En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

05.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

06.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

07.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Cachoteries parlementaires

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

il y a 2 heures 31 min
décryptage > Religion
Les imams comme les curés?

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

il y a 3 heures 2 min
décryptage > Economie
Bismarko Scanner

La France devrait-elle négocier avec l’Allemagne comme les Etats-Unis viennent de le faire avec la Chine?

il y a 3 heures 11 min
décryptage > Santé
Sans (aucun) risque ?

Retrait de médicaments : pourquoi la France ne devrait pas avoir peur de vivre une épidémie d'addiction aux opioïdes à l’américaine

il y a 7 heures 34 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

il y a 8 heures 10 min
décryptage > Société
Multi-facettes

Politique, sociale ou purement criminelle, la violence s’impose partout en France. Est-il encore possible d’échapper à la spirale infernale ?

il y a 8 heures 32 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 21 heures 19 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 1 jour 44 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Santé
La vérité (et le problème) sont ailleurs

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

il y a 2 heures 51 min
décryptage > Economie
Erreur de calcul ?

Age pivot, travail des séniors…et si l'essentiel pour l’équilibre des retraitées était ailleurs ?

il y a 3 heures 6 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit guide des multiples moyens employés par Facebook pour vous traquer en ligne
il y a 7 heures 20 min
décryptage > Science
Evolution stellaire

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

il y a 8 heures 2 min
décryptage > Economie
Âge d'or

Voilà pourquoi l’âge d’or qu’ont représenté les années 2010 pour les riches ne devrait pas se poursuivre dans la décennie qui vient de s’ouvrir

il y a 8 heures 15 min
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 19 heures 49 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 22 heures 15 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 1 jour 2 heures
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 1 jour 3 heures
info atlantico
© Reuters
© Reuters
Bataille à venir

Alain Juppé gagnant du match des finalistes pour une présidentielle face à Marine Le Pen

Publié le 20 juin 2014
SONDAGE EXCLUSIF IFOP/ATLANTICO : Si les Français avaient le choix entre Marine Le Pen et François Hollande au poste de président de la République, 29% choisiraient la leader frontiste, contre seulement 33% pour l'actuel chef de l'Etat. Certaines catégories de l'électorat placent même Marine Le Pen loin devant François Hollande dans leurs préférences.
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
SONDAGE EXCLUSIF IFOP/ATLANTICO : Si les Français avaient le choix entre Marine Le Pen et François Hollande au poste de président de la République, 29% choisiraient la leader frontiste, contre seulement 33% pour l'actuel chef de l'Etat. Certaines catégories de l'électorat placent même Marine Le Pen loin devant François Hollande dans leurs préférences.

Atlantico : Selon un sondage Ifop Atlantico, si les Français avaient le choix entre Marine Le Pen et Alain Juppé au poste de président, 49% choisiraient Alain Juppé contre 21% Marine Le Pen. Nicolas Sarkozy, François Fillon, François Hollande et Manuel Valls figurent également parmi les personnalités testées. Que nous apprend ce sondage quant à l'espace électoral potentiel dont dispose Marine Le Pen ? 

Jérôme Fourquet : L'intérêt de ce sondage est qu'il nous permet de mesurer l'espace électoral potentiel de Marine Le Pen. Car les points de repère dont on dispose sont les scores qu'elle a réalisé à la dernière élection présidentielle, soit 18% des suffrages exprimés. Le parti frontiste a par ailleurs réalisé de bons résultats aux municipales, aux élections législatives partielles et a enregistré 25% des voix aux Européennes. Néanmoins, ces dernières sont marquées par un fort taux d'absentassions, elles ont un côté défouloir. Il est donc difficile d'établir une mesure exacte de l'état du rapport de force dans le pays à partir des élections européennes. Nous étions donc restés sur les 18% de la dernière élection présidentielle et sur l'idée qu'une dynamique était enclenchée. 

On constate qu'en fonction des personnes avec qui Marine Le Pen est en concurrence, son score varie entre 19% et 29%. Entre 20 et 30% de Français préféreraient donc Marine Le Pen à un autre candidat. Et on se situe bien dans le cadre de la présidence de la République et non pas dans l'absolue. La fourchette se situe légèrement au-dessus de son score lors de la dernière élection présidentielle

Cela montre que le résultat des élections européennes n'est pas un hasard. Il y a une vraie dynamique et une adhésion aux idées du parti de Marine Le Pen qui est très importante. Et ce malgré la polémique entre Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen. 

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 
 

Au vu des résultats enregistrés par les personnalités de droite dans ce sondage, que peut-on en conclure sur les débats qui animent actuellement l'UMP au sujet de sa gouvernance et sur les primaires à venir ? 

L'argument d'un certain nombre de grands candidats est qu'il faut d'ores et déjà intégrer la menace frontiste et choisir un candidat qui sera le plus à même de qualifier le parti pour le second tour de l'élection présidentielle de 2017. L'objectif étant d'éviter un "21 avril à l'envers", c'est-à-dire que l'UMP ne parvienne pas à se qualifier pour le second tour. 

Sur cette base, les sarkozystes,  encore récemment Brice Hortefeux indiquait, en prenant l'exemple de 2007, que Nicolas Sarkozy, et lui seul, était capable de contrer la menace frontiste. Entre-temps, en 2012, Marine Le Pen a quand récolté 18% des suffrages exprimés. A écouter les sarkozystes les plus fervents, Nicolas Sarkozy représente le recours dans la tempête, car la droite estime que gauche nous a mené à la ruine et que le FN est en embuscade. Pour les sarkozystes, il est le seul à pouvoir redresser le pays et conjurer la menace frontiste. Mais Nicolas Sarkozy relativement à Juppé et Fillon n'est pas forcément celui qui ferait le meilleur score face à Le Pen. 

Si on regarde le score absolu, Nicolas Sarkozy enregistre le score le plus faible: 41% contre 49% pour Juppé et 44% pour Fillon. Mais c'est aussi face à lui que Marine Le Pen est au niveau le plus bas (19%). Si on prend l'écart entre le candidat de droite et la candidate du Front national, il y a 22 points de différence entre Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen, 22 points également entre F. Fillon et M. Le Pen. Celui qui assure la plus confortable avance est Alain Juppé qui enregistre 28 points d'écart avec la candidate frontiste. La prime à Nicolas Sarkozy n'est pas totalement évidente. 

 

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
 

Faut-il pour autant en conclure que Nicolas Sarkozy ne serait pas le plus à même de rassembler l'électorat de droite ? 

Nicolas Sarkozy est celui qui serait bien le plus à même de rassembler l'électorat de droite derrière lui et de mordre sur l'électorat frontiste. En se penchant sur les ventilations, Sarkozy rassemblerait face à Marine Le Pen 91% de l'électorat UMP et 17 de celui du FN, contre 80% de l'électorat de l'UMP pour Juppé mais A. Juppé ne ferait que 5% de l'électorat du FN. Et François Fillon ferait 68% de l'électorat UMP et 7% de l'électorat du FN. 

Dans le cas de François Fillon, il ne rassemble de loin pas tout son électorat et 10% des électeurs UMP choisiraient Marine Le Pen. 

De ce point de vue, dans l'électorat de droite, Nicolas Sarkozy est bien le plus à-même de rassembler l'électorat de droite. Le problème est que ce qu'il gagne à droite, il le perd à l'autre bout du spectre. Car en en regardant l'électorat de gauche, seule 26% de l'électorat de gauche voterait Nicolas Sarkozy face à Marine Le Pen. Cette proportion monte à 57% dans le cas d'Alain Juppé et à 52% dans le cas de François Fillon. 

Nicolas Sarkozy est le plus capable de rassembler à droite mais il continue d'être très décrié à gauche. Si la droite était représentée par Nicolas Sarkozy, le front républicain fonctionnerait moins bien que s'il s'agissait d'Alain Juppé ou de François Fillon. Ce qu'il gagne en capacité de containment à droite ou l'extrême droite, il le perd en renfort à gauche. Et Alain Juppé apparait comme un meilleur rempart. 

Qu'en est-il de la préférence des Français entre Marine Le Pen et un candidat de gauche ? 

Cette situation de 21 avril à l'envers, avec une droite disqualifiée dès le premier tous, est moins envisageable. Mais l'avenir politique est fait de surprises, notamment si d'autres affaires judiciaires et/ou des distensions très graves se manifestaient au moment des primaires et du vote du Congrès venaient encore portées un coup à l'image du parti. 

Dans le cadre d'un duel Le Pen vs. Hollande, il n'y a que quatre points d'écart. Cela montre le très fort affaiblissement de François Hollande. Et dans une certaine mesure, il fait moins bien que Marine Le Pen car une part non négligeable de l'électorat de droite préférerait Marine Le Pen à François  Hollande. 34% des sympathisants UMP préfèrent Le Pen à Hollande, soit 1/3. 52% disent aucun des deux et 14% optent pour François Hollande. Ce que l'on mesure c'est aussi le désaveu très profond et la fracture irréconciliable entre les électeurs de droite et François Hollande. 

Cela souligne également l'absence de soutien total à droite dont il peut bénéficier à droite et la porosité réelle entre l'électorat de droite et l'extrême droite. 

Dans le cas de Manuel Valls, on constate qu'il est bien plus populaire que le président. Il enregistre plus de 20 points d'écart avec Marine Le Pen et on se trouve dans des situations similaires à celle de Nicolas Sarkozy et de François Hollande. Nicolas Sarkozy, François Fillon et Manuel Valls auraient la même efficacité face à Marine Le Pen. Avec Hollande la situation serait tangente et la situation dans laquelle il y aurait le plus d'écart serait face à Alain Juppé. 

Si la question était posée en termes d'intentions de vote, les personnes ne s'exprimant pas n'étant pas comptabilisées, Nicolas Sarkozy serait à 68,3%, Alain Juppé à 70%, François Fillon à 66,7% François Hollande à 53,2% et Manuel Valls à 65%. Néanmoins, en quoi les réponses seraient-elles différentes ? 

On ne peut en effet pas en tirer ces conclusions-là. Ce sondage n'est pas un sondage d'intentions de vote pour un second tour de présidentielle mais une question de préférence. On pose pas la question d'un premier tour et les interviewés ne sont pas sommés de choisir, d'où l'importance des personnes qui ne se prononcent pour aucune des deux personnalités. 

 

Méthodologie :

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Les interviews ont été réalisées par questionnaire administré en ligne (CAWI – Computer Assisted Web Interviewing) du 11 au 13 juin 2014.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

05.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

06.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

07.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

Commentaires (23)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ELLENEUQ
- 17/06/2014 - 07:59
Lamentable !
Le choix du candidat : on veut le meilleur pour battre le FN. Même un condamné, qui n'a jamais réussi, vieux et sans talent vaut mieux pour cet objectif débile qu'un candidat qui aurait pour but de diriger le pays avec compétence et de redresser l'économie. Pas de chance, on trouve plus ce type de candidat au FN que chez les clowns qui nous dirigent ou les bouffons ex-UMP.
Mandataire
- 16/06/2014 - 16:09
Dehors les Thrombonnard® de Poly-Tocards®…
… qui vivent depuis 40 ans aux frais du Contribuable dans les fromages du Pays de l’escargot lancé au galop contre le mur politique mais surtout économique… !

Ils sont comme leur bilan: lamentables & impayables… sauf avec l'argent du Contribuable, taillable et corvéable pour payer leurs gabegies.

Le meilleur d’entre les Thrombonnards®—JUPPÉ—est responsable pour partie de l'état du pays car…
le bien qu’il fit, il le fit mal,
le mal qu’il fit, il le fit bien.

Pour le renouvellement il se pose là:
57 ans en 2002… retraité de la Fonction Publique !
73 ans en 2017… place aux jeunes !
Cherchez l'erreur…

Nous les Citoyens limitons le nombre de Mandats afin que la Politique ne soit plus un Métier…

PS: radions les Poly-Tocards® condamnés de tous leur/s Mandat/s avec remboursement des sommes perçues à ce/s titre/s.
vangog
- 16/06/2014 - 13:50
@l'enclume Moi, ce qui me fait doucement marrer,
c'est tout ces partis de gauche, d'extrême-gauche, de l'UDI et de l'UMP qui vont faire alliance au second tour, pour former le front des menteurs et des tricheurs avec une cynique unité...
Tous ces politiciens corrompus qui se sont combattus férocement, pendant quarante ans, pour se refiler les responsabilités de leurs échecs itérratifs et qui vont former un front-anti-républicain de circonstances...je m'en délecte d'avance les babines!
Ré-elisez Sarko-le-tricheur, si vous voulez, mais ne venez plus pleurnicher ensuite...