En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
© REUTERS/Philippe Wojazer
Extrait
François Hollande, l’homme qui rit ? Cette personnalité hermétique qui dérange
Publié le 04 octobre 2014
Le journaliste Serge Raffy dresse un portrait littéraire de François Hollande. Extrait de "Moi, l’homme qui rit", publié aux éditions Flammarion (1/2).
Journaliste au Nouvel Observateur, écrivain, Serge Raffy a publié en 2011 chez Fayard François Hollande, itinéraire secret, qui s'est vendu à 15 500 exemplaires, et Moi, l'homme qui rit (Flammarion, octobre 2014). Il est également l'auteur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Raffy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste au Nouvel Observateur, écrivain, Serge Raffy a publié en 2011 chez Fayard François Hollande, itinéraire secret, qui s'est vendu à 15 500 exemplaires, et Moi, l'homme qui rit (Flammarion, octobre 2014). Il est également l'auteur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le journaliste Serge Raffy dresse un portrait littéraire de François Hollande. Extrait de "Moi, l’homme qui rit", publié aux éditions Flammarion (1/2).

Je suis l’homme qui rit. Il a bien fallu que je m’intéresse à ce roman de Victor Hugo. Il paraît que c’est un chef-d’oeuvre. C’est ce que raconte partout mon biographe, ce type qui passe son temps à tenter, péniblement, de traduire ma pensée sur toutes les ondes hertziennes. C’est son fonds de commerce. J’ai une certaine indulgence pour lui, car il n’est dupe de rien. Intuitivement, il sait. Chaque fois qu’on lui pose la question en direct : « Vous qui connaissez bien le président », je décèle dans son regard un sourire narquois. Et puis, avec lui aussi, j’ai une forme de dette. Il a débarqué dans mon bureau à l’époque maudite, quand personne ne misait un kopeck sur moi. Je n’apparaissais même pas dans les sondages de popularité. J’avais disparu des écrans radars. J’étais un clochard de la politique. Son intérêt pour moi était incongru, pour ne pas dire suicidaire. Il avait un côté kamikaze qui me plaisait. Il m’avoua qu’il aimait les hommes au moment de leur chute. Il était servi. J’étais dans la phase « fond du trou », après le congrès de Reims, fin 2008. Pour m’imposer à son éditeur, il a fallu lui coller un flingue sur la tempe. Aujourd’hui, parfois, il m’agace à jouer les interprètes de ma pensée. Sa dernière lubie, donc, est de me comparer au héros du roman le plus fou de l’auteur des Misérables, un certain Gwynplaine. Enfant perdu, son visage est barré d’une balafre qui le fait rire en permanence. De cette infirmité il tire sa force et devient un animal de foire adulé par les foules. Pourquoi pas Polichinelle tant qu’on y est ? Dans l’hebdomadaire économique Challenges, mon biographe, une énième fois sondé sur mon Moi profond, s’est livré au jeu des comparaisons. Je ne serais selon lui qu’un clone de Gwynplaine, un faux débonnaire. Comme un petit détective jamais rassasié, il cherche à savoir qui se cache derrière le masque. Il trépigne, s’impatiente, court désespérément derrière l’origine de ma propre balafre. Entre nous, je lui souhaite bonne chance, à ce Sherlock Holmes tendance freudienne. Au fond, il m’amuse. Il est entré dans mon labyrinthe. Comme la dame. Celle du baiser volé. Comme elle, il est fasciné par le Monstre.

Je ne suis pourtant ni Quasimodo ni le yéti, pas plus Gwynplaine. Je suis un mutant. Une forme nouvelle d’animal politique. C’est ce qui les dérange tous. Ils n’ont pas les clés du logiciel. Alors ils ont décidé de me détester.

Extrait de "Moi, l’homme qui rit", de Serge Raffy, publié aux éditions Flammarion, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Après les trottinettes électriques, la prochaine mode pourrait bien être le bâton sauteur
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
04.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
05.
Ne l’appelez plus Shinzo Abe mais Abe Shinzo
06.
La Chine détient-elle une arme nucléaire en étant capable de bloquer l’approvisionnement des Etats-Unis en terres rares ?
07.
SOS médecins : les hebdos au chevet de l'Europe ; Bellamy laisse Nicolas Sarkozy de marbre et atomise Dupont-Aignan ; L'ami milliardaire qui finance Francis Lalanne ; Valls souffre, le PS meurt (selon lui)
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Lazydoc
- 04/10/2014 - 20:22
Bof
Sonder un trou du cul, même présidentiel, est un exercice peu intéressant. Je m'en tape de ce qu'il pense et des exégèses sur sa pensée profonde. Ce qu'il fait (ou ne fait pas) , nuit au plus haut point à mon pays. Et ça m'embête !!!
Jardinier
- 04/10/2014 - 16:20
.
En tout cas, c'est très bien écrit.
jmpbea
- 04/10/2014 - 14:26
Et les français...
qui pleurent....