En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

02.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

03.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

04.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

05.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

06.

Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants

07.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Acab land"
Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée
il y a 6 heures 54 min
pépites > Social
Marche de la colère Acte II ?
Grève du 5 décembre : la police pourrait rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites
il y a 8 heures 24 min
pépite vidéo > Media
Bras de fer médiatique
Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants
il y a 10 heures 57 min
light > Culture
Polémique
"J'Accuse" : la collectivité Est Ensemble renonce finalement à demander la déprogrammation en Seine-Saint-Denis du film de Roman Polanski
il y a 11 heures 58 min
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 13 heures 13 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 14 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 16 heures 8 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 17 heures 4 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 18 heures 30 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 19 heures 26 min
light > Europe
Famille royale
Affaire Jeffrey Epstein : le prince Andrew décide de mettre fin à ses engagements publics
il y a 7 heures 39 min
pépites > Sport
Colère
JO 2024 à Paris : les hôteliers décident de suspendre leur participation à l'organisation des Jeux olympiques suite au partenariat avec Airbnb
il y a 8 heures 52 min
pépites > Justice
Lutte contre le terrorisme
Attentat déjoué dans le Thalys : le parquet national antiterroriste demande un procès pour Ayoub El Khazzani et pour trois autres suspects
il y a 11 heures 26 min
light > Culture
Oscar de la meilleure création du monde
Puy du Fou : le parc reçoit le prestigieux prix du Thea Award pour le spectacle "Le premier Royaume"
il y a 12 heures 34 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 13 heures 51 min
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 14 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 16 heures 21 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 17 heures 39 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 19 heures 12 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 19 heures 42 min
Les entrepreneurs parlent aux Français

Après le pétard mouillé du 14 juillet, à quand le vrai feu d'artifice de réformes ?

Publié le 15 juillet 2014
Petit exercice de pédagogie à l'occasion de l'interview du président de la République mais aucune nouvelle annonce. Les entrepreneurs en ont, eux, à revendre.
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Petit exercice de pédagogie à l'occasion de l'interview du président de la République mais aucune nouvelle annonce. Les entrepreneurs en ont, eux, à revendre.

Les politiques ont une capacité formidable. Lancer d’excellents concepts et n’y mettre aucun contenu. Ou si peu.

Nous avons eu le contrat de génération. Un concept magnifique et tellement nécessaire. Un contenu sans intérêt dont les sparadraps supplémentaires que le ministère du Travail y ajoute ne changeront en rien. Dommage ! Mais nous gardons une confiance en Rebsamen, qui sait les mesures capables de changer la donne et nous l’espérons, les entendra prochainement.

Nous avons les mesures de simplification. C’est déjà plus trapu. Il faut dire que Thierry Mandon et Guillaume Poitrinal, c’est du sérieux et désormais avec Laurent Grandguillaume, on peut naviguer en confiance. Les premières mesures étaient forcément politiquement plus correctes, pour ne pas effrayer ce pays si frileux à la réforme. Mais en réalité, le pays est-il si frileux ? Nos politiques, si précautionneux, tellement obsédés par leur réélection et leur maintien dans le pot de confiture, prétendent que le Français est frileux. Mais en fait, dans ce jeu de la poule ou de l’œuf, il semble que le politique soit bien le menteur qui fait porter le chapeau au pays. Le Français, lui, souhaite voir ce qui marche mis en place. Néanmoins, le principe de précaution l’emporte ici aussi, et si les premières mesures amènent déjà des améliorations, elles ne touchent pas aux chaînes qui rivent les Français et leurs entreprises au fond de la mine au lieu de les exposer à la réussite.

Et maintenant, voilà à nouveau Super Montebourg et la libéralisation. On attendait un ministre de l’Economie dressant un portrait de la France à 20 ans, conquérante, enfin mise au niveau de son potentiel, des mesures clés, les seules capables de dynamiser le pays et lui redonner des couleurs, du rouge aux joues et des marges au bilan. On attendait des mesures ambitieuses, gonflées, percutantes, à la hauteur de l’esbroufe dont est capable notre avocat fait ministre. Bref, un Avocat Mayonnaise… !! Mais nous n’aurons que l’emphase, sans le contenu. Quelques mesurettes sur la libéralisation des professions réglementées. Pour rendre, nous dit-on, 6 milliards aux Français !! Quel bonheur ce serait pour nous de connaître le mode de calcul de cette somme, qui va par miracle permettre aux Français de consommer à nouveau. Ces calculs de cabinets ministériels seraient risibles si ils ne manifestaient pas une volonté acharnée de privilégier le marketing sur la créativité. Imaginez. Vous avez un SDF face à vous. Vous lui donnez 100 euros en permettant par une pirouette politique à lui faire obtenir cette somme. Il les prend. Cela améliore son niveau de vie pendant quelques jours et… il retourne dans la rue. C’est ce qui nous attend avec ce type de mesure. Un calcul macroéconomique de bureau, fait au tableur Excel qui ne créé aucune richesse. Rien de structurant. Rien qui ressemble à la construction d’un paquebot France reprenant l’eau avec la capacité de dompter l’océan.

Et sincèrement, quelle hypocrisie. Chaque jour les corporations de tous poils anéantissent les rêves d’entrée de nouveaux acteurs, numériques notamment, sous le regard totalement indifférent des institutions. Chaque jour le gouvernement recule face aux grévistes de tous poils, notamment pour les taxis, brimant l’innovation technologique, interdisant aux VTC de se géo-localiser sur les portables en imposant, en contrepartie, une énorme innovation technologique récente... : le terminal de carte bleue dans les taxis traditionnels !!! De qui se moque t-on ?? Chaque jour un exemple vient assombrir nos innovations de rupture. Rappelons que notre avocat ministre demandait lors du salon du web aux acteurs du numériques de ne pas aller trop vite. "Pas top vite les gars sinon la France risque d’avancer et de se reformer. Vous êtes fous ou quoi ??" Mais bon, nous pourrons payer par CB dans les taxis. Quelle avancée ! Quelle audace ! La France est sauvée ! Nos taxis prennent une avance décisive dans leur combat pour la modernité face aux taxis afghans. Nous allons devenir le plus innovant des pays émergents… No comment.

Les innovations majeures sont pourtant simples :

Oser un nouveau droit du travail. Pas celui que nous promettent les cassandres du syndicalisme à la française, celui de la paupérisation des masses laborieuses. Non. Un droit du travail, qui, pour s’adapter au 21ème siècle, donnera un nouveau cadre et un nouveau dialogue entre les salariés et les entrepreneurs. La paupérisation des plus faibles, elle se trame, depuis 20 ans, à l’ombre de réglementations stupides, technocratiques et dogmatiques, qui sous prétexte de les protéger les a jeté aux enfers.

Oser la suppression de tout ce qui constitue une limite. Les seuils. Les quotas. Les normes toujours plus nombreuses et sans intérêts, expression d’un pouvoir à bout de souffle (depuis 30 ans) qui cherche à nous priver de liberté sous prétexte, encore une fois, de la garantir à chacun.

Oser une éducation ouverte, qui redonne responsabilité, envie, sens du partage, capacité de gestion les projets, afin de se saisir de l’enjeu du numérique et miser sur le transversal au lieu du "top down". Donner à nos enfants l’ouverture qu’ils transmettront à leur tour à leur pays.

Oser une politique qui attire les talents, y compris étrangers, favoriser de façon calculée et calibrée, l’arrivée de la diversité et de la richesse des étrangers. Favoriser la constitution d’une capacité d’investissement dans les ETI, qui sinon disparaissent ou nous échappent au profit des pays étrangers. Oser favoriser le capitalisme qui créé de la richesse pour tous.

Oser ouvrir la politique à la société civile au lieu de la maintenir sous l’étouffoir de ces hommes qui privent le pays de toute fraîcheur, du débat d’idées, de l’audace, de l’innovation, depuis si longtemps, avec un résultat que nous voyons aujourd’hui.

Oser reprendre le contrôle sur l’administration. Urssaf, fisc, bercy… toutes ces administrations qui ont pris un pouvoir que le politique leur a abandonné et nous empêche d’évoluer en confisquant les chiffres, les mesures, en faussant l’application des plus vertueuses pour les remettre "à leur sauce". Cette honte d’avoir fait de ceux qui nous servent ceux qui nous trahissent et confisquent le pouvoir.

Oser faire ce qui doit être et non ce qui les arrange. Combien de temps devront nous le demander, en quelle langue, avec quels moyens ? J’aimerais croire que l’amour à la plage sera porteur d’une nouvelle vague, d’un tsunami de mesures, mais malheureusement, rien n’en prend le chemin. Bon été, et si vous partez à l’étranger, revenez quand même, on est jamais à l’abri d’un coup de chance !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte au déficit : ce que personne n’ose vraiment rappeler sur les hypothèses de travail du Conseil d’orientation des retraites

02.

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

03.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

04.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

05.

"Ok Boomer" : mais quel monde nous préparent les Millennials en mal de rupture avec les héritiers de mai 68 ?

06.

Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants

07.

Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pourquoi-pas31
- 15/07/2014 - 17:10
Les comparaisons maritimes
me font peur. Je préfère la France qui prend le large ou à la rigueur la mer, plutôt que la France qui prend l'eau. Un bateau qui prend l'eau est un bateau qui coule.