En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
Google vient de les tuer les CAPTCHA.
Révolution
Connaissiez-vous les CAPTCHA ? Parce que Google vient de les tuer et de vous simplifier grandement la vie par la même occasion
Publié le 15 décembre 2014
Dans un communiqué officiel, Google explique que reCaptcha demandait aux internautes de prouver qu’ils n’étaient pas des robots en recopiant une suite de chiffres et de lettres, "mais nous avons pensé qu'il serait plus facile de demander simplement, et directement, à nos utilisateurs, s'ils sont ou non des robots – alors nous l'avons fait !".
Frédéric Jutant est un spécialiste du référencement sur le moteurs de recherche pour le compte de l'agence web Kelcible. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fréderic Jutant
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Jutant est un spécialiste du référencement sur le moteurs de recherche pour le compte de l'agence web Kelcible. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un communiqué officiel, Google explique que reCaptcha demandait aux internautes de prouver qu’ils n’étaient pas des robots en recopiant une suite de chiffres et de lettres, "mais nous avons pensé qu'il serait plus facile de demander simplement, et directement, à nos utilisateurs, s'ils sont ou non des robots – alors nous l'avons fait !".

Sans plus attendre, voici la nouvelle version reCaptcha :

 

 

Les captchas, qu'est-ce que c'est ?

Ce sont des tests de Turing permettant de différencier de manière automatisée un utilisateur humain d'un ordinateur. En d'autres termes, un défi-réponse pour s'assurer qu'une réponse n'est pas générée automatiquement par un ordinateur.

Le mot « CAPTCHA » est basé sur le terme capture, et vient de l'anglais completely automated public Turing test to tell computers and humans apart.

Pourquoi Google veut les tuer ?

Si Google dépoussière ainsi ce système anti-spam, c’est avant tout pour répondre à la demande des internautes qui se plaignent depuis plusieurs années de ne déchiffrer correctement les codes qui sont présentés.

Mais c’est aussi parce que devant le ras-le-bol général, certains webmasters avaient carrément décidé d’abandonner ce système de protection développé en 1997 au profit d’autres services plus simples, plus ergonomiques, et plus design.

Enfin, c’est surtout parce que la technique du texte déformé n’est plus aussi fiable qu’auparavant.

Les « bypass », « decaptcher » ou « captcha solvers » sont autant de services proposant aujourd’hui de résoudre rapidement et automatiquement les captchas. A l’heure actuelle, on estime que 99.8% des captchas proposés sur internet peuvent être résolues en seulement quelques secondes.

Cette nouvelle génération de captcha permettra peut-être de mettre des bâtons dans les roues à ces services de « bypass » et « decaptcher », pour limiter l'envoi de spam par le biais des formulaires.

Comment fonctionne ce nouveau système de Google ?

Pour améliorer l’ergonomie de navigation tout en  augmentant la sécurité, Google a développé une nouvelle API baptisée « No CAPTCHA reCAPTCHA » pour ne présenter un captcha que lorsqu’il détecte un robot.

L’internaute n’a plus qu’a cliquer sur « Je ne suis pas un robot » pour être reconnu. Quand le système a un doute et qu’il n’est pas certain à 100% qu’il s’agit d’un humain, il lui demandera de recopier un code sur ordinateur ou de reconnaître une photo sur support mobile.

Afin de ne pas aider les spammeurs, Google n’a pas donné de précision sur les éléments qui lui permettent de distinguer les humains des robots, mais on imagine qu’il utilise les cookies du navigateur web, l’adresse IP de l’internaute, ou encore le mouvement de la souris pour cocher la case.

 

 

Au final, c'est une bonne nouvelle pour la majorité des internautes !  Seuls les webmasters qui disposent actuellement de ce système devront faire une petite mise à niveau ou mettre leurs plugins à jour pour bénéficier de cette nouvelle version.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
04.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
05.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
06.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires