En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

02.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

03.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

04.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

05.

Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants

06.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

07.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Stratégie de défense

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

il y a 7 min 6 sec
décryptage > Politique
Le Macron nouveau est arrivé

Le nouvel entre-deux stratégique d’Emmanuel Macron

il y a 1 heure 5 min
décryptage > Société
Protection de l'enfance

Parents dangereux : ces violences contre les enfants dont on parle si peu

il y a 1 heure 44 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
LREM voudrait (a)battre Pécresse en Ile-de-France ; Macron, le décideur solitaire ; L'Express enquête sur le danger des militants armés de l'ultra-droite ; Rachida Dati s'exempte du logo LR ; Valeurs actuelles dézingue la "machine infernale" de Barthès
il y a 2 heures 24 min
pépites > Justice
"Acab land"
Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée
il y a 12 heures 2 min
pépites > Social
Marche de la colère Acte II ?
Grève du 5 décembre : la police pourrait rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites
il y a 13 heures 32 min
pépite vidéo > Media
Bras de fer médiatique
Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants
il y a 16 heures 6 min
light > Culture
Polémique
"J'Accuse" : la collectivité Est Ensemble renonce finalement à demander la déprogrammation en Seine-Saint-Denis du film de Roman Polanski
il y a 17 heures 7 min
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 18 heures 21 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 1 min
décryptage > France
Culture

Repeignez-moi donc ces statues blanches que je ne saurais voir : l’antiracisme en pleine crise d’intolérance

il y a 31 min 55 sec
décryptage > Economie
Réalité des chiffres

Hôpitaux, retraites ou inégalités : la fiscalité, ce verrou français qui étrangle toute vraie réforme.

il y a 1 heure 23 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Hong-Kong s’enflamme, sa jumelle historique, Singapour, récupère les flux de capitaux et redoute la contagion…

il y a 2 heures 6 min
décryptage > Politique
2022

Les Français tous prêts à la bataille retour Macron Le Pen… ou majoritairement orphelins de la politique…?

il y a 2 heures 34 min
light > Europe
Famille royale
Affaire Jeffrey Epstein : le prince Andrew décide de mettre fin à ses engagements publics
il y a 12 heures 48 min
pépites > Sport
Colère
JO 2024 à Paris : les hôteliers décident de suspendre leur participation à l'organisation des Jeux olympiques suite au partenariat avec Airbnb
il y a 14 heures 55 sec
pépites > Justice
Lutte contre le terrorisme
Attentat déjoué dans le Thalys : le parquet national antiterroriste demande un procès pour Ayoub El Khazzani et pour trois autres suspects
il y a 16 heures 35 min
light > Culture
Oscar de la meilleure création du monde
Puy du Fou : le parc reçoit le prestigieux prix du Thea Award pour le spectacle "Le premier Royaume"
il y a 17 heures 42 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 19 heures 9 sec
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 20 heures 7 min
© Reuters
Quand l’Europe apprendra-t-elle à parler aux marchés ?
© Reuters
Quand l’Europe apprendra-t-elle à parler aux marchés ?
La classe américaine

Bourses en chute, la BCE les affole quand la Fed les calme : quand l’Europe apprendra-t-elle à parler aux marchés ?

Publié le 17 octobre 2014
Dans le tumulte boursier de ces derniers jours, les stratégies menées par les banques centrales américaine et européenne ont produit des résultats contrastés. Entre l'efficacité de la FED et la perte progressive de crédibilité de la BCE, les marchés ont choisi.
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans le tumulte boursier de ces derniers jours, les stratégies menées par les banques centrales américaine et européenne ont produit des résultats contrastés. Entre l'efficacité de la FED et la perte progressive de crédibilité de la BCE, les marchés ont choisi.

Les journées se suivent et se ressemblent sur les bourses mondiales. Suite à la chute des marchés du mercredi 15 octobre et à l’envolée des taux grecs de ce même jour, la BCE décidait de réagir. Dans un discours prononcé par Mario Draghi à Francfort, dans la soirée du 15, la BCE annonçait la mise à disposition de 12 milliards d’euros supplémentaires au profit des quatre plus grandes banques grecques. L’incendie devait être contenu.

Pourtant, malgré un démarrage positif des bourses européennes dans la matinée du 16 octobre, la panique prenait à nouveau le dessus. Les taux grecs repartent à la hausse de plus belle, 12 milliards ou rien, l’effet semble être le même.

Taux Grecs 10 ans.

En cette séance du 16 octobre, les taux franchissent en effet une nouvelle étape vers le vide, pour finir la journée à 8.91%. Une défaite supplémentaire pour la communication de la BCE. Et les bourses du continent européen vont suivre le mouvement. Paris chute à nouveau de près de 3% au cours de la séance.

Puis, vient le moment de l’ouverture des marchés américains. La tension est palpable et les indices débutent la journée dans le rouge. C’est à ce moment que James Bullard, Président de la Réserve fédérale de Saint Louis, donne une interview à l’agence Bloomberg et déclare :

"Les anticipations d’inflation sont en baisse aux Etats Unis" ; "C’est une considération importante pour une banque centrale. Et pour cette raison, je pense que la réponse logique est de remettre la fin de l’assouplissement quantitatif à plus tard."

Et en effet, les anticipations d’inflation à 5 ans ont lourdement chuté au cours des derniers mois aux Etats-Unis, passant d’un niveau supérieur à 2% au début de l’année 2014 à un niveau de 1.5% ces derniers jours, signalant un ralentissement économique à venir aux Etats-Unis. James Bullard ne se trompe pas de cible :  La croissance.

Anticipations d’inflation. Etats Unis. 5 ans / 10 ans

La déclaration est simple et claire. Puisque les marchés semblent se tendre de plus en plus en prévision de l’arrêt de la politique d’assouplissement quantitatif prévu en cette fin de mois d’octobre, Bullard indique que cette décision n’est pas irrévocable. Si cela est nécessaire, le quantitative easing  (assouplissement quantitatif) sera prolongé.

Merci Les Etats-Unis. Dans la foulée de l’annonce du Président de la FED de Saint Louis, les marchés américains se reprennent. Puis, c’est au tour des marchés européens de retrouver des couleurs. Le CAC 40 finira la séance à -0.54% ; reprenant plus de 100 points depuis son plus bas du jour. Par contre, tant pis pour les taux grecs, la FED ne peut pas s’occuper de tout le monde. C’était à la BCE de réagir.

Les différences de stratégies sont frappantes entre les deux banques centrales. Alors que l’Europe se cantonne à venir offrir plus de liquidités aux banques grecques, c’est-à-dire à traiter une conséquence du problème que connaît le continent, les Etats-Unis frappent immédiatement la cause. D’un côté, la BCE joue au pompier, de l’autre, la Fed mène une véritable politique monétaire en jouant avec les anticipations des acteurs économiques.

Les marchés ne se trompent pas sur l’action de la BCE. Les mots laissent place aux promesses et les actions tardent ou déçoivent. Ce que la FED vient de faire en annonçant vouloir lutter contre la baisse des anticipations d’inflation correspond exactement à ce que la BCE n’a pas fait depuis l’entrée en phase de quasi déflation de la zone euro.  Le résultat est que les marchés anticipent une inflation inférieure à 1% sur l’ensemble européen pour les 5 prochaines années, c’est à dire un seuil bien plus bas que ce que les Etats-Unis semblent prêts à tolérer. C’est sans surprise que la croissance américaine devrait ressortir proche de 3% pour cette année 2014, alors que la croissance européenne se limitera à une évolution molle proche de 0%.

Aussi  longtemps que les autorités monétaires européennes ne se donneront pas les moyens de réagir, il n’y a véritablement aucune raison d’espérer tout rétablissement économique de la zone euro. A force de se contenter de mots tout en évitant les actes, la BCE perd toute crédibilité dans sa capacité à générer de la croissance. Par contre, concernant l’inflation, c’est gagné. Personne ne doute plus de la capacité de la BCE à précipiter l’ensemble du continent en déflation. Et en dépression par la même occasion. Un succès colossal pour les orthodoxes de la pensée monétaire.

Pourtant, il semblerait bien que Mario Draghi soit animé de bonnes intentions pour permettre un retour de la croissance en Europe. Mais les moyens mis à sa disposition ne sont pas suffisants. C’est aux dirigeants européens de comprendre l’impasse institutionnelle de la zone euro, et d’offrir à la Banque centrale européenne les moyens d’agir avec la même réactivité que la FED. C’est-à-dire en demandant une modification du mandat monétaire de la BCE, en inscrivant la croissance et l’emploi comme une priorité, et non comme un objectif secondaire.

 

Pour lire le Hors-Série Atlantico, c'est ici : "France, encéphalogramme plat : Chronique d'une débâcle économique et politique"

 

Et n'oubliez pas : le A-book de Nicolas Goetzmann, Sortir l'Europe de la crise : le modèle japonais, est désormais disponible à la vente sur Atlantico éditions :

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

02.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

03.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

04.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

05.

Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants

06.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

07.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

05.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jardinier
- 17/10/2014 - 17:58
"Si cela est nécessaire, le quantitative easing sera prolongé"
Et ça les calme immédiatement.
Difficile d’arrêter la drogue.