En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Conflit sur les retraites : la France s’enfonce dans un chaos inextricable et contradictoire qui ressemble de plus en plus à ce que vivent les Britanniques avec le Brexit

06.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

07.

Retraites : le techno-suicide du gouvernement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

ça vient d'être publié
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 11 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
Cohue
Grève : couloirs bondés et scènes improbables dans les transports parisiens
il y a 13 heures 40 min
décryptage > Politique
L'ART DE LA PUNCHLINE

Un 11 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 14 heures 29 min
décryptage > Santé
(Art)thérapie

Comment la danse peut aider à lutter contre la dépression, Parkinson et autres troubles neurologiques

il y a 16 heures 19 min
décryptage > Faits divers
Accroche : Ça s'est passé chez nous…

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

il y a 19 heures 28 min
décryptage > Politique
Techno-suicide

Retraites : le techno-suicide du gouvernement

il y a 19 heures 40 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

il y a 19 heures 51 min
pépite vidéo > Politique
Déception
Réforme des retraites : Les syndicats très déçus par les annonces d'Edouard Philippe
il y a 1 jour 7 heures
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Film : "Docteur ?" : Un duo d'acteurs épatants pour une comédie de Noël, légère, mais pas seulement

il y a 1 jour 10 heures
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Livre : "Le ciel par-dessus le toit" de Natacha Appanah : Un roman familial, puissant et émouvant

il y a 1 jour 11 heures
décryptage > Société
Ville de demain

Bâtiment, immobilier, transports : ces vraies initiatives pour une ville plus durable

il y a 13 heures 35 min
décryptage > Economie
Nouvelle ère ?

Première réunion de l’ère Lagarde : la BCE peut-elle se saisir des problèmes structurels qui minent la zone euro ?

il y a 14 heures 28 min
décryptage > Politique
1979 all over again

Royaume-Uni : des législatives parties pour marquer l’histoire

il y a 16 heures 14 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?
il y a 18 heures 8 min
décryptage > Sport
Formule magique

PSG/ Galatasaray : Neymar, M’Bappé et les millions : les Parisiens trouvent leur formule magique

il y a 19 heures 33 min
décryptage > Politique
Erreurs de stratégie

Quand LR se transforme en machine à fabriquer des orphelins politiques

il y a 19 heures 51 min
décryptage > Economie
Impact au long cours

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

il y a 19 heures 52 min
pépites > Politique
Bad news ?
Réforme des retraites : les points principaux du discours d'Edouard Philippe
il y a 1 jour 9 heures
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "La vie est belle" : Conte de Noël anti-morosité....

il y a 1 jour 10 heures
décryptage > Politique
Droit du sol ?

Esther Benbassa vous devriez lire François-René de Chateaubriand !

il y a 1 jour 11 heures
© Reuters
Bruxelles ne lâchera pas la France
© Reuters
Bruxelles ne lâchera pas la France
L'Édito de Jean-Marc Sylvestre

Budget 2015 : les trois raisons pour lesquelles Bruxelles ne lâchera pas la France

Publié le 29 octobre 2014
Bruxelles est une salle de théâtre où chacun joue un rôle. Dans le jeu des apparences, Paris fait dire qu'après avoir consenti un effort supplémentaire, le gouvernement échappera aux sanctions. C’est possible, mais pas certain. Bruxelles est bien décidée à demander des explications sur cette gestion budgétaire un peu fantaisiste.
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruxelles est une salle de théâtre où chacun joue un rôle. Dans le jeu des apparences, Paris fait dire qu'après avoir consenti un effort supplémentaire, le gouvernement échappera aux sanctions. C’est possible, mais pas certain. Bruxelles est bien décidée à demander des explications sur cette gestion budgétaire un peu fantaisiste.

Que la politique européenne s’apparente à du théâtre, tout le monde le savait, mais pas au point de générer une dramaturgie dont est capable Paris depuis deux semaines. Quel  talent, mais personne n’est dupe.

Acte 1 : La France, après avoir juré en avril qu’elle était capable de revenir dans les clous en 2015, a présenté des comptes publics en déficit de 4,5%. Agacement et colère à Bruxelles contre ce pays qui décidément n’a aucune parole ni aucun courage politique. La France explique et demande indulgence et patience.

Acte 2 : Bruxelles refuse d’accorder sa bénédiction à un budget qui ment, sauf efforts supplémentaires et explications plus plausibles : c’était la semaine dernière. Une lettre d’une page en anglais, très sèche.

Acte 3 : La réponse de la France est très tortillée. "On comprend ce que disent les européens mais la France ne peut pas faire plus". Mais les diplomates de Bruxelles interviennent et soufflent aux Français qu’en grattant quelques fonds de tiroirs on trouvera bien 3 ou 4 milliards, histoire que Bruxelles ne perde pas la face. Le problème, c’est qu'il ne faut pas que Paris non plus perde la face.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
Suivre @atlanticobiz 

Acte 4 : Paris trouve 3,6 milliards d’euros à caser en déduction du déficit. Pour Michel Sapin qui fait le boulot, ce n’est pas glorieux vis à vis des électeurs. Mais en bon petit soldat responsable, il aura limité la casse pour son ami le Président. Bruxelles peut faire semblant d’accepter la dernière mouture du film. C’est possible, mais pas certain. On ne le saura qu’à la fin de l’acte 5 et encore.

Acte 5 : Bruxelles donne son feu vert. Personne ne sera dupe de la réalité, les économies supplémentaires proposées par la France sont de fausses économies, les réformes de structures sur le droit du travail, la compétitivité sont embryonnaires et le gouvernement n’a pas de majorité pour aller plus loin.

Dans ces conditions, Bruxelles ne lâchera pas le dossier pour trois raisons.

Tout d’abord, Bruxelles ne peut pas se permettre d’être laxiste avec un des pays membres de la zone euro, y compris s’il est puissant. Le signal envoyé aux autres serait désolant. Pourquoi la France serait-elle le seul pays en Europe à ne pas respecter le règlement de copropriété ? Pourquoi la France serait-elle le seul pays à ne pas payer ses dettes ? Pourquoi le gouvernement serait le seul dont les mensonges sont respectables ? C’est politiquement inacceptable. Donc on fait semblant.

Ensuite, la commission ne peut pas se faire soupçonner de complaisance à l’égard d’un des pays membres, alors que le Commissaire chargé de la politique économique est lui-même français et ancien ministre de ce Président. La Commission et l’Allemagne qui a soutenu l’idée n’a pas fait de cadeau à la France en nommant Pierre  Moscovici à ce poste. Il ne pourra pas être laxiste avec la France. Impossible.

Enfin, la Commission a très mal reçu le fait d’être accusée par la France de mener une politique qui ferait le lit du FN. Il faut dire que l’argument manque d’élégance. Ce n’est pas la Commission de Bruxelles qui encourage le FN, c’est la façon pas très courageuse dont le gouvernement utilise l’Europe comme bouc émissaire de ses propres lâchetés. La crise pourrait rendre intelligent.

Pour toutes ces raisons, Bruxelles ne lâchera pas la surveillance de la France. Fin de l’année, il faudra encore que l’on explique où sont les efforts annoncés et les réformes de structures promises.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Conflit sur les retraites : la France s’enfonce dans un chaos inextricable et contradictoire qui ressemble de plus en plus à ce que vivent les Britanniques avec le Brexit

06.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

07.

Retraites : le techno-suicide du gouvernement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Qwant : "Proie" de la Géopolitique de l’Internet

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

06.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Pourquoi la possibilité de baisser le point de retraite est en fait une mesure de justice sociale

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Brunoke
- 29/10/2014 - 16:00
Fin de l annee
Il y a la dinde et le champagne coulera a flot a l Elysee au frais du contribuable comme d habitude
MONEO98
- 29/10/2014 - 10:18
Plus simple
c'est que tout simplement la France pèse encore trop en UE....Si la France sortait del 'UE l'Allemagne serait aussi bien embêtée sur le court terme.mais plus l'affaiblissement continuera et plus cette hypothèse sera plausible.