En direct
Best of
Best of du 18 au 24 mai 2019
En direct
Bungologie
"Bunga bunga" : les dessous des soirées de Berlusconi
Publié le 06 août 2011
Les frasques du Premier ministre italien font la Une des journaux du monde entier. La plus connue, l'affaire dite du "Rubygate" est celle qui a le plus profondément choqué l'opinion publique internationale. Coup de projecteur, avec Patrick Girard, auteur de "Sexe, mensonges et politiques", sur les soirées très privées du Cavaliere. Extraits.
Patrick Girard est docteur en Histoire.Il est rédacteur-adjoint de Jeune Afrique et a longtemps collaboré à l'hebdomadaire Marianne.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Girard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Patrick Girard est docteur en Histoire.Il est rédacteur-adjoint de Jeune Afrique et a longtemps collaboré à l'hebdomadaire Marianne.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les frasques du Premier ministre italien font la Une des journaux du monde entier. La plus connue, l'affaire dite du "Rubygate" est celle qui a le plus profondément choqué l'opinion publique internationale. Coup de projecteur, avec Patrick Girard, auteur de "Sexe, mensonges et politiques", sur les soirées très privées du Cavaliere. Extraits.

Homme de télévision, Silvio Berlusconi a un faible pour les feuilletons. C'est donc dans un médiocre remake d' Urgences qu'il aime à se produire. Le malade imaginaire, entouré d'infirmières et de doctoresses à la blouse échancrée, très échancrée subit d'interminables examens, certains très ciblés. Il est à l'âge où le cancer de la prostate menace et nécessite des soins attentionnés. Le personnel médical est aussi prié de s'intéresser à d'autres parties de son anatomie. Arrive enfin le moment où le Cavaliere émoustillé par ces soins, se retire avec l'une des infirmières ou lance son célèbre cri de guerre : " Et maintenant Bunga-Bunga ! ", prélude à une séance de sexe anal de groupe.

"Bungologues" : à vos théories !

Autant le dire, le concept de Bunga Bunga a fait l’objet de furieuses et contradictoires exégèses. Pour certains, le Bunga Bunga serait la conséquence du rapprochement opéré par Silvio Berlusconi avec le colonel libyen Mouammar Kadhafi. Les deux hommes, on le sait, ont mis un terme au vieux litige entre l’ex-puissance coloniale et ses anciennes colonies de Cyrénaïque et Tripolitaine. L’occupation italienne n’avait pas laissé que de très bons souvenirs le long du rivage des Syrtes et les Libyens réclamaient – et obtinrent – des sommes colossales au titre de dommages et intérêts pour les crimes de la période coloniale. Ce serait lors des tractations entre Silvio Berlusconi et Kadhafi que le second aurait expliqué au premier le rite auquel il sacrifiait dans l’intimité de la section « africaine » de son harem. Cette pratique désignerait la punition symbolique infligée par des femmes à un homme coupable d’avoir pénétré illégalement sur le territoire inviolable d’une tribu africaine, version exotique et adoucie de la peine capitale infligée par Romulus à Remus après que ce dernier eut sauté par-dessus le sillon marquant le site primitif de Rome.

D’autres éminents bungologues considèrent que Silvio Berlusconi est lui-même l’inventeur du Bunga-Bunga. Il aurait forgé ce terme pour brocarder son vieux rival, Romano Prodi, dans une plaisanterie de mauvais goût qu’il aimait à asséner à ses interlocuteurs : "Deux ministres du gouvernement Prodi vont en Afrique. Ils sont capturés par une tribu d’indigènes. Le chef de la tribu prend le premier otage et lui demande : « Tu veux mourir ou bien bunga-bunga ? » Le ministre choisit bunga-bunga et il est violé. Le deuxième prisonnier choisit lui de mourir sans hésitation. Et le chef de la tribu répond : « D’abord bunga-bunga, ensuite tu meurs ! »".

Le très sérieux quotidien La Repubblica, tribune de l’intelligentsia italienne, donne une autre version, plus élevée. Bunga-Bunga serait une phrase inventée par des amis de Virginia Woolf qui s’étaient déguisés en notables éthiopiens au début du XXe siècle pour jouer un mauvais tour à des officiers de la Royal Navy aux questions desquels ils répondaient invariablement « Bunga-Bunga ». L’un de ces officiers était à ce point persuadé qu’il s’agissait d’une formule en amharique que, des années plus tard, mis en présence de Hailé Sélassié, il aurait salué le Négus, descendant de la reine de Saba et de Salomon, d’un sonore « Bunga-Bunga ». L’anecdote aurait été rapportée à Kadhafi qui l’aurait transmise à Silvio Berlusconi, hypothèse contestée par Brian Palmer de Slate pour lequel le dirigeant libyen, connu pour détester l’anglais et ne jamais le parler, n’a pu avoir connaissance de cette anecdote.

Et arriva Ruby...

On le voit, le Bunga-Bunga peut égarer les meilleurs esprits. L’une des partenaires de ce jeu rituel a ainsi fait perdre la tête à Silvio Berlusconi. Il s’agit de Karima El Mahroug, alias Ruby Rubacuori (voleuse de cœurs), une jeune danseuse d’origine marocaine qui, alors qu’elle était mineure, avait été payée sept mille euros pour assister à une soirée à la villa San Martino. Arrêtée ultérieurement pour un vol de trois mille euros et détenue dans un commissariat de Milan, elle aurait été libérée à la suite de l’intervention en sa faveur du président du Conseil. Celui-ci aurait affirmé au chef de la police locale, soit qu’il en ait été convaincu, soit qu’il ait sciemment forgé un mensonge destiné à légitimer ses exigences, qu’elle était la nièce de l’ancien président égyptien Hosni Moubarak. La « délinquante » fut élargie sur-le-champ et confiée à Nicole Minetti, une amie de Silvio Berlusconi récompensée de son dévouement pour la cause de l’amitié italo-égyptienne par un siège sur l’une des listes du PDL. César n’eût pas agi autrement si une des suivantes de Cléopâtre avait été arrêtée en flagrant délit de vol sur le Forum. La révélation de l’affaire par la presse italienne a valu à Silvio Berlusconi de sérieux ennuis judiciaires. Une procédure a été ouverte contre lui par une magistrate milanaise en janvier 2011 pour relations sexuelles avec une prostituée mineure et entrave à la justice.

________________________________________

Extraits de "Sexe, mensonges et politiques", de Patrick Girard, Jean-Claude Gawsewitch ( Juin 2011)

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
02.
Il agresse un agriculteur pendant que son épouse filme
03.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
04.
Tensions grandissantes en Algérie : Bouteflika n’est plus là, mais les généraux, si
05.
Ce qui explique la nouvelle vague d'eugénisme
06.
Cannes : Abdellatif Kechiche s'emporte contre la question "imbécile" et "malsaine" d'un journaliste
07.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
lècrikitu
- 07/08/2011 - 00:29
mauvais titre..
il eut été judicieux de titrer LES DESSOUS FEMININ DE Silvio Berlusconi
bobocleaner
- 06/08/2011 - 19:05
d aprés une fuite à Solférino
DSK aurait participé à une des soirées de Sylvio mais celui ci ne l'aurait pas réinvité en invoquant la nécessité de combler le déficit budgétaire italien aprés une note de cadrage du FMI ( source située , bien sur, au niveau des toliettes du 2 éme étage ).
rolly36ify
- 06/08/2011 - 17:01
"bounga-bounga à l'italienne"!!!
Les italiens seraient-ils devenus puritains? A mon humble avis, non!
Je dirai à la presse italienne: "colui che è senza peccato, che getti la prima pietra!"... Eux, ils savent bien ce que cela veut dire!
Et pour la faire courte je résume: derrière chaque mâle italien se cache un "berlusconi"! Alors? Il est temps "di farla finita"!