En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

04.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 9 min 54 sec
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 3 heures 5 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 4 heures 1 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 5 heures 26 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 6 heures 22 min
décryptage > International
A l'intérieur comme à l’extérieur

Le régime iranien confronté à une double contestation

il y a 6 heures 52 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opération du siècle sur "Aramco" se présente mal : les milieux boursiers ne font pas confiance aux Saoudiens

il y a 7 heures 45 min
décryptage > Société
Vos gueules les mouettes

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

il y a 8 heures 12 min
pépites > Politique
Sauvetage
Congrès des maires de France: Emmanuel Macron dit avoir "tant appris" des élus
il y a 23 heures 9 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 48 min 11 sec
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 1 heure 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 3 heures 17 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 4 heures 36 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 6 heures 9 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Environnement
"J’ai trois Greta Thunberg à domicile"

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

il y a 7 heures 18 min
décryptage > France
Rapport

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

il y a 7 heures 59 min
Very bad trip
Etats-Unis : à 5 ans il amène de la cocaïne à l'école
il y a 22 heures 48 min
pépites > Justice
Aucun remord
Bilal Taghi, le premier homme à avoir fomenté un attentat djihadiste en prison, jugé dès ce mardi
il y a 23 heures 55 min
© Reuters
Après avoir augmenté de 2,5% en novembre, voilà que les prix sont rehaussés en ce début 2015.
© Reuters
Après avoir augmenté de 2,5% en novembre, voilà que les prix sont rehaussés en ce début 2015.
De la tension dans l'air

Hausse des tarifs de l’électricité : la part qu’on doit à la mauvaise gestion

Publié le 09 janvier 2015
Après avoir augmenté de 2,5% en novembre, voilà que les prix sont rehaussés en ce début 2015. Une situation dont la responsabilité incombe principalement à l'Etat.
Rémy Prud'homme est professeur émérite à l'Université de Paris XII, il a fait ses études à HEC, à la Faculté de Droit et des Sciences Economiques de l'Université de Paris, à l'Université Harvard, ainsi qu'à l'Institut d'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rémy Prud'homme
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rémy Prud'homme est professeur émérite à l'Université de Paris XII, il a fait ses études à HEC, à la Faculté de Droit et des Sciences Economiques de l'Université de Paris, à l'Université Harvard, ainsi qu'à l'Institut d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après avoir augmenté de 2,5% en novembre, voilà que les prix sont rehaussés en ce début 2015. Une situation dont la responsabilité incombe principalement à l'Etat.

Atlantico : Le prix de l’électricité augmente de nouveau en ce début 2015 après avoir déjà subi un relèvement de 2.5 % début novembre. Comment ces augmentations peuvent-elles être justifiées ? Qui est finalement le responsable de ces hausses ?

Rémy Prud'homme : Les tarifs de l'électricité sont fixés par le gouvernement, qui a les mains liées par des textes. Ils doivent couvrir les coûts de production, de transport et de distribution. Ces coûts sont des coûts d'amortissement, d'investissement, d'entretien, d'achat de fournitures. Ils augmentent d'environ 3% par an. A plusieurs reprises, au cours des années passées, les gouvernements ont refusé les augmentations de tarifs ainsi prévues par les textes. Mais le Conseil d'Etat, qui veille à l'application des lois, rappelle les gouvernements à l'ordre. Les augmentations actuelles sont pour partie des augmentations qui auraient dû avoir lieu au cours des années passées, et pour partie des augmentations qui correspondent aux variations de coûts de l'année en cours. En dépit de ces hausses, et même en prenant en compte l'augmentation de la CSPE, le prix de l'électricité française reste le plus bas d'Europe. Il est, par exemple, la moitié du prix en Allemagne.

Est-ce vraiment aux Français de payer le coût lié aux énergies renouvelables (CSPE) comme l’éolien et le voltaïque, d’autant plus que ces énergies sont subventionnées par l’Etat ? Qui d'autre que les Français pourrait bien payer le surcoût de l'éolien et du photovoltaïque ?

Ces surcoûts sont maintenant de 4 milliards par an, et ils vont fortement augmenter dans les années à venir. Ces énergies (ces électricités, en fait) ne sont pas subventionnées par l'Etat, c'est-à-dire par le contribuable, mais par le consommateur d'électricité. L'Etat oblige EDF à acheter toute l'électricité éolienne et solaire produite, à un prix fixé par la loi, beaucoup plus élevé que le coût auquel EDF pourrait produire ou acheter l'électricité. En contre-partie, l'Etat autorise EDF à prélever sur tous les consommateurs une taxe compensatoire, la CSPE. Au cours des années passées, l'Etat, pour freiner la hausse des prix, n'a pas compensé complètement ces surcoûts. Il a accumulé une dette d'environ 4 milliards à l'égard d'EDF. Il a reconnu cette dette et s'est engagé à l'honorer dans les années à venir.

Selon la Commission de régulation de l'énergie, il y a encore 800 millions d'euros à rattraper sur les tarifs des particuliers d'ici au 1er janvier 2016. EDF paye-t-il aussi des choix hasardeux concernant l’EPR ou encore en matière d’opérations d’investissements à l’étranger ?

Je me garderai bien de dire cela. Une grande entreprise comme EDF fait de nombreux choix d'investissement. Certains sont meilleurs que d'autres, bien sûr. Encore que la rentabilité des investissements dans l'électricité ne peut se juger que sur une très longue période. EDF a mis beaucoup d'argent dans l'EPR, et au Royaume-Uni ; mais l'entreprise vient d'obtenir un très gros contrat  pour la construction et l'exploitation de deux EPR au Royaume-Uni ; ce qui pouvait apparaître il y a un an comme des choix hasardeux peut légitimement apparaître aujourd'hui comme des choix très judicieux.

Dans quelle mesure peut-on dire que le monopole d’EDF dans le secteur n’est pas une bonne chose pour les prix de l’électricité ? Que faudrait-il faire pour favoriser la concurrence ?

D'une façon générale, les monopoles ne sont pas une bonne chose: ils n'incitent pas à l'innovation technologique et aux progrès de productivité. En matière d'électricité, cependant, un monopole bien géré a de gros avantages. De toutes façons, le transport, et largement la distribution, ne peuvent pas être concurrentiels. Sous la pression de Bruxelles, on a en principe introduit de la concurrence en France pour la production. Mais cette introduction est totalement artificielle. EDF est obligé par la loi de vendre une partie de sa production d'électricité nucléaire (l'essentiel de l'électricité française) à GDF-Suez, à un prix décidé par l'Etat. Drôle de concurrence !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

03.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

04.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

05.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

06.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

07.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 10/01/2015 - 08:04
Monopole et etatisation
Cette entreprise gavée de CGT et avec une main d'œuvre de fonctionnaires à déjà la rentabilité la plus faible ( nombre de KW produits par salariés) par rapport à ses concurrents. Des avantages aux salariés inouïs, et doit supporter les décisions étatiques irresponsables et coûteuses Les énergies renouvelables sont ruineuses et aléatoires( vent ou lumière). De plus elles doivent être secondées en cas d'absence de vent ou de lumière par des centrales à énergies fossiles, donc un investissement double pour produire en permanence. Bien sur en bout de chaîne cette électricité dite " verte" sera payé par le consommateur, qu'il approuve ou non.