En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

05.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

06.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

07.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

06.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

ça vient d'être publié
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

La Silicon Valley chinoise : Shenzhen, la ville d'adoption de Huaweï, véritable atout pour l'innovation, la stratégie et le rayonnement mondial de l'entreprise

il y a 1 heure 8 min
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La clé de la réussite pour une stratégie efficace face à la radicalisation : la nécessité de lutter contre la source du recrutement djihadiste

il y a 2 heures 11 min
décryptage > Politique
Et maintenant le "Jewxit" !

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

il y a 10 heures 19 min
décryptage > Economie
Sommet

Sous les BRICS, la Chine

il y a 11 heures 10 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : ce que les modifications de nos régimes et de nos modes de production alimentaires peuvent changer pour la planète. Ou pas
il y a 11 heures 59 min
décryptage > Politique
Discours de l’anti-méthode

L’onde de choc : les gauches radicales françaises et américaines face à l’effondrement Corbyn

il y a 13 heures 7 min
décryptage > France
Usual Suspects

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

il y a 13 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le roman des Goscinny, naissance d'un gaulois" de Catel Muller : un parcours tendre et souriant aux sources de l'inspiration du père d'Astérix et Obélix

il y a 23 heures 37 min
pépites > Défense
Solidarité et soutien envers nos soldats
Emmanuel Macron sera avec les militaires français en Côte d’Ivoire pour les fêtes de fin d’année
il y a 1 jour 1 heure
light > France
"Nipple Gate"
Miss France 2020 : aucune caméra ne permettra de voir les coulisses afin d’éviter un incident en direct
il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Terrorisme
Bonnes feuilles

La délicate question des terroristes étrangers et de leurs nationalités

il y a 1 heure 56 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Si je t'oublie" de Morgan Sportès : le captif amoureux

il y a 9 heures 48 min
décryptage > France
Wiki Agri

Le Sénat se penche (enfin) sur le suicide des agriculteurs

il y a 10 heures 44 min
décryptage > International
Bras de fer

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

il y a 11 heures 34 min
décryptage > Culture
N’oublie pas leurs petits souliers

Petit (riche) papa Noël : mais au fait, que rapportent les tubes de Noël chaque année à leurs auteurs ?

il y a 12 heures 13 min
décryptage > Europe
"Get Brexit Done"

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

il y a 13 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Jeune homme à la Mule" : quand Michel Orcel chausse la lorgnette de Stendhal…

il y a 23 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Raymonda" de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa : la perfection classique pendant trois heures d’horloge… Et on en redemanderait…

il y a 23 heures 48 min
pépite vidéo > Religion
Huit mois après
Chantier de Notre-Dame de Paris : France 2 dévoile des images de l'intérieur de la cathédrale
il y a 1 jour 1 heure
pépites > France
Fortes perturbations
Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro
il y a 1 jour 5 heures
© Reuters
Les pilotes d'Air France ont mené une grève contestée dans l'opinion.
© Reuters
Les pilotes d'Air France ont mené une grève contestée dans l'opinion.
Ça ne plane plus

Air France : petit guide du bon usage du droit de grève à l'attention des enfants gâtés du transport aérien

Publié le 09 octobre 2014
Des centaines de mails sont arrivés auprès de la direction d'Air France dans lesquels les pilotes grévistes s’étonnaient de n’avoir pas été payés certains jours alors qu’ils ne s’étaient pas déclarés grévistes, leurs vols ayant été annulés entre temps.
Pascal Perri est économiste. Il dirige le cabinet PNC Economic, cabinet européen spécialisé dans les politiques de prix et les stratégies low cost. Il est l’auteur de  l’ouvrage "Les impôts pour les nuls" chez First Editions et de "Google, un ami qui ne...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Perri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Perri est économiste. Il dirige le cabinet PNC Economic, cabinet européen spécialisé dans les politiques de prix et les stratégies low cost. Il est l’auteur de  l’ouvrage "Les impôts pour les nuls" chez First Editions et de "Google, un ami qui ne...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des centaines de mails sont arrivés auprès de la direction d'Air France dans lesquels les pilotes grévistes s’étonnaient de n’avoir pas été payés certains jours alors qu’ils ne s’étaient pas déclarés grévistes, leurs vols ayant été annulés entre temps.

Sacrés pilotes ! Une information du Figaro révèle que les pilotes grévistes du SNPL auraient déployé un stratagème peu glorieux pour obtenir - in fine - le paiement d’une partie importante des jours de grève. La technique est simple. Elle est résumée dans ce courrier d’un gréviste à la DRH de la compagnie reproduit par le journal: "Monsieur le Directeur, le 16 septembre 2014, j'ai informé l'entreprise de ma participation à la grève pour le 18 septembre 2014, conformément à la loi Diard et aux consignes de mon syndicat. Or, je constate, sur mon planning modifié, que les 19 et 20 septembre, il est notifié « absence non rémunérée ». Cette dénomination de mon activité ces jours n'a aucune justification et j'exige que vous fassiez immédiatement les corrections nécessaires afin de me rétablir dans mon droit. A défaut, je me réserve le droit de vous poursuivre en justice devant les juridictions compétentes afin de faire juger l'atteinte au droit de grève que ces sanctions abusives constituent". La grève en stop and go ! Les pilotes engagés sur des vols longs de plusieurs jours (CDG-Los Angeles par exemple) ne se seraient déclarés grévistes que le jour du 1er vol pour se rétracter le jour suivant. La direction d’Air France confirme. Des centaines de mails sont arrivés dans lesquels les pilotes grévistes s’étonnaient de n’avoir pas été payés certains jours alors qu’ils ne s’étaient pas déclarés grévistes, leurs vols ayant été annulés entre temps. Depuis la publication de ces informations, les grévistes auraient fait machine arrière pour éviter de ternir leur image déjà très discutée dans l’opinion. Mieux vaut tard que jamais ! Mais, cet épisode est significatif du climat qui règne chez Air France et du rapport très particulier que les pilotes entretiennent avec l’entreprise. On ne peut s’empêcher de comparer avec ce qui a été fait à la SNCF ou l’offre "low cost" OUIGO est opérée par des cheminots statutaires. Dès lors, comment expliquer qu’une offre simplifiée et décalée ait pu aboutir à la SNCF en situation de monopole, 100% publique (et fortement syndicalisée) alors qu’elle a bien du mal à éclore dans le secteur du transport aérien par nature concurrentiel. Il y a là de quoi faire mentir la vieille règle selon laquelle le monopole dort sur ses privilèges et sur sa rente. Il faut croire que les pilotes du SNPL n’ont pas encore pris conscience des enjeux concurrentiels dans leur secteur. Une majorité continue de penser qu’Air France est éternelle et immortelle ! Quelle erreur d’appréciation et quel manque de culture économique. Le décalage entre les pilotes et les cheminots s’explique en raison du poids opérationnel et économique des navigants techniques dans l’exploitation. Ils sont environ 7,5% des effectifs de l’entreprise mais ils représentent 25% de la masse salariale. C’est évidemment loin d’être le cas des conducteurs mécaniciens des trains, fussent-ils à grande vitesse ! Les agents roulants de la SNCF ont une autre particularité. Ils vivent dans l’entreprise. Ce n’est pas toujours le cas des pilotes. Leur vie professionnelle se limite à la salle des opérations aériennes et au cockpit. Pour ceux du long courrier, le contact avec les navigants commerciaux se fait dans les hôtels de bout de ligne. Quand il n’existe pas ou peu de communauté de destin économique, la tentation du TPMG (Tout pour ma gueule) est grande. L’expression fait jurisprudence dans les couloirs d’Air France. Les mots prononcés pour qualifier l’attitude des pilotes sont durs.

A l’extérieur de l’entreprise, la tentation naturelle des consommateurs serait de se détourner d’Air France pour se tourner soit vers les pure Player du low cost, soit vers les grandes compagnies long courrier. Boycottons ces mauvais plaisantins, incapables d’assumer leur choix de la grève… Ce serait trop commode. Ce serait oublier les 54 000 autres employés d’Air France KLM qui ont été les premières victimes de ce mouvement, ce serait oublier que cette année, ce sont les profits de KLM qui vont financer les pertes d’Air France. Passé le moment de la colère que reste t-il ? Le sentiment que les pilotes du SNPL ont dévoyé les principes du droit de grève. Les syndicalistes se plaisent à répéter que le droit de grève est un droit constitutionnel sacré. Ils ont raison, et c’est bien pourquoi il est urgent de rappeler les règles sociales du bon usage de la grève aux enfants gâtés du transport aérien.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

02.

Ecoutons ce que dit Mélenchon : si Jeremy Corbyn a perdu, c’est de la faute des Juifs…

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

05.

Dimanche noir pour le métro parisien : le trafic sera totalement interrompu le 15 décembre sur quatorze lignes de métro

06.

Face à l’Iran ce qui manque à l’Amérique n’est pas la capacité militaire mais la crédibilité

07.

4 ans pour une révolution : comment Boris Johnson a transformé radicalement le Royaume-Uni

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

04.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

05.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Petite liste de ces réformes qui mériteraient beaucoup plus le titre de "mère de toutes les réformes" que celle des retraites

04.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

05.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

06.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Hugues001001
- 09/10/2014 - 15:32
C'est exactement ça
TPMG. Des lâches qui, par devant, affirment fièrement faire grève et par derrière sont prêts à toutes les combines pour grappiller le maximum de thunes. Bande de prébendiers. Plus ça va, plus le droit de grève est dévoyé et perverti par des nantis qui savent qu'ils ne risquent rien. Il y en a plus que ras-le-bol de ce pays dans lequel une minorité d'égoïstes activistes s'octroient le droit de pourrir la vie des autres, que ce soit lors des permanents débrayages dans le RER, à la SNCF, ou en s'attaquant aux grandes enseignes au motif qu'elles utiliseraient le travail de nuit. L'une des réformes les plus urgentes, c'est celle-là: réformer les droits syndical et de grève: tenir pénalement responsables les syndicats, leur facturer le manque à gagner engendré par les grèves, sucrer les subventions pour qu'ils ne se financent que par les cotisations. Ça devrait en ramener plus d'un à la raison. Malheureusement, autant pour dénoncer les "patrons voyous", c'est à qui se pousserait devant les caméras. Autant pour prendre ce problème à bras le corps, la lâcheté des politiques est stupéfiante. Valls voulait "changer les clichés sur la France". Faudrait des couilles pour ça.