En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

03.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

04.

Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète

05.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

06.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

07.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

ça vient d'être publié
pépites > Politique
La saga Huawei
Le Royaume-Uni est soumis à la pression accrue de son allié américain pour l'interdiction de la controversée Huawei
il y a 10 heures 51 min
pépite vidéo > Faits divers
Catastrophe climatique
L'est de l'Espagne sous le choc de la tempête Gloria
il y a 15 heures 12 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Un immense populicide mondialisé ? : l’histoire tragique de la fin du communisme et des ultimes heures de la guerre froide

il y a 16 heures 13 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

il y a 16 heures 16 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Grandeurs et misère de la vie politique : le regard et le jugement de Tocqueville sur son engagement

il y a 16 heures 19 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute
il y a 16 heures 34 min
décryptage > International
Donne moi ton signe, je te dirai ce que tu vas faire

Année du rat de métal : voilà comment les dirigeants chinois pourraient adapter leur stratégie en fonction de leurs horoscopes

il y a 17 heures 21 min
décryptage > Politique
Mission impossible

Retraites : pourquoi la complexité du système fiscal et social français fragilise la crédibilité des études d’impact

il y a 18 heures 34 min
pépites > Santé
2019-nVoC
Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète
il y a 1 jour 2 heures
pépites > International
Vive inquiétude
L’association française SOS Chrétiens d’Orient a annoncé la disparition de quatre de ses collaborateurs en Irak
il y a 1 jour 6 heures
light > Science
Flashs cosmiques
La compréhension d'un des derniers phénomènes cosmologiques identifié se poursuit mais sera encore longue
il y a 12 heures 13 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Make the Internet Great Again : le style Trump sur Twitter

il y a 16 heures 12 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

il y a 16 heures 15 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le peuple français est-il une fiction ? : la France face au spectre de l’identité

il y a 16 heures 18 min
décryptage > Politique
Debout les morts

Miracle à Jérusalem : Emmanuel Macron va rencontrer Yasser Arafat !

il y a 16 heures 25 min
décryptage > Economie
Raréfaction des ressources

Une économie beaucoup plus économe en matières premières : l’idée présentée à Davos par Ellen Mac Arthur qui pourrait vraiment faire la différence

il y a 17 heures 2 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

il y a 18 heures 10 min
décryptage > Politique
SOS contrat social

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

il y a 19 heures 2 min
pépite vidéo > Santé
Prévention
Trois premiers cas du coronavirus en France : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Agnès Buzyn
il y a 1 jour 6 heures
pépites > Santé
Enrayer la progression du virus
Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris
il y a 1 jour 7 heures
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Alain Minc : cinq mesures pour redresser l'économie française

Publié le 19 octobre 2014
Avec Alain Minc
"La société française est devenue un simple agrégat d’individus : il est urgent pour notre avenir de réinventer un contrat social". Extrait de "Le mal français n'est plus ce qu'il était", d'Alain Minc, publié chez Grasset (2/2).
Alain Minc est un conseiller politique, économiste, essayiste et dirigeant d'entreprise français. Il est l'auteur de nombreux livres. Derniers essais publiés chez Grasset : Dix jours qui ébranlèrent le monde (2009), Une histoire politique des...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Minc
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Minc est un conseiller politique, économiste, essayiste et dirigeant d'entreprise français. Il est l'auteur de nombreux livres. Derniers essais publiés chez Grasset : Dix jours qui ébranlèrent le monde (2009), Une histoire politique des...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"La société française est devenue un simple agrégat d’individus : il est urgent pour notre avenir de réinventer un contrat social". Extrait de "Le mal français n'est plus ce qu'il était", d'Alain Minc, publié chez Grasset (2/2).
Avec Alain Minc

La première : augmenter la TVA de 1 % par an pendant les cinq prochaines années ; placer les recettes ainsi engrangées dans une cagnotte ; utiliser celle-ci pour réduire les charges sur les salaires, dans une proportion de 3/4 ou 2/3 au profit des cotisations patronales, le reste en réduction des cotisations salariales. La philosophie d’une telle réforme est limpide : voter au départ le principe de la hausse annuelle aide les acteurs économiques à anticiper leurs comportements ; 1 % de hausse de la TVA par an est absorbé par le jeu du marché, comme en témoigne la hausse du 1er janvier 2014, sans le moindre effet sur les prix et donc sur le pouvoir d’achat des plus modestes. Rien de surprenant à cet égard : lorsque les Allemands ont augmenté brutalement la TVA de 3 %, les prix ont crû de moins de 1 %. Un tel transfert suffirait à effacer notre handicap en matière de coût du travail vis-à-vis de l’Allemagne, à la seule condition que les entreprises ne se laissent pas entraîner à octroyer des augmentations de salaire indues. Une grande fermeté est, de ce point de vue, nécessaire : elle pourrait aller jusqu’au plafonnement des hausses comme en 1982/83. Notre problème de compétitivité ne se pose pas en effet à l’égard du monde hors Europe, puisque hors énergie, le solde commercial est positif et que nos parts de marché ne se sont pas réduites. Il se cristallise au sein de l’Union européenne : notre position exportatrice n’a cessé en effet de régresser vis-à-vis de nos partenaires. Ce n’est donc pas la compétitivité chinoise ou brésilienne qu’il nous faut rattraper mais celle de nos voisins : si elle n’était pas à notre portée, ce serait à désespérer.

Deuxième mesure : lier l’élévation de l’âge légal de départ en retraite à l’augmentation de l’espérance de vie constatée par l’INSEE. C’est appliquer le même principe que celui en vigueur pour la durée de cotisation. Considérer qu’un an d’accroissement de la durée de vie retarde de six ou neuf mois l’âge de départ en retraite aurait des allures de partage équitable. Une telle approche aurait l’avantage politique de démystifier les 62, 63 ou 65 ans et d’éviter de poursuivre un débat quasi théologique sur un sujet qui ne le justifie pas.

Troisième mesure : supprimer les « 35 heures » et faire disparaître parallèlement les subventions octroyées en compensation aux entreprises, en étalant les effets sur une période de cinq ans. Ce serait sortir de la nasse où, pour effacer les effets délétères de la loi de 1996, l’Etat fait peser sur le budget une charge dont il n’a plus les moyens.

Quatrième mesure : porter le fer dans le maquis des aides au logement et simultanément supprimer le fatras de textes, en particulier ceux votés récemment, qui anesthésient la confiance des bâtisseurs. Il est aberrant que la puissance publique dépense des milliards d’euros avec pour résultat un nombre de plus en plus faible de logements construits. Dans ce secteur abrité de la concurrence internationale, un coup de balai, cette fois-ci vraiment libéral, « quasi thatchérien », s’impose. Hormis les textes destinés à préserver un minimum de mixité sociale, le dispositif législatif et réglementaire mérite une violente remise en cause.

Cinquième mesure : relever les seuils sociaux – dix salariés pour l’instauration de délégués d’entreprise, cinquante pour la mise en place d’un comité d’entreprise – à vingt et quatre-vingts. Les entreprises de neuf salariés sont infiniment plus nombreuses que celles de dix et celles de quarante-neuf que leurs congénères de cinquante. Cette aberration ne relève évidemment d’aucune logique économique, mais de blocages psychologiques, si aisés à lever.

A lire aussi, l'interview d'Alain Minc pour Atlantico : “L’Europe est une réussite exceptionnelle : nous en avons fait l’endroit au monde où les valeurs démocratiques et libérales sont les plus respectées”

Extrait de "Le mal français n'est plus ce qu'il était", d'Alain Minc, publié chez Grasset. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute

03.

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

04.

Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète

05.

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

06.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

07.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 19/10/2014 - 23:02
Nul, comme les précédents!
"1 % de hausse de la TVA par an sera absorbé par le jeu du marché"...Non, Mr Minc, le Marché n'est pas un jeu, mais une guerre, avec des forts, des faibles, des perdants, des gagnants...
Sachez que votre nouvelle augmentation de la TVA s'ajoutera aux autres, et à l'augmentation des prix d'achat ( car les grandes entreprises en quasi situation de monopole répercutent leurs charges sur leurs prix, elles...)
Conséquence? Les marges des petites entreprises qui sont déjà au raz des pâquerettes, ne leur permettant jamais d'investir afin d'atteindre le stade de moyenne entreprise que nous jalousons à l'Allemagne, ces marges vont encore être rognées par votre TVA soi-disant indolore, et qui, pourtant, aura de furieuses conséquences sur les salaires, le chômage et l'entreprenariat français. Tout faux, donc Mr Minc, copie à revoir!...il est vrai que les socialos s'apprêtent à mettre en œuvre cette Augmentation de TVA de 1%, afin de rendre leurs budgets moins malhonnêtes... Pure illusion, car cet acte aura les mêmes conséquences...
jmpbea
- 19/10/2014 - 18:35
Eh ben!
Un cerveau pareil qui dit ce que tout le monde souhaite duis 10 ans....je me sens super intelligent...mais rien ne va changer car nos édiles n'ont aucun intérêt...a ce que ça bouge...