué sous peine d'être déchut de toute intelligence. Mais tout de même il est interdit aux autres cultures de faire de même. C'est réservé à intelligentsia Français qui doit dominer le Monde. Avec les faux raisonnements qui sont en boucle en France en ce moment vous êtes devenus des bons derviche-tourneur.
Benvoyons
- 13/01/2015 - 17:00
Elle parlait aux élèves de la Liberté de pensée et de Liberté de
la presse et eux lui ont parlé de respect. En effet il ne peut y avoir de Liberté sans respect d'autrui qui en est le socle déterminant. La prof voulait en donnant sa vision du sujet que la réponse de ses élèves ne soit que le formaté du sujet par le prof. Comment donner la culture de l'analyse si le raisonnement est déjà obligatoire. De fait le prof ne fait que confirmer aux élèves que la Liberté de pensée et d'expression n'existent pas. C'est simple de tout de même. Les élèves qui refusent se dictat du prof et bien veulent simplement que l'analyse commence par le début de l'affaire et non pas le résultat. C'est du bon sens. La culture Arabo Musulmane peut accepter l'analyse suivante : si vous dites que le début de l'affaire est une erreur et bien ils accepteront que le bouquet finale( la mort des 12 +4, après discussion n'est humainement pas approprié.