En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
"On évoque aussi des aménagements sur l'entrée dans la taxe d'habitation" a déclaré Christian Eckert, secrétaire d’Etat chargé du budget (sur la photo à gauche).
Les 10 infos éco du jour

Le gouvernement veut réduire la taxe d’habitation... et les 9 autres infos éco du jour

Publié le 15 mai 2014
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»

1. Le gouvernement veut réduire la taxe d’habitation. "On évoque aussi des aménagements sur l'entrée dans la taxe d'habitation" a déclaré Christian Eckert, secrétaire d’Etat chargé du budget, à l’arrivée d’une réunion du groupe socialiste à l’Assemblée à laquelle Manuel Valls et une partie du gouvernement ont assisté. L’objectif est clair : diminuer l’effort fiscal des foyers les plus modestes pour éviter une fronde populaire contre le montant des impôts.  Cette mesure s’inscrit dans la lignée des 650.000 ménages français exonérés d’impôt sur le revenu. A ce propos, Christian Eckert a précisé que le coût pour l’Etat de cette mesure serait de 500 millions d’euros, chiffre estimé plutôt à 1 milliard pour Les Échos.

2. Rebsamen demande des contreparties plus rapides aux patrons. Invité au Medef mardi, le ministre du Travail a appelé les dirigeants d’entreprises à négocier dans les branches professionnelles les contreparties du pacte de responsabilité. "Vous le savez: décisif pour la crédibilité du pacte, mais plus globalement décisif pour la crédibilité des acteurs patronaux", a-t-il lancé.

3. Les taux des crédits immobiliers au plus bas. Selon une étude de Meilleurtaux.com, les prêts sur 15 ans se négocient à 2,83% en moyenne hors assurance. Certains emprunteurs qui se sont endettés en 2011 et 2012 ont intérêt à renégocier aujourd'hui leur crédit immobilier. Le mouvement de baisse s'est accéléré au début du printemps, dans le sillage du taux de l'OAT à 10 ans (1,91%) qui s'est fortement détendu ces derniers mois, et sur lequel sont indexés les emprunts à taux fixes.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
Suivre @atlanticobiz
 

 

4. Desigual prévoit d’ouvrir 100 boutiques en France. Le groupe textile espagnol indique par la voix de son PDG Manuel Jadraque ouvrir une centaine de boutiques d’ici trois ans en France, qui deviendrait ainsi son premier marché.

5. Dexia encore en perte. La banque annonce une perte nette de 184 millions d'euros pour le premier trimestre. Dexia avait accusé une perte nette part du groupe de 329 millions d'euros au premier trimestre 2013. L'établissement a également annoncé un résultat net récurrent de -88 millions d'euros, "en progression grâce à la poursuite de la réduction du coût de financement du groupe sur le trimestre".

6. Seb monte à 100% de son partenaire indien. Le Français Seb a annoncé avoir conclu un accord avec son partenaire indien pour acquérir le solde de 45% du capital de Maharaja Whiteline après l’acquisition de 55% du capital en décembre 2011.

7. Volkswagen s’empare des camions Scania. Le groupe allemand possède désormais 90% du constructeur suédois. « Le véhicule commercial est en train de devenir un second pilier pour le groupe. Nous pouvons maintenant passer à la prochaine étape qui est de renforcer l'intégration opérationnelle », a déclaré le président du directoire de VW, Martin Winterkorn, lors de l'assemblée générale.

8. La Mairie de Paris veut étendre la taxe de séjour aux clients Airbnb.  "Tous les établissements hôteliers payent cette taxe qui est la contribution des touristes aux services publics dont ils vont bénéficier » a déclaré Jean-François Martins adjoint au maire de Paris chargé du Tourisme. Actuellement, la taxe s'échelonne de 30 centimes à 1,50 euro par jour et par personne.

9. Consommation de vin : les États-Unis passe devant la France. 238,7 millions d'hectolitres de vin ont été bu dans le monde en 2013. Les Etats-Unis (29 millions hl) sont les plus gros consommateurs, devant la France (28 millions hl),  l'Allemagne, l'Italie et la Chine, a précisé Jean-Marie Aurand, directeur général de l'Organisation internationale du vin (OIV).

10. Windows, le système d’exploitation numéro 1. D’après une étude d’avril de Médiamétrie, plus de 62 % des visites de sites web le sont depuis Windows. Les deux systèmes d’Appl iOS et OS X sont 2è et 4è (15% et 9% des visites).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

04.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

05.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

06.

Donald Trump réfléchirait à acheter le Groenland : l'île répond qu'elle n'est pas à vendre

07.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Pourquoi cette étude confirme l'absence de lien entre vaccination et sclérose en plaques (mais ne suffira probablement pas à recréer la confiance)

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zouk
- 15/05/2014 - 11:01
Contreparties à..... toute mesure envisagée et taxe de séjour
Quand donc repousserons nous ce concept trompeur: laissons les entreprises négocier avec LEURS salariés et en tous domaines, ce sera beaucoup plus efficace pour la création d'emplois que des mesures aveugles d'application nationale, la semaine de 35 heures en est l'exemple caricatural.
Bel exemple d'aveuglement et de folie fiscale: exiger la taxe de séjour pour les locations entre particuliers. Voilà qui nous promet un arroi de formalités particulièrement complexe et, en prime, une baisse du nombre de touristes étrangers à Paris.
Continuons gaiement à nous suicider!
Anguerrand
- 15/05/2014 - 08:39
La promesse de baisse des taxes d'habitation
On se demande comment ou par quel miracle les impôts locaux pourraient baisser alors que l'état baisse la dotation aux collectivités ( appelées économies par le PS), et le nombre de contribuables qui vont payer les impôts locaux , va mathématiquement baisser.