En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Zone franche

Dette toxique des collectivités locales: « C’est pas moi, c’est le bankster ! »

Publié le 22 septembre 2011
Les collectivités locales ayant eu recours à des produits financiers auxquels elles ne comprenaient rien sont les complices des banques, pas leurs victimes.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les collectivités locales ayant eu recours à des produits financiers auxquels elles ne comprenaient rien sont les complices des banques, pas leurs victimes.

Le pli est tellement pris de taper sur les affreux banquiers quelles que soient les circonstances que je m’attends à voir ma fille blâmer la Société Générale pour sa prochaine mauvaise note :

― 5 en espagnol ! Qu’est-ce que c’est que cette histoire ?
― Mais papa, avec ces spéculateurs qui étouffent l’économie réelle en accumulant toujours plus de profits…
― Ah, évidemment…

Et tiens, prenez les collectivités locales qui se retrouvent à poil parce qu’elles ont emprunté via des trucs hyper spéculatifs auxquelles elles ne comprenaient rien et s’apprêtent à augmenter massivement les impôts pour se refaire :

― Quoi, plus 185% sur ma taxe d’enlèvement des ordures ménagères !
― Oui je sais, c’est dur, mais voyez-vous j’ai parié sur la courbe positive du yen sur la roupie en contango backwardisé et je me suis salement planté sur le prix spot…
― Pardon ?
― J’ai joué votre pognon en bourse et j’ai tout perdu…
― Ah, OK… Je vais chercher mon chéquier.

Pour Libé, qui dévoile le scandale de ces 5 500 mairies, départements, régions et autres communautés de communes empêtrés dans 25 milliards de dette pourrie, la cause est d’ailleurs entendue : si ces banquiers véreux n’avait pas abusé de la confiance aveugle des fonctionnaires qui placent les éconocroques des contribuables sur les marchés internationaux, ma fille n’aurait jamais eu 5 en espagnol.

Enfin, elle n’aurait sans doute pas eu la moyenne non plus, vu qu’elle n’avait pas appris sa leçon, mais 5 ?

Claude Bartolone, président (PS) du Conseil régional de Seine-Saint-Denis est d’ailleurs super vénère, comme on dit dans le coin. Et il y a de quoi : « Il a découvert, nous explique le quotidien fondé par l’auteur des Mains sales, que son département, sous la direction des communistes, s’était gavé de prêts basés sur l’évolution comparée du franc suisse, de l’euro, du yen et du dollar ».

Eh bien, il n’a fait ni une ni deux et a déposé plainte contre Dexia pour lui reprocher la hausse du franc suisse, dont la banque n’avait pas assez insisté sur l’éventualité en vantant ses produits à risque. Non mais !

Bon, il aurait aussi pu demander des comptes à ses prédécesseurs, mais sans doute s’est-il dit que des communistes, c’est normal qu’ils n’entravent que pouic au fonctionnement des marchés monétaires internationaux… Alors que Dexia, hein…

Sans remettre en question la responsabilité ultime des banques ― dont le rôle dans le tsunami de 2004, les attentats du 11 septembre et l’explosion du réacteur de Fukushima ne fait guère de doute ―, on est tout de même un tout petit peu heurté par cette idée de sommes considérables confiées à des amateurs tout juste bons à gérer un crédit revolving chez Darty.

― La banque m’a dit : « Vous verrez, c’est imparable : vous mettez les 50 millions d’euros prévus pour le financement du nouvel hôpital sur du Madoff à maturation rapide et vous faites dix fois la culbute. Ah, des hôpitaux, vous allez vous en payer mon vieux ! » J’ai pensé que ça serait bien…
― Mais vous n’avez pas senti que c’était un peu risqué, pour une commune de 10 000 habitants…
― Ma foi, tous les documents étaient en anglais et moi, j’ai fait espagnol première langue…

Espagnol ? Zut alors. Il aurait au moins pu aider ma fille alors, à défaut de sauver 150 ans de budget municipal…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Finale de la CAN : 48% des Français pensent qu'il est normal pour des personnes d'origine algérienne de manifester leur joie et leur attachement à leur pays lors des victoires de l'Algérie en football

02.

Anorexie : une nouvelle étude montre que les causes ne sont pas seulement psychologiques

03.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

04.

Contamination au tritium des rivières françaises : anatomie d’une opération destinée à générer une peur infondée sur le nucléaire

05.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

06.

Agnès Saal, condamnée pour des frais de taxi, a été suspendue de sa Légion d'honneur

07.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

05.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

06.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
bobocleaner
- 23/09/2011 - 12:34
a propos de la carte de france des "flambeurs" de la dette
il serait aussi intéressant de pouvoir démonter précisement un de ces placments pourris a partir des documents contractuels , dans le cas ou 'élu est toujours en place ( pour éviter le "C'est pas moi" ) et on y joint son CV et celui de son directeur financier.
Et aprés on m'explique en quoi le conseiller de Dexia est le seul coupable.
Mais un journaliste préfére un titre à la Gala
Aie
- 22/09/2011 - 23:20
Libération


encore une fois ce "journal" (torchon serait plus adéquat) ou ceux qui dinent en secret avec DSK prétendant à la présidentielle. Cette galette de journaleux sont à mettre à l'index de la presse. Aucune responsabilité ne devrait leur être attribuer.
GBCKT
- 22/09/2011 - 21:15
Et les fonctionnaires directeurs financiers des collectivités?
Ils ont fait quoi? Qu'ont-ils conseillé par écrits à leur maire? Recrutés sur quels critères? La couleur des yeux? L'aptitude à passer la brosse à reluire? Combien ont été virés ? Messieurs les journalistes cherchez, c'est un bon sujet "De la compétence des fonctionnaires térritoriaux"